La théogonie grecque

Lors de l’écriture de mon 5ème roman, « Le drap de soie du temps » (qui se situe à Santorin), j’ai reconstitué un arbre généalogique très partiel des dieux pré-olympiens, basé principalement sur la théogonie d’Hésiode.

Les filiations peuvent varier d’un auteur à un autre. Certains dieux sont dits « primordiaux », il s’agit de Chronos, Chaos, Gaïa et Eros. Chez Hésiode, « au commencement était Chaos », puis Gaïa, Tartare et Eros – ce qui n’est pas sans rappeler la création du monde vue par la Genèse. Quant à Chronos et Ananké, ils forment une sorte d’œuf primitif d’où naît tout le reste de l’univers, une analogie avec la théorie du Big Bang visionnaire mais pas unique, puisqu’elle est commune à d’autres cosmogonies.

L’image ci-dessus peut être récupérée à plus haute résolution sur mon site web, en téléchargeant « Le drap de soie du temps ». Elle figure à la fin de la postface du livre en PDF.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.