Aube hivernale

Je sais qu’on n’est pas encore tout à fait en hiver, mais l’air glacé du matin et du soir n’est plus troublé par aucune brume de chaleur depuis quelques semaines. Cela donne des dégradés de couleurs immobiles, typiques de la saison. Voici le lever de soleil d’il y a deux jours, vu depuis notre terrasse à travers le grand micocoulier :

Très belle journée à vous

4 Replies to “Aube hivernale”

  1. Valentine

    C’est vrai que c’est le meilleur moment pour de belles photos et tu as bien capté les ombres et les lumières.
    Et grâce à notre ami commun, le peintre sètois, nous avons appris à aimer les dégradés de gris sur le lac. Avant qu’il nous dise que cette couleur était formidable, je ne la voyais pas, ou alors tristounette.

  2. Anti

    « Et grâce à notre ami commun, le peintre sètois, nous avons appris à aimer les dégradés de gris sur le lac. Avant qu’il nous dise que cette couleur était formidable, je ne la voyais pas, ou alors tristounette.

    J’adore ! C’est tellement ça « marcher dans la beauté », s’ouvrir et tout devient « magique ».

    Ces levers de soleil à l’arrière de notre jardin sont incroyablement beaux et c’est vrai qu’à partir du milieu de l’automne, du fait de l’inclinaison de l’axe de la Terre, ils se décalent de plus en plus vers le quadrant sud-est et se rapprochent du micocoulier ce qui donne ces effets féériques dans les branchages (le soleil se lève dans le quadrant nord-est entre l’équinoxe de mars et celui de septembre, du coup, plus derrière le garage des voisins).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *