Face à la Lune

Il y a un peu moins de 4 milliards et demie d’années, alors que notre planète à peine formée était encore un enfer en fusion, une autre planète nommée Theia l’a percutée de plein fouet. Des quantités phénoménales de roches ont été éjectées dans l’espace. Sous l’effet de la gravitation, elles se sont agrégées pour donner la Lune. Du moins est-ce l’hypothèse la plus communément admise.

terre theia

Rien de plus ancré dans notre mémoire ancestrale que cet objet d’apparence si stable à la naissance si violente. Rien de plus familier et fascinant à la fois, puisqu’elle offre toujours un même paysage immuable à nos yeux. Elle tourne en effet sur elle-même exactement à la même vitesse qu’elle tourne autour de la Terre.

La raison de ce miracle réside dans les interactions réciproques entre notre planète et son unique satellite naturel, les marées exercées entre les deux corps ayant petit à petit ralenti la Lune jusqu’à se stabiliser à cet équilibre parfait.

DSC01355b

Une coïncidence que rien n’explique, en revanche, est que la taille apparente de la Lune dans le ciel est très proche de celle du Soleil. La conséquence en est qu’il existe deux sortes d’éclipses solaires – totale ou annulaire, suivant que la Lune est au plus près ou au plus loin de son orbite elliptique.

Les éclipses solaires sont rares parce que le plan dans lequel se déplace la Terre est différent de celui dans lequel se déplace la Lune et qu’il faut, de plus, que ces deux plans coïncident en période de nouvelle Lune. Les éclipses de Lune se forment lorsque le Soleil projette l’ombre de la Terre sur son satellite, donc uniquement pendant une pleine Lune. Vue de la Lune, cet alignement créerait une éclipse solaire, avec la Terre occultant le Soleil.

DSC01357b

La régularité des phases de la Lune a donné à l’humanité ses premiers calendriers, ses premiers rites, ses premières croyances et ses premières peurs. La Lune est le second objet céleste le plus visible après le Soleil, sa luminosité étant entièrement due à la réflexion de la lumière solaire.

Il y a quelques dizaines d’années, il fallait avoir accès à un sacré équipement pour pouvoir prendre une photo correcte de la Lune. Aujourd’hui, un simple appareil numérique un peu performant permet de le faire sans difficulté – et je viens enfin de pouvoir en profiter. Toutes les photos de la Lune prises de la Terre sont identiques puisque nous voyons toujours sa même face, même s’il existe de toutes petites variations de la zone éclairée.

DSC00242c

Pourtant, on ne se lassera jamais de la photographier, peut-être parce qu’on ne pourra jamais s’y rendre – à ce jour, seulement douze personnes ont marché sur la Lune. Et des milliards pour la regarder, elle et les étoiles…

Très belle journée à vous

Les photos sont de moi, l’illustration de la collision Terre-Theia vient de Wikipedia.

2 Replies to “Face à la Lune”

  1. anti

    « Pourtant, on ne se lassera jamais de la photographier »

    Tu m’étonnes ! J’en ai un paquet dans mes archives aussi et nous devons être nombreux dans le même cas.

    En tout cas, tes photos sont magnifiques !

  2. Sampang

    eh bah moi je n ai commencé à la photographier que l année dernière ^^ mais depuis… ça cartonne ! mdr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.