De retour à l’Assemblée avec un temps de Pauchon

Suite de nos aventures circumparlementaires… Hier, nous avions  à nouveau rendez-vous avec un journaliste à l’Assemblée. Il s’agit d’Hervé Pauchon, qui tient une chronique sur France Inter finement intitulée « Un temps de Pauchon ». Elle passe tous les jours en semaine juste avant celle dont nous avons déjà eu les honneurs « Si tu écoutes, j’annule tout ».

DSC08064p

Pour autant, il n’y a aucun lien entre ces deux contacts : nous devons le premier à la notoriété du CRAC et le second à notre amie Sampang, qui a fait la connaissance d’Hervé en le croisant dans la boulangerie où elle travaille. Hervé a préféré nous interviewer à sa manière, en dehors du cadre de la conférence de presse de mardi, pour pouvoir prendre son temps et, surtout, nous accommoder à sa sauce humoristique.

DSC08066p

Il nous a donc posé pendant une bonne heure des tas de questions sur la corrida, ses horreurs, ses mensonges, ses tricheries et ses pseudo-justifications à deux balles. Inutile de dire que c’était fort plaisant. C’est fou comme on croise facilement des gens normaux dès qu’on s’éloigne des départements contaminés.

DSC08065p

Et puis, il a repris son beau vélo et il est retourné à son bureau. Il lui reste à tirer une chronique de dix minutes de tout ce que nous avons pu lui raconter. Il a été particulièrement intéressé par les péripéties autour de « Corrida la honte » et de la censure aussi ridicule que dérisoire subie par sa couverture. Il nous a dit que sa chronique sera probablement diffusée courant décembre, avant Noël, ce qui sera parfait puisque la nouvelle édition sortira d’ici quelques semaines.

Très belle journée à vous

5 Replies to “De retour à l’Assemblée avec un temps de Pauchon”

  1. anti

    Merci encore Sampang ! Ce fut une belle rencontre sous un soleil radieux. Et j’aime particulièrement les liens en jeux qui nous ont amenés à nous rencontrer.

    Merci Fan 😉 Lison me faisait la même remarque sur FB. Décidément ! Je vais féliciter ma « toiletteuse » comme dit notre vétérinaire préféré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.