L’étrange histoire des Peuples de la Mer

760348535.JPGIl y a 32 siècles, un objet cosmique, peut-être une comète, a déclenché une catastrophe majeure au nord de l’Europe, après avoir survolé l’Océan Indien, l’Ethiopie, l’Egypte, la Grèce, la Serbie, l’Autriche, l’Allemagne et les Pays-Bas. Des chroniques anciennes décrivent son passage en l’appelant boule de feu, deuxième soleil, oeil du serpent ou dragon à longue queue.

L’évènement est rapporté sous des formes allégoriques ou plus réalistes sous les noms de Phaéton chez Ovide, Typhon pour les Grecs, Sekhmet en Egypte, Anat en Syrie, l’étoile de Baal chez les Cananéens, l’Absinthe de l’Apocalypse chez les Hébreux et Surt dans les pays scandinaves.

Son sillage rougeoyant a donné leur nom à l’Erythrée (« rouge » en grec) et à la mer Rouge. De nombreux fragments ont été projetés en Méditerranée avant la collision finale en mer du Nord, ce qui a provoqué un gigantesque raz de marée, en -1208 très exactement.

Les populations, chassées par le tsunami et la famine qui en a résulté, ont massivement migré vers le Sud, formant des hordes d’envahisseurs qui ont sévi jusqu’en Méditerranée.

Les Egyptiens de Merenptah ont été les seuls à les contenir et à les repousser. Ils les ont surnommés le Peuple du Nord ou encore les Peuples de la Mer. Merenptah est le fils de Ramsès II, certains pensent qu’il est le pharaon que Moïse a fui avec son peuple lors de l’Exode.

Les guerriers belliqueux des Peuples de la Mer ont peut-être été la cause de la chute de l’empire hittite et de l’anéantissement de grandes cités d’Asie mineure. Ils ont fini par se sédentariser sur les territoires qu’ils ont envahi et en particulier, les grandes îles de la Méditerranée.

Les Eqwesh sont devenus les Achéens, les Loukou des Lyciens, les Pelesetines les Philistins c’est à dire les Palestiniens, les Sherden ont laissé leur nom à la Sardaigne, les Shekelesh à la Sicile, les Teresh sont devenus Tyrrhéniens puis Etrusques. Quelques autres ont disparu dans l’oubli. Ils savaient écrire dans un alphabet complexe (plus exactement un syllabaire) nommé le linéaire B, retrouvé en Crète et sur les autres îles minoennes comme Santorin.

C’est ainsi qu’un astéroïde tombé en mer du Nord a bouleversé à jamais toutes les régions de la Méditerranée en quelques dizaines d’années.

Tous les historiens n’ont pas la même reconstitution de ces évènements. Si je parle de celle-ci, c’est parce qu’elle va servir de point de départ à mon neuvième roman, Les neuf soeurs.

Très belle journée à tous

8 Replies to “L’étrange histoire des Peuples de la Mer”

  1. Netsah (Anna's son) Post author

    J’adore o.O ça fait un très bon point de départ en effet.

    Sinon j’en suis au deuxième livre de la la deuxième trilogie et j’aime beaucoup !!

    Netsah, Anna’s son and proud to be

  2. Anna Galore Post author

    A titre d’exemples, voici deux extraits de textes mentionnés dans ma note.

    1- L’Absinthe de l’Apocalypse :

    […]Le troisième ange sonna de la trompette. Et il tomba du ciel une grande étoile ardente comme un flambeau ; et elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux.
    Le nom de cette étoile est Absinthe ; et le tiers des eaux fut changé en absinthe, et beaucoup d’hommes moururent par les eaux, parce qu’elles étaient devenues amères.[…]

    (Apocalypse 8, versets 10 et 11)

    2- Surt, dieu du feu, dans la mythologie scandinave, déclenche un gigantesque incendie qui embrase et détruit la terre entière. Dans un poème intitulée Völuspà (« Le dit de la voyante »), il est écrit :

    Le soleil s’obscurcira,
    La terre sombrera dans la mer,
    Les étoiles resplendissantes
    Disparaîtront du ciel.
    La fumée tourbillonnera,
    Le feu rugira,
    Les hautes flammes
    Danseront jusqu’au ciel.

    Lorsque s’éteint l’incendie prodigieux, le monde sombre dans les ténèbres, pour renaître ensuite des flots, nimbé d’une lumière nouvelle.

  3. Anna Galore Post author

    Le site est riche mais les extraits cités n’en proviennent pas. Ils sortent d’une des multiples pages web que j’ai déjà mises de côté pour préparer l’écriture.

  4. ramses Post author

    Si des fragments de l’astéroïde ont engendré un tsunami en Mer rouge, permettant à Moïse et les siens de la traverser à pied sec, on peut imaginer l’effet dévastateur dans les pays nordiques, lors de l’impact en mer du Nord… Et renforcerait la théorie de l' »effet papillon ». Tout ceci est passionnant. Quelqu’un a t’il écouté « L’apocalypse de Jean » par Pierre Henry (2 33 tours 1968, repris en CD en 1999) ? C’est totalement effrayant, je n’ai jamais réussi à les écouter en entier en une seule fois. Cette version « moderne » du Nouveau Testament semble reprendre les « chroniques » évoquées par Anna, dont la similitude ne m’avait pas effleuré jusqu’à présent… L’Apocalypse serait donc le récit d’évènements passés et pas une prédiction, comme on le pense couramment ?

  5. Anna Galore Post author

    J’ai déjà écouté cette oeuvre de Pierre Henry, elle est, en effet, effrayante, comme sait l’être Penderecki dans Utrenja qui « parle » de Pâques.

    Il y a certainement dans la Bible (ancien et nouveau testaments) de multiples faits historiques plus ou moins enfouis dans la symbolique et les aspects spirituels. En ce qui me concerne, je m’amuse à imaginer ce qu’a pu être l’histoire réelle qui devient tel ou tel passage mythique de textes sacrés, que ce soit dans les religions de l’Antiquité qui ont précédé la Bible ou dans cette dernière, d’une richesse sans limite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.