Retour de la corrida en Catalogne espagnole ? Très improbable !

En juillet 2010, la Catalogne espagnole (dont la capitale est Barcelone) votait l’abolition de la corrida, une grande victoire pour les mouvements anti-corrida même si les raisons en étaient essentiellement politiques. Cette avancée pour la cause animale a eu une répercussion d’autant plus forte symboliquement qu’elle s’est produite en Espagne.

Le 7 février dernier, le Partido Popular (PP, parti de droite au pouvoir) a fait savoir qu’il en prévoyait le rétablissement d’ici septembre prochain, en faisant classer la tauromachie parmi les « biens d’intérêt culturel ». Un tel classement, selon le président de la commission Culturelle du Congrès espagnol, Juan Manuel Albendea (membre du PP et pro-corrida notoire), permettrait ensuite d’aller vers une loi s’imposant de façon nationale, y compris à la Catalogne.

La demande de classement a été organisée dans le cadre d’une Initiative Législative Populaire par la fédération des associations taurines de Catalogne qui a recueilli 590.000 signatures déposées au Congrès. La décision de convertir l’ILP en projet de loi devrait être prise le 12 février en séance plénière du Congrès.  La loi pourrait être examinée et votée dès le mois de juin.

Cependant, il est hautement improbable que, comme le pensent les aficionados, cela signifierait automatiquement un retour de la corrida en Catalogne espagnole.

Beatriz Mac Dowell, membre du Conseil d’Administration du CRAC Europe et spécialiste de la problématique de la corrida dans les pays hispanophones et lusophones, souligne que, conformément à la loi des « communautés autonomes », une loi nationale ne peut pas contrarier la législation régionale. De plus, contrairement à ce qu’avait laissé entendre la fédération des associations taurines, le parti socialiste espagnol (PSOE) a déclaré qu’il votera contre l’ILP.

Le grand quotidien catalan La Vanguardia vient de consacrer un article détaillé à cette question, suscitant plusieurs centaines de réactions dans son édition en ligne. Un sondage proposé à ses lecteurs fait apparaître que 75% des Catalans sont opposés au retour des corridas dans leur région.

A cela s’ajoutent de graves soupçons d’irrégularités planant sur la façon dont les signatures de l’ILP ont été recueillies. La fondation Weber a fait savoir qu’une procédure judiciaire était en cours au Tribunal Suprême  pour les dénoncer.

Vous pouvez participer au sondage de La Vanguardia en cliquant sur le lien ci-dessous. La question posée est « Approuvez vous le retour de la corrida en Catalogne ? ». Merci d’y répondre NO !

http://www.lavanguardia.com/cultura/20130208/54366492416/pp-toros-merce-barcelona.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.