Lettre du CRAC Europe à France Inter contre l’apologie de Rufo et Blancanieves

crac en tête

À l’attention de :

MM Jean-Luc Hees, président de Radio France
Philippe Val, directeur de France Inter

Messieurs,

Tout comme l’a fait voici quelques mois notre présidente, Hélène Vaquier, dans un courrier adressé à M. Val le 15 octobre 2012, je viens par la présente vous rappeler l’existence d’un cahier des charges « Radio France Modération » qui interdit toute valorisation de la tauromachie sur vos antennes.

blancanieves2Or, ce dimanche matin, dans la tranche 7-9, il a été fait, avec grande insistance de la part de tous les intervenants et présents dans le studio, une apologie éhontée du film Blancanieves, des toreros, de la corrida, qui contredit totalement ce point de votre charte interdisant les « Contributions valorisant la tauromachie ». Ce n’est, de toute façon, absolument pas acceptable de la part d’un organe de service public, et encore moins d’une radio de l’importance et de la qualité de France Inter. Cela revient, de votre part, à cautionner l’inscription de la corrida, en janvier 2011, au PCI, patrimoine culturel immatériel de la France, alors que pèse sur les taureaux la menace d’un danger plus grand encore, s’il en est : l’inscription au patrimoine, mondial, celui-là, de l’UNESCO.

Au lendemain de l’inscription au PCI, notre association, membre de la FLAC, Fédération des luttes pour l’abolition des corridas, dont l’objectif est l’abolition de la torture tauromachique en France — et dont vous avez, en son temps, tous deux signé le manifeste —, a constitué un collectif intitulé Non à la honte française !, qui compte à ce jour quelque 200 associations. Elles représentent un potentiel de 500 000 électeurs, également lecteurs, spectateurs, téléspectateurs… auditeurs.

Ces citoyens, qui défendent en outre les mêmes valeurs que les vôtres, méritent votre considération. Partant, nous vous saurions gré de veiller à ce que, à l’avenir, soit respecté ce point essentiel de votre charte, qui pourrait être impérativement et régulièrement rappelé aux journalistes des différentes stations de Radio France, afin qu’en aucun cas les acteurs et amateurs de cette barbarie d’un autre temps ne puissent se croire confortés dans leurs « art et traditions ».

rufo2J’en profite pour vous faire part de notre inquiétude et de notre déception, ainsi que de celles de nos militants, quant à la venue prochaine de Marcel Rufo à France Inter en qualité de chroniqueur, comme en a déjà fait part Thierry Hély, porte-parole de la FLAC, à Philippe Val, membre du comité d’honneur de cette Fédération. Ce pédopsychiatre procorrida, qui ne manque jamais de clamer son afición, vante régulièrement les « bienfaits » de la corrida sur les enfants… Au CRAC Europe, nous luttons également contre les écoles taurines, qui apprennent à des enfants de dix ans à tuer des veaux.

Je joins à ce courrier postal quelques exemplaires de notre tract sur ces écoles de la violence, ainsi que deux DVD Apprendre à tuer, de Pablo Knudsen, que je vous invite vivement à visionner.

Vous remerciant par avance de votre attention, et dans l’attente de votre réponse, l’équipe du CRAC Europe vous adresse ses sincères salutations.

Luce Lapin
Porte-parole nationale
CRAC Europe pour la protection de l’enfance

Photos : (1) promo du film, (2) Rufo sur Wikipedia. Taches de sang ajoutées par mes soins.

9 Replies to “Lettre du CRAC Europe à France Inter contre l’apologie de Rufo et Blancanieves”

  1. valentine

    Eh bien, pour un pédopsychiatre, ça ne le fait vraiment pas! Je suis très déçue : (
    Drôle de manière d’éduquer nos enfants.

  2. Anna Galore Post author

    Valentine ? Et ce n’est pas tout.

    L’autre jour, ce triste monsieur a dit sur France 5 en direct que les enfants victimes d’agressions sexuelles s’en sortaient très bien pour la plupart. Pour ajouter l’abjection à l’ignominie, il réagissait à l’appel de la mère d’une jeune femme victime de telles agressions dans son enfance. Cette dernière est actuellement hospitalisée pour addiction à des antalgiques.

    Rufo a répondu que l’immense majorité des enfants agressés sexuellement vont bien et a conseillé à la maman de parler avec l’agresseur désigné par sa fille (elle a donné un nom) pour s’entretenir avec lui et vérifier ses propos.
    Et pour terminer, il a comparé la loi qui oblige les médecins à signaler toute violence envers un enfant à une « mode ».

    L’horreur…

  3. sylvana

    Comment se fait-il que ce monsieur exerce encore ? Pourquoi n’y-a-t-il pas une levée de bouclier de la part des autres pédopsychiatres ? Il jette le discrédit sur toute la profession avec de tels arguments ! Il fait perdre tout les repères, on n’a aucune envie d’aller le consulter.
    Quant à Philippe Val je ne comprends pas non plus ! Que sont devenus ses idéaux du temps où il était rédacteur en chef de Charlie Hebdo ? C’était un farouche anti-corrida, je ne comprends pas non plus ! Ils marchent tous sur la tête !

  4. sylvana

    Rien à voir ! pendant que j’écris ce commentaire sur l’A2 dans sa revue de presse culturelle, le journaliste parle de Néo Planète qui fait l’apologie du végétarisme ! Tant mieux !

  5. Anna Galore Post author

    Comme le souligne Luce dans sa lettre, Jean-Luc Hees aussi est supposé être anticorrida. Mais l’essentiel n’est pas là, à mon avis : indépendamment de leurs convictions à tous les deux, il y a cette charte dont j’ignorais l’existence mais qui me réjouit et qui interdit formellement toute valorisation de la tauromachie à l’antenne, sur toutes les chaînes qui dépendent de Radio France. Et cela est censé s’imposer à tout le personnel de Radio-France qui passe à l’antenne, quelles que soient les convictions de chacun.

    Espérons donc que nous aurons une réponse sans ambiguïté à cette lettre.

    Quant à Rufo, nous sommes tous d’accord : qui oserait confier son enfant à un « spécialiste » pareil qui dit que les abus sexuels sur des enfants sont sans importance et que ça leur formera le caractère de voir en famille des taureaux se faire massacrer ? Scandaleux !

  6. sylvana

    J’entends bien ! Mais pourquoi ? Ils subissent des pressions ? Si cette charte n’a pas été respectée il doit y avoir des raisons que nous connaîtrons peut-être jamais !
    Pourquoi ce choix de Rufo en tant que chroniqueur ? Il y en a d’autres ! On nous livre ces infos tout en bloc, c’est quoi la 3e ? C’est Viard qui prend la direction de France Inter ???? Ils mettent leurs pions en place pour redorer la tradition tauromafiaque qui est en perte de vitesse ! Toutes ces questions ! J’espère que tout s’arrêtera là, que ça n’ira pas plus loin ! Certains d’entre vous penseront que je suis parano. Peut-être mais de temps en temps les paranos ont raison !
    En attendant il me tarde de lire leur réponse !

  7. Anna Galore Post author

    Allez, une bonne nouvelle pour te mettre du baume au cœur. Elle vient… d’un journaliste jésuite de « la Civiltà cattolica », organe de presse très proche du Vatican ! C’est la revue Golias qui en parle :

    « Un jeune et brillant journaliste, le Père Francesco Occhetta, jésuite […], vient de consacrer un article très lucide sur la corrida qu’il décrit comme un rite cathartique inutile et cruel, dont il souhaite l’abolition. Avec beaucoup de finesse […], le Père Occhetta analyse cette fascination pour la mort dans l’objectif de s’en libérer. Depuis le XVIe siècle […] la morale chrétienne rejette la corrida »

  8. sylvana

    Ah ! Merci Anna ! Ca c’est une très bonne nouvelle ! Quant on sait la place qu’a la religion catholique dans tous ces pays, tu sais tout comme moi que dans leur esprit la tauromafia et la religion sont très « imbriquées ». Bon je vais pouvoir chercher mon chat sur Gallician avec l’esprit plus serein (je pense que l’adoptante me raconte des  » cracs » quant elle prétend qu’il est revenu. Je suis comme St Thomas : je ne crois que ce que je vois !)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.