Le temps des contes

Pour finir en douceur cette journée bien remplie elle aussi, tellement que j’ai même fini par m’endormir dans la salle d’attente de l’orthodontiste, un petit moment de quiétude avec cette poésie signée Georges Jean :

huelgoat_escalier.jpg
Crédit photo de la forêt de Huelgoat chère à mon cœur
Le temps des contes

S’il était encore une fois

Nous partirions à l’aventure,

Moi, je serais Robin des Bois,

Et toi tu mettrais ton armure.

Nous irions sur nos alezans

Animaux de belle prestance,

Nous serions armés jusqu’aux dents

Parcourant les forêts immenses.

S’il était encore une fois

Vers le château des contes bleus

Je serais le beau-fils du roi,

Et toi tu cracherais le feu.

Nous irions trouver Blanche-Neige

Dormant dans son cercueil de verre,

Nous pourrions croiser le cortège

De Malbrough revenant de guerre.

S’il était encore une fois

Au balcon de Monsieur Perrault,

Nous irions voir Ma Mère l’Oye

Qui me prendrait pour un héros.

Et je dirais à ces gens-là :

Moi qui suis allé dans la lune,

Moi qui vois ce qu’on ne voit pas

Quand la télé le soir s’allume;

wonderworld.jpg
Wonderworld by Hanssie

Je vous le dis, vos fées, vos bêtes,

Font encore rêver mes copains

Et mon grand-père le poète

Quand nous marchons main dans la main.

Georges Jean

anti

3 Replies to “Le temps des contes”

  1. ramses

    Très beau poème et splendides photos…

    Les bons contes font les bons amis…

    « Au-delà de cette limite, votre ticket n’est plus valable »…

    « E pericoloso sporgersi » !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.