Les métronomes qui se synchronisent

Regardez bien cette vidéo. Sur une table, 32 métronomes sont lancés plus ou moins au hasard. Ils battent donc la mesure chacun à leur façon, même s’ils sont réglés sur à peu près la même fréquence.

Et pourtant… petit à petit, on en voit qui se mettent à osciller exactement en même temps. Puis de plus en plus. Puis tous sauf un, qui est au même rythme mais en opposition avec les autres. Et puis, il cède à la majorité et tous finissent ensemble.

Miracle ? Non, juste les lois de la physique : tous les métronomes sont posés sur un plateau qui peut lui-même osciller (il repose sur des roulements). De ce fait, les mouvements des métronomes induisent des mouvements du plateau – on les distingue dès qu’on le regarde mieux. L’inertie des mouvements du plateau est très supérieure à celle des battants des métronomes et finit par leur imposer son rythme. Vaincus, ils se mettent tous au pas.

On comprend mieux avec cet autre dispositif plus simple : les métronomes sont posés sur une planche qui elle-même repose sur deux cylindres.

Vu sur le blog Passeur de sciences de Pierre Barthélémy, article original sur Radiolab (en anglais).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.