Les affaires reprennent

Allez, je sais que ce n’est pas prudent de crier trop vite victoire quand rien n’est encore joué, mais là, après un long tunnel côté boulot, j’ai comme la sensation que certaines actions commencent enfin à sentir bon. Le plus amusant – si tout continue à bien se passer – c’est que la piste qui semble se transformer en voie royale m’est tombée dessus de façon complètement imprévisible.

Un coup de fil d’un ami (« Dis, tu sais pas ? Je viens d’apprendre que… »), suivi de quelques autres avec quelqu’un qui se trouve également dans un tunnel et hop, une sauce inespérée qui se met à prendre. Rien n’est encore joué et la route est encore longue avant que je puisse souffler mais au moins, il y a désormais quelque chose à jouer là où, encore récemment, il n’y avait que du flou ou de l’inconsistant. La chance ? Disons qu’il vaut mieux en avoir que l’inverse, même si ça ne suffit pas.

DSCN9849b.jpg

Je suis d’un tempérament optimiste. Résolument. Et peu sensible au stress, ce qui est une bénédiction parce que les raisons de stresser ne m’auraient pas manqué et rien n’est plus paralysant. Face à une situation complexe, on peut certes échouer par manque de chance. Mais la plupart du temps, au bout du bout, l’échec ou le succès n’ont que peu à voir avec la chance.

Regardez notre ex-président, par exemple. On a encore regardé hier soir un documentaire extraordinaire sur les coulisses de l’élection, du point de vue des candidats et de leurs stratèges. Ils ont été interviewés depuis un an, avec la garantie que ce qu’ils diraient ne serait divulgué qu’après les résultats du vote. Ils sont tous d’une sincérité inouïe, jamais vue et c’est passionnant. Mention spéciale à Henri Guaino qui prédit à l’automne dernier que si son champion joue sur la peur des musulmans et cherche à cliver, il perdra. En revanche, côté PS, la cohérence des membres de l’équipe de campagne est frappante, ce qui n’a pas toujours été le cas. Hollande n’a pas gagné par hasard, ni Sarko perdu par malchance.

Bon, je ne me présente à aucune élection, ce n’est pas encore gagné et comparaison n’est pas raison. Mais quand même, je l’avoue, je sens bien les choses se mettre en place, converger. Les nuages ne sont plus oppressants, ils s’effilochent. Le ciel bleu revient.

Allez, on y croit et on ne lâche rien. Les affaires reprennent.

Très belle journée à vous

7 Replies to “Les affaires reprennent”

  1. anti Post author

     » côté boulot, j’ai comme la sensation que certaines actions commencent enfin à sentir bon.  »

    Ouf ! Et bravo de savoir saisir tout ce qui se présente à toi comme une opportunité.

    « Je suis d’un tempérament optimiste. Résolument. Et peu sensible au stress, ce qui est une bénédiction parce que les raisons de stresser ne m’auraient pas manqué et rien n’est plus paralysant. »

    Ça, je le confirme. Et c’est très enrichissant de vivre auprès de quelqu’un comme toi au quotidien.

     » Allez, on y croit et on ne lâche rien. Les affaires reprennent.  »

    YES ! Tout pareil 😉

  2. sapotille Post author

    Bien contente toi et pour vous! et.. coïncidence.. Ici…tout pareil! et particulièrement..
    ceci:
    « Le plus amusant – si tout continue à bien se passer – c’est que la piste qui semble se transformer en voie royale m’est tombée dessus de façon complètement imprévisible ».
    Yeeesss
    Pourvu que ce soit un mouvement général.. 😉

  3. anti Post author

    Coucou Sadépote ! C’est un plaisir de te lire en général et en particulier quand il s’agit de bonnes nouvelles 😉 Bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.