Presque – Le film

L’autre jour, dans une note précédente, je vous disais que j’avais deux infos à partager en rapport avec Alexandre Jollien, voici donc la seconde. Je vais vous parler du film « Presque – On ne naît pas homme on le devient » de et avec Alexandre Jollien donc, et Bernard Campan.

Le pitch. Lausanne. Louis (Bernard Campan) est directeur d’une société de pompes funèbres. Célibataire endurci, à 58 ans il se consacre entièrement à son métier et ne peut se résoudre à prendre sa retraite. Igor (Alexandre Jollien) a 40 ans, un esprit vif dans un corps handicapé : il est infirme moteur cérébral. Igor livre des légumes bios sur son tricycle pour payer son loyer et passe le reste de son temps dans les livres, à l’écart du monde, avec ses compagnons de route, Socrate, Nietzsche et Spinoza.

Par un hasard qui n’appartient qu’à la vie, les chemins de Louis et d’Igor se croisent. Sur un coup de tête, Louis décide d’emmener Igor avec lui. Ils partent tous deux en corbillard conduire la dépouille d’une vieille dame, Madeleine, au pied des Cévennes. A travers ce périple égrainé de rencontres, Louis et Igor vont s’épauler pour conquérir pas à pas un art de vivre, une liberté quant au regard de l’autre, nous délivrant ainsi une leçon ultime : aimer la vie telle qu’elle se donne et se départir de soi.

La rencontre Campan/Jollien… à Lausanne, en vidéo :

Voilà, donc, Presque, le film, presque au cinéma, sortie prévue en France le 17 mars 2021. Juste pour le plaisir, je terminerai avec cette vidéo de 5 minutes d’Alexandre Jollien : « Convictions, croyances et certitudes »

Très belle journée à toutes et à tous,

Anti

4 Replies to “Presque – Le film”

  1. Anti Post author

    Et comme un écho, hier soir, je suis tombée sur cette citation d’Alexandre Jollien : « La vie est bien trop courte pour perdre son temps à se faire une place là où l’on en a pas, pour démontrer qu’on a ses chances quand on porte tout en soi, pour s’encombrer de doutes quand la confiance est là, pour prouver un amour à qui n’ouvre pas les bras, pour performer aux jeux de pouvoir quand on n’a pas le gout à ça, pour s’adapter à ce qui n’épanouit pas. La vie est bien trop courte pour la perdre à paraître, s’effacer, se plier, dépasser, trop forcer.

    Quand il nous suffit d’être, et de lâcher tout combat que l’on ne mène bien souvent qu’avec soi, pour enfin faire la paix, être en paix. Et vivre. En faisant ce qu’on aime, auprès de qui nous aime, dans un endroit qu’on aime, en étant qui nous sommes, vraiment. »

  2. Valentine

    Mmmm que c’est bon et comme j’ai hâte de voir ce film avec ces deux compères qui se sont si bien trouvés.
    Et que ces mots font du bien et ramènent à l’essentiel même si il faut beaucoup d’entraînement pour arriver à ce niveau de sagesse.
    Je l’ai peut être déjà écrit ici ( avec l’âge, pardon, ça peut être repeat one parfois!!!) mais à une époque, j’ai eu besoin de pousser la porte d’une assoce de proches aidants dont Alexandre était le parrain. Il était alors en Corée et nos rencontres avaient lieu en visio conférence. Par son naturel, son charisme et la simplicité de ses mots, je suis à chaque fois rentrée chez moi le coeur un peu plus léger.
    Jollien, c’est mon héros.
    Et Anti, c’est ma copine que j’aime♥️

  3. Anna Galore

    Très grande envie de voir ce film également ! Alexandre Jollien est un humain vraiment hors du commun, passionnant et magnifique.

  4. Anti Post author

    « Je l’ai peut être déjà écrit ici ( avec l’âge, pardon, ça peut être repeat one parfois!!!) mais à une époque, j’ai eu besoin de pousser la porte d’une assoce de proches aidants dont Alexandre était le parrain. Il était alors en Corée et nos rencontres avaient lieu en visio conférence.

    Je ne crois pas que tu l’aies écrit ici, mais tu m’en avais parlé un jour, je m’en souviens. C’est magnifique ces initiatives pour aider les proches aidants et c’est magnifique aussi d’entreprendre cette démarche. Bravo.

    « Par son naturel, son charisme et la simplicité de ses mots, je suis à chaque fois rentrée chez moi le coeur un peu plus léger.
    Jollien, c’est mon héros.

    Rhôooo ! C’est beau ! Et en plus, regarde la nouvelle tombée hier, ça va te conforter encore un peu plus dans l’admiration que tu éprouves pour lui :

    Le philosophe Alexandre Jollien signe le manifeste anticorrida de la FLAC :

    Cher Monsieur Hély

    J’espère que tout va bien pour vous. Un grand merci pour votre bon message et pour votre engagement qui font chaud au coeur. Merci pour vos bons mots. Avec grand plaisir, je participe à votre manifeste. Vous trouverez le document signé en pièce jointe.

    Je suis de tout coeur avec vous ! Tous mes voeux vous accompagnent.

    Alexandre.

    https://flac-anticorrida.org/le-philosophe-alexandre-jollien-signe-le-manifeste-de-la-flac/

    « Et Anti, c’est ma copine que j’aime ♥️ »

    Ouais d’abord ! On s’aime et on est copine et pis on va faire la fête ensemble ou une cure thermale ou les deux dès que cela sera possible 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *