Arles, être là

Certains vous diront qu’il y avait trop peu de gens à la manif organisée hier à Arles par la BACM en partenariat avec le CRAC Europe. Nous étions 250. C’est trois fois plus qu’en septembre dernier. Alors bravo et merci à toutes celles et tous ceux qui sont venus, malgré le froid et la pluie.

DSC01987p

Il s’agissait d’une manifestation statique. Impossible d’obtenir mieux des autorités, qui nous avaient parqués plus loin que la fois précédente, en bordure d’animations foraines bruyantes, hors de portée des arènes de plusieurs centaines de mètres. Et interdiction de distribuer des tracts hors de notre emplacement. Il était donc clair que nous n’empêcherions rien par notre présence, ni même que nous gênerions sérieusement qui que ce soit. L’important, c’était d’être là, comme d’être désormais présents devant chaque corrida, à chaque fois que cela est possible.

DSC01983p

De nombreux orateurs se sont succédé à la tribune, certains venus d’au-delà de nos frontières. Toute notre reconnaissance pour le temps et le soutien qu’ils nous ont consacrés.

DSC01986p

En début d’après-midi, un badaud pas comme les autres s’est approché de la zone qui nous était réservée : Dédé Viard en personne. Il semblait fort réjoui que nous ne soyons pas « 1500 comme annoncé ». Annoncé où ? Mystère… Pas sur Facebook, où seulement un peu plus de 600 personnes avaient dit qu’elles viendraient et, comme d’habitude avec Facebook, il y en avait à peine la moitié. Viard doit prendre ses « infos » à des sources particulièrement paranoïaques (renseignement pris, c’était dans La Provence, CQFD).

DSC01988p

En tout cas, bonne nouvelle : il ne semblait plus nous considérer comme de dangereux terroristes xénophobes persécuteurs nazis d’aficionados puisqu’il était là, très détendu, à se marrer ouvertement avec une de ses connaissances, à quelques mètres de la tribune, pas du tout inquiet d’être ne serait-ce qu’effleuré par nos hordes de militants ultra-violents. Espérons qu’il tiendra le Bureau de Lutte Anti Terroriste informé de son changement d’analyse, ces messieurs doivent commencer à en avoir marre d’écouter depuis des mois nos conversations téléphoniques pour strictement rien.

DSC02002p

Jean-Pierre Garrigues a pris la parole et a électrisé l’audience par son énergie et ses mots qui ont galvanisé tout le monde. Dommage que Viard n’ait pas assisté à ça, il en aurait repris pour 50 euros, lui et ses copains les sadiques, pervers, barbares et tortionnaires. Ils auraient même eu droit à une tournée gratuite en bonus.

DSC01996p

DSC02031p

La manifestation s’est dispersée vers 18 h, comme prévu. La corrida est une abomination que rien ne justifie. Elle va disparaître parce que, plus que jamais, nous allons être là, partout où il y en aura et que nous ne lâcherons jamais.

DSC01991p

DSC02018p

14 Replies to “Arles, être là”

  1. sylvana FERRETTI

    Il fallait y être ! Bravo à tous les participants, à tous les orateurs qui se sont succédé, à JPG qui a bien réuni ses troupes, à Mario, Sophie et tous ceux qui ont participé à l’organisation de cette manif qui s’est quand même terminée en beauté, de courageux militants sont arrivés jusqu’aux arènes. Bien entendu, on n’a rien empêché, mais ils ne pourront plus JAMAIS TORTURER EN PAIX !

  2. Elsa

    Juste vous dire que je vous aime tous!
    L’union fait la force, peu importe le nombre, on s’en fout!
    Hier, s’est dessinée une image « bon enfant » et nous en avions besoin avec tout ce nous avons entendu comme aberrations à notre sujet ces derniers temps.
    Encore plus motivée a chaque fois.
    Nous aurons l’abolition, j’en ai l’intime conviction!
    MERCI A TOUS D’ETRE LA TOUT SIMPLEMENT
    Elsa

  3. dorothée aillerie

    Bravo à tous pour cette action et à Roger pour son compte-rendu ! La corrida va disparaître et Dédé ne s’en rend même pas compte. Ceci dit il ne se rend même pas compte que la corrida est une pratique perverse, sadique, barbare, et qu’il mérite ces qualificatifs en la défendant. Autant le laisser sur son petit nuage pour l’instant. On peut pas non plus souhaiter qu’il fasse une dépression tout de suite.

  4. Alystelle

    Merci pour cet article. Merci aussi à toutes les personnes qui se lèventà chaque fois une peu plus nombreuses et dans de + en + de villes contre cette pratique perverse et barbare. Bravo aux organisateurs.
    Clin d’œil à Dédé le mythomane haineux

  5. sylvana FERRETTI

    Pauvre Dédé, on lui laisse ses illusions et ses chimeres, on garde notre espérance qui elle est bien réelle : l’ ABOLITION TOTALE. Plus déterminée que jamais !

  6. Carol

    Très bel article, clair et concis, merci. Que les assos se rassemblent enfin, l’union fait la force et nous devons tous être ensemble pour y arriver. La corrida ne peut perdurer et seule une décision politique changera la donne. Arles est particulièrement pro corrida et fière de son sadisme. Les mentalités ne changeront pas là bas. A nous tous de ne rien lâcher.

  7. Domi Nonalacorrida

    Ravie d’avoir participé et un peu aidé ; merci Roger pour le CR et les photos, tout est toujours bien résumé ; oui, nous étions dans les 250 sous la pluie, n’en déplaise à certains, plus nombreux qu’en septembre 2013 et moins qu’en septembre 2014… ; en effet les « autorités » , au fait, lesquelles?, nous tiennent éloignés alors que les aficionados ont l’autorisation de faire leur manif’ au pied des arènes ; à voir pour la prochaine .
    Merci à la BACM, au CRAC, à toutes les assos’ partcipantes et à nous tous.
    NE LACHONS RIEN

  8. lecocq ghislaine

    Oui nous étions bien dans les 250 (j’ai arrêté de compter à 200 et plusieurs groupes sont encore arrivés après).
    Je suis ravie d’avoir été présente à cette manif très bien organisée de la BAC Marseille avec la présence du CRAC…ça m’a permis de retrouver Mario Valenza,

  9. lecocq ghislaine

    (suite), Jean Pierre Garrigues et de découvrir le Professeur Montagner ainsi que plusieurs intervenants les uns plus intéressants que les autres.
    J’ai tracté dans la foire (je ne savais pas qu’on ne devait pas y aller) et recruté 4 personnes très révoltées contre la corrida pour ALES….
    Nous avons informé des jeunes, des touristes italiens, et plus que dérangé bon nombre d’affiocs….mission accomplie pour cette fois: A LA SUIVANTE!

  10. anti

    Oui, il fallait y être, comme il faut être partout ! Cette manifestation aura été pour moi l’occasion de faire la connaissance de différents orateurs que je n’avais jamais encore eu l’occasion de rencontrer, tel monsieur Alain Perret. Et puis une manifestation sans violences contre nous, ça nous repose 😉

    Bravo et merci aux organisateurs. Bravo et merci à tous les présents. Bref, bravo et merci à ceux qui se bougent. C.Q.F.D.

  11. Victoria végan

    Oui, nous n’étions pas nombreux .
    Oui , il faisait froid .
    Oui, pour les taureaux , les chevaux et surtout, surtout pour les enfants , nous serons toujours là .
    Je suis en colère après avoir vu la vidéo de cette famille à l’entrée de la corrida de Mugron .Révoltée par le comportement irresponsable de cette  »maman  » forçant sa fille a assister à cette ignominie .
    Tandis que son frère , déjà conditionné , déclare aimer le sang qui sort de la bouche des taureaux .
    Pensons beaucoup à cette malheureuse fillette , victime de la bêtise de ses parents .
    Son désarroi et sa douleur sont les nôtres .
    Plus que jamais :
    La corrida , NON , NON, NON

  12. Anna Galore Post author

    Oui, cette vidéo met en colère et, heureusement, elle s’est mise à circuler largement sur les réseaux sociaux. Espérons pour cette petite fille désemparée qui refuse l’horreur qu’elle pourra résister à la pression qu’elle doit subir chez elle. Elle fait déjà partie de nos rangs, ceux du respect de la vie.

  13. Alberich

    Ce serait une bonne chose d’avoir une compilation vidéo de personnes choquées par la corrida.

    Je pense que lors des grandes férias, dans les grandes places taurines, il y a un certain nombres de spectateurs qui viennent par curiosité. Et qui ressortent bien avant la fin du spectacle, choqués, écoeurés, révoltés.

    Ce serait une bonne chose qu’une caméra soit là, devant les arènes d’une grande place taurine, pour recueillir les témoignages de tous ceux qui sortent avant la fin. Et qui ont sûrement beaucoup à dire sur ce qu’ils ont vu et l’impression que cela leur a fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.