« Corrida la honte », la suite

Dans quelques jours, le 23 octobre très exactement, la première édition de « Corrida la honte » aura complètement disparu des différents points de vente où il est possible d’acheter un livre neuf en France – libraires, grandes surfaces culturelles, sites marchands. C’est déjà quasiment le cas. En fait, il en reste en ce moment précis tellement peu d’exemplaires qu’ils seront probablement tous vendus bien avant la date limite.

Comme annoncé il y a quelques semaines, une nouvelle édition remplacera l’ancienne très prochainement. Bien entendu, elle aura une autre couverture et cette fois, il s’agit d’un visuel inattaquable en justice. Pour autant, il exprimera un message encore plus fort que la couverture initiale.

De plus, il  s’agira d’une édition augmentée. Le nouveau livre passera de 324 pages à environ 390. Son contenu est prêt, il ne reste que quelques finitions techniques mineures à apporter avant d’envoyer le tout à l’impression. Les quelque 65 pages de plus apportent tout un ensemble de faits additionnels, comme toujours étayés par des sources irréfutables, et qui renforcent tout ce que la première édition décrivait déjà.

Ce qui m’amène à la plus importante des évidences : dans la première édition, une seule page a été contestée par les aficionados et a été censurée, la une de couverture. Le contenu du livre, lui, n’a subi aucune attaque. Montrer la photo d’un fait-divers survenu il y a plusieurs années sur la voie publique est donc interdit si ce faits-divers concerne une statue de torero, ce qui confirme pleinement un certain nombre de dérives dénoncées par le livre – et je ne mets pas là en cause le juge, mais la réaction épidermique du lobby taurin paniqué devant cette prétendue « profanation ».

En revanche, ce qui n’a pas été attaqué parce que c’est tout simplement inattaquable, c’est ceci :

clh manchette

Il en est de même des 324 pages – et bientôt 390 – qui décrivent et justifient en détails l’énumération figurant sur la manchette. Peu importe la couverture, seul le contenu compte. Dénoncer aux yeux de tous les turpitudes du monde de la tauromachie dès lors qu’on en apporte les preuves irréfutables est impossible à empêcher.  C’est bien là l’essentiel.

Raison de plus pour continuer à le faire.

5 Replies to “« Corrida la honte », la suite”

  1. Domi Nonalacorrida

    BIEN SUR que c’est là l’essentiel…: montrer ce qui se passe ; on ne laissera plus torturer-tuer en paix…

  2. David Joly

    Une fois de plus, le monde de la mafia des arènes s’est planté une banderille dans le pied en attaquant cet ouvrage sur sa couverture : il lui a ainsi assuré une belle promotion au sein des médias qui ont évoqué l’affaire, dopant ainsi les ventes.

    De plus, ce changement de couverture est l’occasion pour l’auteur et sa maison d’éditions de sortir une version augmentée où 66 pages supplémentaires mettront encore plus en exergue toutes les turpitudes des pervers qui constituent ce microcosme (organisateurs, spectateurs, éleveurs, politicards complices).

    Bref, une fois de plus, ils ont eu faux sur toute la ligne !

    En attendant, je salive de découvrir la nouvelle version.

  3. florence du 05

    Effectivement, cette stupide réaction ( censurer une couverture!) des pro-corrida va permettre de dénoncer les exactions commises à l’intérieur des arènes de Maubourguet, par les taurins en premier lieu mais aussi par les forces de l’ordre. Scandale absolu envers des militants pacifistes et qu’aucun média national n’a dénoncé…..J’espère également que les délais permettront de présenter les amendes exorbitantes attribuées par le TGI de Dax le 13 octobre dernier à des militants pacifistes dont le seul « crime » a été d’exercer leur droit constitutionnel à la liberté d’expression, leur désobéissance civile face à notre état autiste dès qu’il s’agit de protéger des êtres sensibles. Une condamnation sans précédents et qui est un véritable pavé dans la mare de la Justice française, tant est manifeste la volonté de casser à tout prix toute opposition à la tauromachie, dès qu’elle sort des discours qui ne gênent personne….Où est la clémence dont ont bénéficié les bonnets rouges et autres agriculteurs saccageurs du bureau d’une ministre?

    Question: Nos députés vont-ils recevoir la version augmentée du livre?

    Si, oui, ce que j’espère, comment pourront-ils alors refuser de cosigner ou de déposer une ppl d’abrogation de l’alinea 7 de l’article 521-1 du code pénal et ouvrir ENFIN le débat débat démocratique dans l’hémicycle ?

    Merci Roger pour ce travail considérable.

  4. Anna Galore Post author

    « Nos députés vont-ils recevoir la version augmentée du livre? »

    Non, pour une raison toute simple : ça nous coûterait une petite fortune (n’oublions pas qu’on leur offre le livre, pas qu’on le leur vend) sans parler de l’investissement en temps considérable que cette opération a demandé au niveau de la logistique. L’opération se justifie pleinement la première fois, mais rappelons qu’elle n’a pu se réaliser que grâce au soutien financier important de plusieurs partenaires qu’il serait irréaliste de solliciter à nouveau quelques semaines seulement après la première distribution.

    Pour tes autres suggestions, oui, tous ce sujets sont bien dans la nouvelle version et bien d’autres encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.