Vague de cancers chez les dockers

C’est Charlie Hebdo qui rappelle cette histoire effarante dans un article de Fabrice Nicolino (numéro du 23/1/13). A Saint-Nazaire et probablement dans bien d’autres ports, les dockers meurent de cancer à une fréquence ahurissante. La presse régionale s’en était émue fin 2011 mais cela n’était pas allé beaucoup plus loin et, depuis, pas grand chose n’a changé.

L’enquête qui l’a établi a été initiée par Jean-Luc Chagnolleau, un docker qui s’est demandé fin 2010 si son cancer du rein n’avait pas la même cause que les maladies qui affectaient et tuaient un nombre incroyable de ses collègues. Il a créé une association avec deux copains de la CGT pour tenter d’en savoir plus. En mars 2011, un colloque réunit dockers et scientifiques. Ils constatent l’hécatombe qui frappe les dockers. Chagnolleau meurt en septembre de la même année.

chagnolleau

En octobre 2011, un comité de la sécu déclare qu’il n’y a pas de lien entre les cancers qui frappent les dockers et leurs conditions de travail. Il est tout de même noté que Chagnolleau a été exposé largement au-dessus de la normale à des polluants tels que l’amiante, les engrais, les pesticides, les fongicides, les solvants et autres.

Le syndicat national des douanes relève : « En France, des milliers de travailleurs (dockers, douaniers, déclarants en douane, magasiniers, etc.) ouvrent chaque jour des containers et y pénètrent ». Et, ce faisant, ils se prennent une accumulation de toutes sortes de cochonneries.

En Allemagne, des médecins du travail ont montré que « 97% des containers testés au débarquement dans les ports de Hambourg et de Rotterdam présentaient des traces de gaz toxiques et dans des concentrations supérieures aux normales de sécurité dans 30% des cas ».

La CGT finit par faire bouger les douanes françaises. Résultat : sur 180 containers examinés, 28% présentent des taux de gaz toxiques supérieurs aux seuils de sécurité.

800px-Conteneurs1

 

Peu avant de mourir, Chagnolleau a dit : « sur quelque 190 dockers que nous étions en 1992 à Nantes, nous en avons contacté 140.  87 de ces 140 personnes ont développé des maladies (dont 61 cancers). 35 d’entre elles sont décédées. » Des chiffres comparables ont été relevés à Saint-Nazaire.

Chaque année, 550 millions de containers sont débarqués dans les ports de la planète.

Photos : (1) Jean-Luc Chagnolleau sur FR3 en 2011, (2) Wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.