Une journée d’exception

La première journée d’enseignement de Sa Sainteté a été un moment exceptionnel d’intensité et de profusion à tous les niveaux – richesse des concepts exposés, chants choraux, musiques instrumentales intemporelles, mais aussi instants de complicité et de rires avec ces grands maîtres qui restent toujours des êtres humains d’un naturel confondant.

Le clou du jour a été le spectacle de danse rituelle qui s’est déroulé vers 20 h, une danse de masque dont Lama Samten nous a détaillé les symboles, avant d’en prendre le rôle d’ounzé (maître de chant et maître de danse) qu’il a tenu à l’époque où il était à Menri.

Nous connaissions déjà sa voix incroyable, l’ayant entendu des centaines de fois lors de rituels ou chez nous. Mais cela n’était rien comparé à ce que nous avons vécu pendant les passages chantés toute la journée, lors desquels il était accompagné de tous les autres guéshés, dont le Menri Trizin en personne qui jouait alors le rôle de simple choriste (si on peut dire) au service de l’ensemble mené par Lama Samten avec un brio époustouflant.

De très grandes émotions artistiques, donc, en sus de la richesse de l’enseignement lui-même et de a très belle initiation reçue. J’ai pu filmer la danse des masques en très large partie, la vidéo sera diffusée prochainement. En prime, une pause repas en compagnie de tous les guéshés, suivie d’un moment de détente sur la pelouse du Corum.

Impossible de tout vous montrer (200 photos rien qu’avec mon appareil, sans compter toutes celles prises par Mouayadi), ni de tout vous raconter (j’aurais dix autres façons de vous parler de cette même journée sans revenir sur ce qui est déjà écrit ici).

Aujourd’hui, nouvel enseignement, suivi le soir d’un concert de chants rituels qui promet d’être, lui aussi, exceptionnel.

Très belle journée à vous

Les photos 2, 3 et 5 ont été prises par Stéphanie, les autres par moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *