On m’a dit « Résigne-toi », vos critiques

HC montage catalogue

Fin juin, je vous faisais part de la sélection du roman de Roger Bouchaud, « On m’a dit Résigne-toi », pour le Prix Hors Concours.

Vous êtes nombreux à partager vos impressions de lecture sur le site de Babelio et je vous en remercie sincèrement ! Voici quelques retours de lecture :

Stéphanie B. : « Avant de lire cet ouvrage, je n’avais jamais entendu parler de Jean Ayral et pourtant ! quel homme ! quel destin ! Roger Bouchaud signe là un roman historique passionnant, solidement documenté. La préface du sénateur Jacques Legendre, professeur agrégé d’histoire, ancien Président de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication, ancien secrétaire général parlementaire de l’Assemblée parlementaire de la francophonie apporte un plus pour bien saisir toute l’importance du rôle joué par J. Ayral pendant ces années de guerre, personnage principal au courage incroyable qui s’est dressé pour résister lorsque la France a été envahie et sur les Compagnons de la Libération. À lire absolument ! »

Philippe Ayral : « Je tiens à féliciter Roger Bouchaud pour ce beau roman sur mon oncle Jean Ayral, le héros que nous avons en commun.
Jean était un garçon très doué, qui avait déjà pratiquement un futur éblouissant et assuré. Il était à la fois un pragmatiste, qui, en dépit de sa jeunesse, voyait les choses avec beaucoup de clarté et lucidité. Aussi, était-il quelqu’un de profondément sentimental qui a su donner de lui-même plus de ce qu’on lui en demanda et, Dieu le sait, jusqu’à l’ultime sacrifice.
C’est donc avec le plus grand plaisir que je lis ces commentaires et très particulièrement ceux des jeunes gens qui trouvent en Jean Ayral une inspiration et un idéalisme.
Pour ceux qui voudraient mieux le connaître, je me permets de recommander ici de lire ses propres pensées qu’il maintenait dans ses carnets pendant la guerre. Celles-ci si trouvent dans un ouvrage intitulé – Héroïsme – Jean Ayral, Compagnon de la Libération : Histoire et Carnets de guerre (18 juin 1940 – 20 août 1944)
Ce qui a toujours été le plus émouvant pour moi fut quand il fut capturé par la Gestapo. Ne voulant pas trahir ses amis en succombant à la torture, il décida d’essayer l’impossible ou bien de mourir en combattant… Ce fut le miracle ! Et cet épisode où il parvint à s’échapper en tuant un de ses gardes, fut décrit en grande ligne dans l’ouvrage de Joseph Kessel en 1943 – l’Armée des Ombres – et devint l’inspiration plus tard dans le film du même nom par Jean-Pierre Melville (où Lino Ventura joua le rôle principal d’un résistant).
Ce qui fut le plus marquant fut cette peur purement viscérale que Jean décrit tellement vivement et qu’il ne put à peine contrôler… Ce ne fut qu’avec une grande maîtrise de soi et après une prière profonde qu’il fit face à la mort et s’en échappât…
Merci, Roger, pour votre bel ouvrage et pour maintenir la mémoire de Jean vivante. »

Fabienne C. : « Belle découverte ! La lecture du premier roman de Roger Bouchaud « L’homme du Sahel » m’avait transporté. Aussi, c’est avec curiosité que j’ai commencé la lecture de « On m’a dit : Résigne-toi » et je ne fus pas déçue. Jean Ayral, Héros méconnu dont la mémoire est ravivée grâce et par l’écriture de Roger Bouchaud. Un grand moment où le courage, l’abnégation et l’humilité sont mis en avant et nous rappellent à notre Histoire commune. Le sacrifice d’un homme comme tant d’autres pour l’amour de leur pays. Quel bel hommage ! Merci Monsieur Bouchaud pour cet excellent moment. Une lecture à conseiller. »

Alice C. : « L’auteur, M. Bouchaud, rend hommage 75 ans après, à ce jeune héros de la résistance jean Ayral, qui dès le 18 juin 40 a suivi le Général de Gaulle pour continuer la lutte contre l’Allemagne nazie. À travers ce magnifique roman, l’auteur nous fait découvrir une époque douloureuse, mais réelle de notre pays. M. Bouchaud Auteur de Valenciennes que je suis depuis plusieurs années, a le don de transporter le lecteur en faisant découvrir à chaque fois un personnage passionnant de notre histoire. À découvrir et à conseiller, à partager et plus encore. »

Emma B. : « Étant une jeune lectrice de 14 ans, c’est avec appréhension et scepticisme que je choisissais ce livre comme étant ma prochaine lecture. Ces craintes ne durèrent que peu de temps, à dire vrai, dés le premier chapitre le livre m’a absorbé. Je découvrais ce jeune homme, Jean Ayral, au fur et à mesure que je tournais les pages. Il est si peu connu et pourtant était si important, comme bien d’autres soldats oubliés au fil des années. À 18 ans seulement il était promis à un avenir hors du commun. Il a donné une grande partie de sa vie à notre service, celui des Français. C’est avec talent que Roger Bouchaud nous fait remonter le temps dans la peau d’un personnage courageux et exemplaire. Ce livre est assurément une référence historique qui nous prodigue de vraies valeurs. Je conseille vivement cet ouvrage qui, à mon avis, devrait être lu par tous. »

Béatrice N. V. : « Personnellement, c’est grâce à ce livre qu’une de mes tantes a su me raconter cette période de sa vie après que je le lui ai prêté pour le lire. Il lui a permis de se dire et de revivre des moments fabuleux, de peur c est vrai, mais des instants de grande solidarité et de petits bonheurs. Merci à l’auteur et aux Les Éditions du Puits de Roulle. »

M. N. :« Les lecteurs emprunteront les sentiers de la mémoire au travers de cet ouvrage, et retrouveront pour un moment le temps qui fut celui de leurs aïeux, acteurs, témoins ou simples spectateurs de la guerre, la plus dure, la plus terrible épreuve collective que la société française traversa au cours du XXe siècle, base de documentation et de réflexion en rapport avec les événements contemporains pourtant étrangement familiers, le temps d’une lecture attentive. Une superbe évocation dans un style d’écriture fluide et captivant. »

Kostia H. : « Jean Ayral a existé. Roger Bouchaud nous raconte son histoire légèrement romancée dans un contexte où certains itinéraires personnels ont rencontré L’Histoire. Engagé très jeune dans la Résistance, son héros affronte avec le plus grand courage le destin dangereux qu’il a choisi.
L’intensité dramatique et romanesque du récit touche le lecteur. Roger Bouchaud signe un roman historique réaliste et bouleversant. »

M. L. : « Sur le fond, ce roman de Roger Bouchaud m’a permis de mieux comprendre les rouages de l’organisation du mouvement de résistance, mais aussi de mieux appréhender le travail dans l’ombre de tous ces hommes et de toutes ces femmes qui n’ont pas hésité, au péril de leur vie (comme Jean Ayral, le héros du récit) à se jeter dans l’aventure pour terrasser le nazisme et nous rendre notre liberté. À ce titre, il me semble très utile au Devoir de Mémoire…
En ce qui concerne la forme, « On m’a dit résigne-toi » est un roman dans lequel on se plonge aisément et dont la qualité de l’écriture nous permet vraiment de partager la vie, les émotions, les doutes et les sentiments des différents personnages à l’image du couple Jean-Peggy qui ne connaîtra jamais le bonheur d’un amour qui ne demandait qu’à s’épanouir… »

Bruno C. : « Roger Bouchaud jette ici une bouée de sauvetage à la mémoire de son héros, Jean Ayral, pour le sauver du naufrage de l’oubli. À Jean Ayral, et en même temps à toutes celles et à tous ceux qui, par leur détermination, leur courage, leur foi en la liberté, leur abnégation, savaient qu’ils entraient dans l’histoire par leur combat dont cet ouvrage est un prolongement naturel… 
Dans cette incroyable aventure, Roger Bouchaud nous plonge dans ces années troubles et pourtant tellement porteuses d’espoir. 
Avec un talent narratif peu commun et un souci du détail qui confère à la minutie, on se surprend à visualiser mentalement le récit de l’auteur au point d’avoir le sentiment de vivre chaque situation. Sans doute ce que ressentirait un cinéaste emballé par le scénario d’un film… Même si les mots choisis par l’écrivain sont issus de faits dramatiques bien réels. 
À toi qui ouvriras ce livre, « Résigne-Toi » à être « absorbé » jusqu’à la dernière page par cette bribe de la grande Histoire. »

Qui sait ? « On m’a dit Résigne-toi » fera peut-être partie de la sélection finale ?

Très belle journée à tous,

Anti

3 Replies to “On m’a dit « Résigne-toi », vos critiques”

  1. Anna Galore

    Superbe florilège de réactions largement méritées ! Ce livre est passionnant et indispensable. Bravo à Roger Bouchaud et toute notre admiration pour Jean Ayral, ainsi que pour les autres héros de l’ombre qui ont contribué à combattre et à repousser la barbarie.

  2. Xavier Reyes-Ayral

    Un immense bravo à Roger Bouchaud qui a fait un travail remarquable ! Comme mon frère l’explique plus haut ici (Philippe AYRAL), Roger a participé à maintenir la mémoire d’un être véritablement exceptionnel, d’un héros qui, parmi tant d’autres, a contribué à que la France puisse s’assoir à la table des vainqueurs en 1945.

    Encore bravo et toutes mes amitiés !

    Xavier Jean R. AYRAL

  3. Anti Post author

    Bonjour Monsieur R. Ayral,

    Merci pour votre retour. Oui, par ce livre Roger Bouchaud réalise un vrai travail de mémoire et permet à celles et ceux qui ne la connaissaient pas de découvrir la vie de ce résistant incroyable qu’a été Jean Ayral.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *