Orages au rouge

Ben dis donc, ici, quand ça tombe, ça tombe. Hier, dès minuit passé, ça n’arrêtait pas de tonner avec une première grosse pluie. Vers 4h45, j’ai accompagné Gwlad à sa pâtisserie et il y avait des éclairs partout mais plus une goutte. Ensuite, autour de 8h, j’ai conduit Anghbor au lycée sous une pluie battante. On était encore en vigilance orange.

181217

A 8h30, c’était au tour d’Enzo et là, le directeur disait à tous les parents qui arrivaient qu’il serait mieux de garder les enfants à la maison si ça ne posait pas problème. Effectivement, peu après, c’était le déluge et nous étions bien contents d’être rentrés. Vers 10h, coup de fil d’Anghbor. Le préfet annonçait qu’il fallait se préparer à plus dur et évacuer les bâtiments du genre collèges, lycées et écoles. Peu après, c’était confirmé bien que le ciel soit calme et même lumineux grâce à quelques trouées. Je suis allé le récupérer avec son copain qui avait prévu de partir en weekend avec lui pour une convention geek dans le nord.

Les policiers commençaient à barrer certains axes, sans surprise ceux menant aux zones inondables. On entendait des sirènes de pompiers un peu partout (et c’est resté le cas toute la journée). Nous sommes revenus à la maison et Anti m’a dit que ce serait peut-être bien de faire des courses sommaires pour le weekend. Me voilà donc reparti avec Anghbor vers Intermarché. Quand nous étions là-bas, ce que je croyais être un déluge en début de matinée n’était rien par rapport à ce qui s’est mis à tomber. On a mis Radio Bleu Gard et entendu que nous venions de passer en alerte rouge.

La route directe pour rentrer à la maison était bloquée par une voiture de police. J’ai fait un petit crochet par la ZUP et nous sommes arrivés sans encombres sous une méga-douche qui nous a trempés en quelques secondes. Un coup d’œil sur les sites d’info nous montrait des scènes d’inondations impressionnantes un peu partout autour de la ville. Bon, nous étions à l’abri sur le flanc de notre colline, avec de la nourriture, du café, des chats très contents d’avoir un toit et une joyeuse ambiance.

DSCF1134p

Une belle accalmie s’est installée dans l’après-midi. Anti et moi sommes allés faire un tour en ville. Le canal d’évacuation des jardins de la Fontaine était sacrément haut. En revanche, il faisait une température très douce. J’ai conduit Anghbor et son pote à la gare vers 18h. Une nouvelle vague d’orages diluviens était annoncée en début de soirée. Il a replu, en effet. On a fait des lasagnes, histoire de faire face à l’adversité. Dans la nuit, le courant a sauté et on l’a remis.

En ville, ce matin, tous les axes habituels semblaient dégagés. En campagne, c’est une autre histoire, beaucoup de routes coupées.

Très belle journée à vous

La première photo est de moi, la seconde d’Anti.

5 Replies to “Orages au rouge”

  1. Terrevive

    J’entends autour de moi dire que des routes sont coupées, que de nombreux endroits sont fermés. La journée au « Jardin intérieur » de Nîmes où je devais aller est annulée. Il paraît que l’eau ne sera pas potable. Bon… attendre…. Heureusement qu’ il y a des accalmies entre les grosses averses.

  2. valentine

    « …j’ai accompagné Gwlad à sa pâtisserie et il y avait des éclairs partout… »
    Mdr………!
    Je reconnais le chemin que nous avons pris avec Mélanie pour aller aux Jardins de la Fontaine, hallucinant. Déjà Montpellier l’autre jour….
    Si ça monte, tous dans la yourte d’Anti 🙂

  3. anti

    « …j’ai accompagné Gwlad à sa pâtisserie et il y avait des éclairs partout… »

    Mdr………!

    MDRRR !!! Miam !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.