Smaklig maltid !

Ah ! C’est là qu’on va voir ceux qui parlent couramment suédois. Ou alors qui vont régulièrement chez Ikea, d’accord, d’accord. Parce que, bon, nous, hier, on y était. Pour ne rien vous cacher, il y a déjà quelques jours, on a eu une grosse envie qui est remontée du tréfonds de nos souvenirs : remanger des kottbullar. Mais si, vous savez, les boulettes suédoises de la cafèt’ d’Ikea. A se rouler par terre.

131001.jpg

Et comme nous n’allions quand même pas faire l’aller-retour jusqu’à Montpellier uniquement pour manger des boulettes, il fallait bien qu’on trouve une autre raison d’y aller. Or, figurez-vous que chez Ikea, ils ne font pas que restauration exotique nordique. Ils vendent aussi des tas de trucs. Et justement, on a une crémaillère chez des copains samedi.

Aussitôt, on s’est dit : c’est l’occasion ou jamais.

131355.jpg

On a commencé par la cafèt’, bien sûr. Impossible de tenir plus longtemps. Ensuite, on a trouvé le cadeau pour nos amis. Et tant qu’à y être, on a aussi rempli un chariot de plein d’autres babioles pour nous – des couettes, des souris en peluche pour nos minous, une fougère en pot, bref, rien que des choses essentielles, on n’est pas du genre à se disperser.

Sur les murs, on a vu deux slogans, que dis-je, deux observations remarquables de profondeur qui, allez savoir pourquoi, m’ont fait immédiatement penser à Anti. Vraiment, c’est tout elle. Les voici :

135714.jpg

Ensuite on a repris la route du retour avec une légère sensation de torpeur (une de nous deux a carrément roupillé pendant que je conduisais au radar). Mais pour vous dire toute la vérité, en plus des boulettes, on a aussi pris quelques pâtisseries. Et un café gourmand. Et du pain pour saucer. A la fin, on n’aurait pas pu manger une demi-bouchée de plus tellement on frôlait le gavage.

On se sentait… comment dire… eh ben, comme ça :

DSCN2295b.jpg

Le soir, on a mangé léger.

Très belle journée à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.