Des chèvres pour protéger des tortues

1405817434.jpgLes autorités routières de l’Etat du Maryland, près de Washington aux Etats-Unis, ont troqué les tondeuses pour un troupeau de chèvres afin d’entretenir les bords de routes sans détruire les tortues d’une espèce protégée qui y ont élu domicile.

En faisant des travaux à Hampstead, près de Baltimore (est), l’administration des autoroutes a découvert que les talus herbeux étaient devenus l’habitat de tortues naines, une espère protégée qui ne vit qu’aux Etats-Unis.

L’usage traditionnel de tondeuses pour entretenir ces talus a été envisagé mais rejeté car cela risquait de troubler l’habitat de ces tortues et de tuer le petit reptile, dont la carapace ne mesure qu’entre 7 et 10 cm.

« Même si ces tortues peuvent s’enterrer, la plupart du temps elles sont sur le sol », a indiqué David Buck, porte-parole des autorités autoroutières.

« Les tondeuses auraient coûté plus cher que l’usage de chèvres mais surtout dès que nous trouvons une solution plus favorable à l’environnement, nous l’étudions », a-t-il ajouté.

« Nous avons trouvé un fermier local à qui nous louons une quarantaine de chèvres », a-t-il expliqué, ajoutant que les bêtes seraient sur les pâturages des bords de route jusqu’en septembre.

« Nous évaluerons à la fin de l’année si nous avons pu conserver la même population de tortues », a conclu M. Buck.

Source : AFP
Photo : Michel Meuret

5 Replies to “Des chèvres pour protéger des tortues”

  1. ramses Post author

    C’est aussi la solution retenue par Google pour tondre ses espaces verts (il me semble qu’une note du blog y faisait allusion). Dans le Midi de la France, on ferait bien de s’en inspirer, plutôt que de renforcer chaque année la flotte de Canadairs…

  2. anti Post author

    Effectivement, le plan de Google, on y repense de suite. C’est vraiment à la fois très con et très sympa comme idée. Très sympa parce que respectueuse de l’environnement, et forcément, on à l’air vraiment de cons de redécouvrir que vivre ensemble est bénéfique pour les espèces quand c’est fait en intelligence…

    anti, façon Rééééééééééé des jardins pfffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff

  3. Anna Galore Post author

    Attention, si tu veux parler le Ré sans accent (je veux dire sans accent autre que celui de Ré), il ne faut pas écrire pffff mais ffffff.

    Anna, maîtrise des langues

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.