Délices indo-japonais

Voilà, Sunil et Yuka sont repartis pour poursuivre leur incroyable périple à vélo. Nous avons passé un moment merveilleux avec eux, plein de rires et de discussions. Nous allons très certainement rester en contact et peut-être qu’un jour nous irons les voir en Inde ou au Japon.

DSC02375p

En attendant, voici les recettes des plats indiens et japonais qu’ils ont cuisiné pour nous dimanche soir. On commence par l’apéro avec des tempuras. Il faut découper en petits bâtons des carottes et des oignons. Ajouter du sasami et faire un mélange de farine, eau et levure qui va servir à enrober les bâtonnets pris en vrac et frits dans une friteuse le temps qu’ils prennent une jolie couleur. Servir chaud.

DSC02338p

DSC02348p

Vient ensuite le plat principal : des malaï koftas. Ce sont des boulettes à base de pomme de terre et de chou-fleur, avec du curcuma, du sel et de la farine autour, plongées dans la friture puis mise sur une poêle. En parallèle, on fait cuire des tomates, des oignons, on malaxe pour en faire une sauce épaisse. On verse la sauce sur les koftas, on ajoute un peu de crème de soja pour que ce soit plus onctueux, on fait chauffer un peu le tout et on sert.

DSC02340p

DSC02351p

DSC02355p

En accompagnement, un mélange de chou vert et de carottes en fines lamelles, à peine saisis dans de l’eau bouillante et servis en même temps que les koftas.

DSC02357p

Et enfin, les chapatis. Ce sont des petits pains plats, quasiment la même recette que les fameux pains naan, sauf que ces derniers sont cuits sur du charbon ou au four, alors que les chapatis sont cuits à la poêle sans matière grasse. La composition est très simple : farine, eau chaude, un petit peu d’huile et de sel, puis on rassemble en petites boules qu’on étale au rouleau avant de les cuire à feu fort jusqu’à l’apparition de petites cloques brunes.

DSC02356p

Bon appétit ! Et bonne route, les amis.

Très belle journée à vous

DSC02379p

4 Des réflexions sur “Délices indo-japonais

  1. Terrevive

    C’est remarquable de voyager ainsi ; ils emmènent leur petit chez-eux à l’arrière du vélo, comme ça, tout simplement, ouverts à tous les chemins !
    Bravo ☺

  2. Anna Galore

    Et dans leurs sacs, il y avait leur propre sélection d’épices venues de chez eux, dont il se servent pour relever les plats qu’ils font chez leurs hôtes. Miam !
    Ils sont arrivés hier à Montpellier vers 18 h sans encombres, après un parcours très venteux. La route continue !

  3. valentine

    J’adore les gens qui un jour larguent les amarres, sortent de leur zone de confort, pour partir à l’aventure, en bateau, vélo, moto ou à pieds à la découverte de nouveaux horizons, de rencontres, d’échanges. Que du positif. Merci à eux, merci à vous de partager un peu de cet enthousiasme qui nous fait du bien en plus de me demander: mais qu’est-ce qu’on attend????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *