Je n’ai rien à te dire

image208kfc.jpg

JE N’AVAIS RIEN A TE DIRE

Je n’ai rien à te dire
Mais passant par là
En cette belle église
Où tout parle de toi
Je me suis arrêté

Je me suis assis sur un des bancs vides
Ces chaises qui me parlent des hommes absents
Qui viennent pour prier
Qui viennent pour chanter
Á d’autres heures de la journée

J’y fait une pause
J’y trouve la paix en moi
Mais déjà il me faut repartir
Comme je voudrais encore rester auprès de toi
Pour apprendre à prier
Pour apprendre à aimer

Je n’ai rien à te dire
Mais passant par là
En cette belle église
Ou tout parle de toi
Je me suis arrêté
Je t’ai rencontré

Je le dirai à tous mes amis
S’ils pouvaient un jour aussi
Pousser la porte de ta maison
Ouvrir leurs cœurs à d’autres horizons
Pour y rencontrer ta présence et ta paix

Je n’avais rien à te dire
Mais en passant par là
En cette belle église
Où tout parle de toi
Je me suis arrêté
Et je t’ai rencontré
Et tu m’as pardonné
Et tu m’as aimé

Ce texte est une prière trouvée à la Chapelle Sainte-Anne, texte que je trouve simple et profond à la fois, qui tient du sacré que l’on soit croyant ou non.

Belle journée à tous.

anti, L aimant Terre.

11 Replies to “Je n’ai rien à te dire”

  1. anti

    Alors, si c’est en ce qui concerne la photo, c’est une photo que j’ai prise un soir en chahutant avec Anna. Du coup, j’ai bougé et le résultat est celui que vous voyez 😉

    anti, va voter.

  2. monilet

    Oui, je n’avais pas déroulé jusqu’en bas et j’y voyais une silhouette féminine, bras écartés, jupe ( le tout sur une espèce de socle). Merci Adèle d’avoir éclairé anti avant mon retour ici.

  3. anti

    « j’y voyais une silhouette féminine, bras écartés, jupe »

    Mdrrrr ! Allongez-vous… A quoi pensez vous ? J’ai toujours aimé les tests de projection. Moni ! Coquin va !

    Merci pour les explications, je ne connaissais pas. Là, c’est tout simplement un centrage de texte pas fait exprès par moi en tout cas; par l’auteur, je ne saurais répondre.

    anti

  4. anti

    Oui, j’ai trouvé ce texte très expressif de ce que l’on ressent en pénétrant un espace sacré, quel qu’il soit.

    La photo, c’est rigolo, je la trouve très harmonieuse des 4 éléments. J’y vois des arbres d’Eau devenir arbres de Feu le tout reposant sur la Terre et s’élevant vers le Ciel.

    anti

  5. Anna Galore

    Photo superbe, texte universel et ce titre, qui dit tout paradoxalement : « Je n’ai rien à te dire ». Oui, exactement ce que l’on ressent devant un espace sacré, qu’il soit construit par l’homme ou qu’il s’agisse d’un paysage à couper le souffle, quand la magie est là, qu’il n’y a rien à dire, juste à recevoir et à laisser résonner au plus profond de nous.

  6. ramses

    L’important, dans un lieu, c’est la paix intérieure qu’il procure, comme le dit très bien ce texte avec des mots simples.

    J’aime cette histoire, qui commence par une visite et finit par une rencontre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.