Proposition d’organisation des actions anti-corrida 2015

Le CRAC Europe a organisé récemment deux réunions d’information ouvertes à tous les militants anti-corrida qui souhaitaient s’y rendre. La première a eu lieu à Pau le 31 janvier et la seconde le 7 février à Montpellier. Elles ont réuni en tout 130 personnes.

DSC09430s

Le but de ces réunions était de proposer de mettre tous nos efforts en commun pour qu’il y ait en 2015 des actions anti-corrida pacifiques dans toutes les communes où des séances de torture auront lieu. Il serait contre-productif de se « concurrencer » sur certains communes et d’en laisser d’autres sans aucune présence anti-corrida. Il suffit pour cela que nous communiquions entre nous – du moins tous ceux qui le souhaitent – les lieux où nous prévoyons d’agir les uns et les autres afin d’éviter les doublons et de couvrir au mieux l’ensemble des communes de sang.

Afin de corriger certaines rumeurs sans fondement qui ont commencé à circuler sur Facebook et surtout de décrire ce qui s’est vraiment dit lors de ces deux réunions, précisons les points suivants :

  • ce n’est pas le CRAC qui prétend vouloir être partout en 2015, c’est l’ensemble de tous ceux qui veulent organiser des actions anti-corrida, avec ou sans le CRAC, avec ou sans déclaration, avec ou sans une autre association pour organiser ces actions.
  • le CRAC n’a absolument rien voulu imposer à qui que ce soit lors de ces réunions, mais seulement proposer une stratégie globale pour couvrir au mieux les 67 villes de sang. Chacun reste libre d’agir à sa guise, c’est une évidence. Des personnes présentes à ces réunions ont estimé que les propositions faites sont utiles et vont les mettre en application lors de la temporada 2015. D’autres n’ont peut-être pas été convaincues, c’est leur droit. D’autres encore qui n’étaient pas présentes feront également ce qu’elles ont envie de faire sans avoir à consulter qui que ce soit, c’est aussi une évidence mais qu’il semble utile de souligner au vu de ce qui circule sur Facebook.
  • le CRAC a proposé (pas imposé) que le plus grand nombre possible d’actions anticorrida soient déclarées, ceci afin d’éviter que les amendes pleuvent sur les militants (60 euros par personne interpellée à Dax en septembre 2014, plusieurs milliers d’euros d’amende par personne poursuivie en justice à la suite de l’action non déclarée de Rion-des-Landes en novembre 2013 et probablement des amendes plus lourdes en 2015 pour ceux qui seront considérés comme des récidivistes). La déclaration permet de se mettre à l’abri de ces amendes puisque l’action se déroule alors dans un cadre légal. Des conseils pratiques ont été donnés aux personnes présentes aux deux réunions pour gérer sans risque la responsabilité d’actions déclarées.
  • Cela étant dit, rien n’empêche les personnes ou les associations qui préfèrent organiser des actions non déclarées de le faire, avec les risques juridiques donc financiers que cela comporte.
  • Le CRAC s’engage à soutenir juridiquement les responsables d’actions déclarées s’ils devaient subir des poursuites judiciaires malgré la mise en oeuvre des conseils pratiques décrits lors des deux réunions. De même, tous les arrêtés municipaux qui seront émis pour tenter de gêner des manifestations déclarées seront examinés et éventuellement poursuivi en justice par nos avocats s’ils sont abusifs. En revanche, le CRAC ne pourra pas soutenir juridiquement les militants participant à des actions non déclarées.
  • Enfin, diverses idées pratiques ont été échangées afin d’organiser des mobilisations de taille imprévisible pour les personnes qui suivent tout ce qui se dit sur Facebook (aficionados et renseignements territoriaux).

Déjà une quarantaine de dates d’actions, déclarées ou pas, ont été annoncées par les participants aux deux réunions. D’autres suivront dans les semaines à venir. Il s’agit aussi bien d’actions organisées par des associations que par des citoyens, ainsi que par des collaborations entre associations et citoyens. La plupart de ces actions seront déclarées, les autres sont prévues pour rester non déclarées. Toutes les dates des actions déclarées seront rendues publiques par le CRAC dès qu’elles auront été confirmées. Parmi celles qui sont prévues comme non déclarées, les dates ne seront rendues publiques par le CRAC que lorsque les organisateurs concernés le décideront.

Un rappel général : seules les informations diffusées sur les pages officielles du CRAC sont considérées comme exactes par le CRAC. En cas de doute ou de source extérieure au CRAC, merci de nous consulter directement pour connaître notre position.

crac header

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.