Combien de couches jusqu’à la perfection ?

Ca y est, on y est arrivés ! A quoi ? A terminer les travaux des combles, commencés en 2011 et menés tranche par tranche, étape par étape, depuis un grenier quasi inaccessible jusqu’à deux grandes pièces lumineuses. Elles vont servir en partie de bureau pour Anti, en partie de salle de répétition pour les batteries, en partie de chambre d’appoint, en partie de nouveau domaine pour les chats (ils y venaient depuis qu’il y a un escalier), et tout cela c’était déjà plus ou moins le cas depuis que le plancher et les vélux sont posés, mais là, ça va être infiniment mieux.

La dernière tranche avant ré-emménagement de tout le mobilier a été le traitement du parquet et la peinture des murs et des pentes de toit. Je ne sais plus depuis combien de semaines on y travaille (surtout Anti pour le ponçage du placo et le parquet), dont une bonne partie en pleine canicule. Un seul objectif, fixé dès le début par Anti : la perfection. Pour la peinture, du blanc immaculé, sans une trace.

Et, à la question métaphysique qui vous taraude – en tout cas, qui nous a obsédés – sur le nombre de couches de peinture nécessaires pour y parvenir, la réponse est 4 : une de sous-couche pro (faut pas lésiner pour recouvrir efficacement du placo) et trois couches de blanc. Avec seulement deux de blanc, il restait des traces partout. Et pourtant c’est de la Dulux Valentine supposée être de super qualité. Ce n’est pas Valentine qui nous contredira.

Nous avons eu en cours de chantier l’aide amicale et très appréciée d’Anli et de Mouayadi. Un très grand merci à eux. Cela nous a valu de nombreux fous-rires pendant les séances de peinture, ce qui a rendu les courbatures plus supportables. Ce soir, on fête la fin des travaux avec du champagne, ils seront bien sûr des nôtres.

Nous vous montrerons, quand ce sera possible, les lieux débarrassés des bâches de protection, du matériel de peinture et surtout, une fois meublés.

Très belle journée à vous

Photos de Mouayadi par Anti, les autres par moi.

3 Replies to “Combien de couches jusqu’à la perfection ?”

  1. Zaza

    Un travail de titan , bravo à vous , cette pièce va être splendide une fois les meubles en place !

  2. Valentiine

    Sûr ça s’arrose…avec un coup de blanc?
    Evitez le white spirit, trop décapant!
    Vous y êtes arrivés, bravo. Je suis heureuse pour vous.
    Yapuka monter les meubles et prendre rdv chez l’osteo!
    Tchin tchin, on pense à vous♥️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *