Écorces, voyage dans l’intimité des arbres du monde

couverture.jpg

Gros, gros coup de coeur du jour, encore un livre et lequel : Écorces, voyage dans l’intimité des arbres du monde de Cédric Pollet.

Cet ouvrage est l’aboutissement de 10 années de photographie passées à traquer, dans près de 25 destinations, les plus fascinantes écorces du globe. De ses nombreuses expéditions botaniques, Cédric Pollet ramène des clichés uniques où graphismes et couleurs se mélangent sans limite. Chaque photo est à elle seule une œuvre d’art… naturelle.

Nul besoin d’aller loin pour trouver matière à rêver, à s’émouvoir. Cédric Pollet a jeté son dévolu sur les arbres, et par son regard d’artiste photographe, nous révèle la beauté féerique du monde des écorces. Ces formes parfaites, cette harmonie des couleurs et cette magie qu’il retrouve dans la peau des arbres ne cessent de l’émerveiller.

Combinant approche scientifique et concept artistique, savoir et esthétisme, son travail photographique émeut autant par son originalité que par sa qualité. Loin des clichés lisses et convenus, ses photos reflètent une nature surprenante. Non pas dans ce qu’elle cache, mais au contraire, dans ce qu’elle offre et qu’on ne sait plus regarder.

ced_enaction3.jpgCédric Pollet est né à Nice en 1976, dans cette région de France où la beauté de la nature, déjà généreuse et luxuriante, est amplifiée par cette lumière naturelle subtile tant appréciée des artistes. Ses racines familiales, méditerranéennes du côté maternel et savoyardes du côté paternel, lui ont permis de se familiariser, dès sa plus tendre enfance, avec ce monde des arbres. Mais cette véritable passion pour le végétal s’est révélée comme une vitale et profonde évidence, lors de son cursus d’ingénieur en agriculture à Lyon (ISARA).

En 1999, il a intégré le département d’horticulture et de paysage de l’Université de Reading en Angleterre. C’est à cette occasion qu’il a utilisé pour la première fois, en simple autodidacte et amoureux des jardins à l’anglaise, un appareil photo argentique. Après avoir mis plusieurs heures pour atteindre et visiter un parc qu’il s’imaginait idyllique, aucune fleur ne suscita réellement son enthousiasme. Il ne pouvait rentrer sans ramener un souvenir de ce jardin. En partant, le tronc tourmenté d’un vénérable chêne pluriséculaire lui a alors littéralement ouvert les yeux sur un monde qui lui était jusque-là totalement inconnu : celui des écorces. Ce fut une véritable révélation qui changea le cours de sa vie.

Depuis cette révélation inattendue, il décida d’observer les arbres sous un angle bien différent et commença ses recherches sur les écorces.

marques_pages.jpg
Peuplier blanc. Famille des Salicaceæ (Cédric Pollet)

L’arbre reste avant tout un support simple et universel, symbolisant à la perfection la nature. L’écorce est une partie de l’arbre absolument vitale (cf. page biologie de l’écorce), malheureusement méconnue, et pourtant fascinante, qui dévoile à ceux qui savent observer, une diversité picturale surprenante.

Ecorces citation.jpgDès 1999 ses premiers clichés, sont mis en valeur par d’étonnantes compositions photographiques. Il décide ensuite de se consacrer à l’aspect purement graphique et esthétique des écorces en nous révélant « plein cadre », des textures et des détails aux multiples couleurs.

Ces 10 années passées à traquer, dans près de 25 destinations, les plus fascinantes écorces d’arbres des forêts, parcs et jardins botaniques du monde entier lui ont permis d’accumuler près de 15 000 clichés couvrant plus de 450 espèces de plantes à écorces remarquables (feuillus, conifères, palmiers, bambous, fougère et autres plantes succulentes arborescentes).

Les photographies d’écorces ainsi prises représentent des détails de troncs largement visibles à l’œil nu (cadrage réel : 10 cm x 15 cm au minimum) à la portée de tous, et n’ont fait l’objet d’aucune manipulation colorimétrique, même si certaines couleurs vous paraissent irréelles.

L’exposition et le contraste peuvent cependant être ajustés pour obtenir une meilleure lisibilité. L’objectif est de respecter le plus fidèlement possible les couleurs naturelles de la nature. Toute la difficulté de ce travail photographique réside donc dans l’observation précise et régulière du sujet afin de détecter ces changements de couleurs si remarquables au niveau intensité mais tellement éphémères (certains coloris peuvent disparaître en quelques minutes).

Cupressus%20glabra%20Ec.jpg
Cyprès Glabre. Famille des Cupressaceae (Cédric Pollet)

Soutenu par la Fondation de France (bourses Déclics Jeunes) et par l’ex-Ministère de la Jeunesse et des Sports (bourse Défi Jeunes : www.enviedagir.fr), Cédric a eu la chance de partir en 2002 pendant six mois à la découverte des arbres sacrés des Maoris, des araucarias féeriques de Nouvelle-Calédonie, des eucalyptus majestueux d’Australie ou des légendaires baobabs d’Afrique du Sud.

Il a pu ainsi poursuivre ses études sur les écorces, monter un projet pédagogique avec l’école Jules Ferry de Cagnes-sur-Mer (06) et enrichir sa photothèque, en particulier avec des photos d’eucalyptus, son arbre favori.

Depuis ce réel plaisir qu’il a partagé auprès de ces écoliers, son besoin de communiquer, d’informer de façon ludique, scientifique et artistique n’a cessé de grandir en lui si bien qu’il a développé tout une série d’ateliers et valises pédagogiques sur la thématique de l’arbre : le bois, l’écorce, les fruits et les graines… autant d’échantillons fascinants qu’il collecte depuis des années. Il donne également de nombreux diaporamas-conférences dans le cadre de manifestations mettant à l’honneur le végétal (fêtes des plantes, du patrimoine, de la science, de l’environnement, de l’arbre, etc.).

Avis au personnel éducatif, depuis 2002, Cédric Pollet a décidé de faire partager ses connaissances et son vécu aux écoliers des classes primaires. Il vous propose une série d’ateliers pédagogiques mettant en scène la photographie et la biologie végétale. (en savoir plus)

Et maintenant, on ouvre ses mirettes…

Ecorce Blanc.jpg
Nuances de Blanc (cliquez sur le lien, puis sur les images… plaisir des yeux… Que dis-je : BON-HEUR !

A commander sur le site de l’auteur, pour l’avoir dédicacé, c’est encore mieux 😉
Des expositions et une très belle interview à lire ici et à voir là.

baobabs.jpg

anti

9 Replies to “Écorces, voyage dans l’intimité des arbres du monde”

  1. valentine

    Mon livre vient juste d’arriver, je suis trop contente. Il est magnifique, je vais me régaler. Un signe de mon grand-père sans doute, la première page que je feuillette est celle d’un pin maritime! Mon grand-père était résinier dans la forêt landaise…C’est sans doute de lui que je tiens mon amour pour les arbres.

  2. anti

    Hey ! Hey ! Félicitations ! L’année s’annonce haute en couleur et du côté Nature de la force 😉 Mes âmitiés à ton grand-père.

    anti

  3. anti

    « Mon livre vient juste d’arriver, je suis trop contente. Il est magnifique »

    Je me souviens de ta réaction à la maison, quand tu as vu que nous avions le livre et qu’il n’était pas encore déballé. Je t’avais dit que c’était pour offrir à notre adorable vétérinaire. C’est chose faite ce matin. Il était ravi ! et moi heureuse comme tout de ce petit geste tout simple mais essentiel dans les rapports humains, alors qu’il me parlait quelques minutes auparavant de l’importance du partage 😉 Nous avons commencé à le feuilleter… c’est encore mille fois plus beau que ce que j’imaginais !!!

    Du coup, comme j’étais en extase, il m’a proposé de me le laisser jusqu’à sa prochaine visite mardi prochain, mais j’ai été forte, j’ai tenu ! et ce midi où Anna me l’a commandé 😉

    Elle est belle la vie (surtout après une bonne sieste !!!)

    anti

  4. valentine

    Superbe! Je suis ravie de la nouvelle. Depuis ce livre, je vois l’écorce des arbres autrement. Et tu vois, c’est amusant car cet après-midi, j’ai profité d’un soleil radieux pour aller me balader au bord du lac. J’ai observé l’écorce des platanes qui peut, selon sa mue, passer du blanc au vert ou au jaune coquille. Encore de ces beaux moments de partage:-)

  5. anti

    « Et tu vas voir, plus tu le feuillettes et tu y reviens, plus tu le trouves fabuleux. »

    Ça, aucun doute.

    « Encore de ces beaux moments de partage:-) »

    Voui !!! Je me demande si je ne devrais pas monter une librairie aussi vu le nombre de ventes qui ont lieu quand on parle d’un livre sur le blog !

    anti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.