Iris Grace la bien-nommée

Iris Grace est une petite fille âgée de 3 ans. Elle vit en Angleterre. Elle aime la nature, les fleurs, les arbres, l’eau, le vent, les images. Et aussi danser sur la pointe des pieds.

iris grace1

Iris Grace peint des tableaux extraordinaires, un talent que ses parents ont découvert un peu par hasard, alors qu’elle venait de commencer un traitement conseillé par des spécialistes de ce dont elle souffre. Car Iris Grace est autiste.

Le diagnostic est tombé il y a deux ans. Avant d’être suivie par des thérapeutes, elle évitait autant qu’elle le pouvait de croiser les regards des autres, ne voulait jamais jouer, montrait des comportements obsessionnels, avait un sommeil agité et paraissait totalement paniquée dès que ses parents la mettaient au contact d’autres enfants.

iris grace2

Et puis, elle a découvert la peinture et son comportement a changé du tout au tout. Non seulement ce qu’elle peint est magnifique mais elle adore désormais que sa maman la prenne sur les épaules, rit aux éclats, glousse de joie, joue, communique avec des signes qu’elle a inventés et dort calmement.

Comme le dit sa mère, Arabella, sur le site web qu’elle a créé pour parler de sa fille, il lui reste encore un long chemin à parcourir pour apprendre à parler et devenir plus sociale mais la plupart des journées qu’elle passe sont désormais heureuses.

iris grace3

Iris Grace n’est jamais autant joyeuse que lorsqu’on lui donne des pinceaux et des tubes de peinture. Installée dehors, face à un paysage fleuri, elle peut peindre pendant deux heures d’affilée pour créer un nouveau tableau. Pendant qu’elle peint, elle est calme et concentrée, et pousse de temps en temps des petits cris de joie.

« Son autisme a créé un style de peinture que je n’ai jamais vu chez d’autres enfants de son âge« , raconte Arabella. « Elle comprend les couleurs et la façon dont elles interagissent entre elles. » Au début, les parents pensaient que s’ils trouvaient les toiles d’Iris Grace si belles, c’était juste parce qu’ils étaient ses parents. Et puis « de nombreuses personnes se sont mises à dire que ses tableaux étaient géniaux. C’est à ce moment-là que c’est devenu de la folie« .

iris grace4

Grâce au site internet, les œuvres d’Iris Grace ont été mises en vente et ont, en effet, commencé à partir comme des petits pains. Certaines ont été vendues jusqu’à 350 euros. Les parents recherchent actuellement un sponsor qui se chargerait de les exposer pour les vendre aux enchères en novembre prochain. Bien entendu, tous les fonds récoltés sont entièrement affectés au financement de la thérapie de la petite fille prodige. On lui souhaite d’être heureuse et de continuer à peindre longtemps.

Très belle journée à vous

Source : Iris Grace Painting (repris par une grande partie de la presse et des réseaux sociaux)

5 Replies to “Iris Grace la bien-nommée”

  1. Terrevive

    Une extraordinaire petite fille ! Tout cela est très émouvant. Ce qu’elle peint est plein de sensibilité et me touche beaucoup.
    Certains de ses tableaux me font penser aussi aux nymphéas de Monet ; il y a des mariages de couleurs que l’on pourrait tout-à-fait mettre en parallèle.

    A suivre ………………………:+)

  2. valentine

    Lorsque l’on sait que la petite fille a 3 ans, ces peintures sont justes extraordinaires et comme toi Terrevive, j’y trouve un côté Monet.

    La peinture, sculpture ou autres expressions artistiques sont d’extraordinaires outils qui « soignent » épanouissent et accompagnent les personnes, enfants ou adultes, qui ont une hypersensibilité tels les autistes, hyperactifs, psychotiques qui possèdent au demeurant des dons innés en matière d’art.

    C’est quelque chose de très émouvant car dans ces instants de grâce, la personne oublie ses angoisses.

  3. Anna Galore Post author

    De nombreuses personnes (y compris moi) ont en effet pensé aux nymphéas de Monet, j’ai même eu du coup un doute sur le fait que cette histoire n’était pas une intox tellement elle est belle (il y a eu d’autres exemples célèbres d’arnaques dans l’histoire du surréalisme comme ces tableaux peints par un âne avec sa queue et exposés dans une galerie officielle en 1910 avec beaucoup de succès sous le nom de Boronali, anagramme d’aliboron, vieux mot d’argot qui signifie « âne »).

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Joachim-Rapha%C3%ABl_Boronali

    Mais pour le moment, rien ne vient la démentir. Alors, comme tu dis, Terrevive : à suivre !

  4. anti

    Iris Grace… Quel nom !!! Elle était prédestinée à devenir l’incarnation de la grâce que l’on ne se lasse pas d’admirer sur ses photos ! Petite fille handicapée, tu es née dans une bonne famille et tu nous enchantes ! Merci ! Et bravo à ses parents qui savent être à l’écoute de leur fille malgré son problème de communication.

    En effet, Iris, son prénom et ses œuvres évoquent Monet, sans hésitation ! Pas étonnant qu’on voit partout fleurir cette information qui circule sur le net depuis plusieurs jours, non-stop !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.