Le regard du soleil, le chant de la nuit

Le blog nous aura permis bien des belles rencontres. Je veux parler autant de celles virtuelles qui se font au travers de nos échanges que des autres, dans la vraie vie, qui souvent en découlent.

Il en est ainsi de notre rencontre avec Kathy Dauthuille. Anti avait découvert son livre Tisserand du soleil, dont elle avait parlé il y a trois semaines. Il se trouve que Kathy vit à Nîmes. Dès lors, il était évident que nous ne tarderions pas à nous voir. C’est ce qui s’est passé hier soir, où nous avions autour de notre table Kathy, Miss You, Anti et moi.

Pour le repas, nous avons préparé des papillotes de saumon aux petits légumes et le fameux gâteau au chocolat d’Anti, dont la cuisson a été très finement ajustée par mes soins. Si, si, très finement. Euh… bon, en fait, je devais éteindre le four à une certaine heure pendant qu’Anti prenait un bain mais j’écrivais des dédicaces, j’ai complètement oublié et je n’y ai repensé que quand Anti est sortie de son bain quinze minutes plus tard que l’heure prévue et… c’était tout simplement parfait !!! D’ailleurs, quand on l’a mangé, Dorian a dit qu’il était meilleur que d’habitude. Comme quoi, quand le temps de cuisson est contrôlé avec précision…

Kathy nous a évoqué son parcours et son attirance pour l’ésotérisme depuis son plus jeune âge, jusqu’à sa rencontre, déterminante, avec Atawallpa Oviedo, un chamane équatorien également nommé « celui qui regarde le soleil », dont elle a suivi les enseignements et traduit plusieurs textes et livres. Kathy a également assisté une fois au pélerinage des Saintes Maries qui se tient tous les ans à l’Ascension et elle nous en a parlé avec beaucoup d’émotion. Elle vit d’ailleurs dans un quartier gitan de Nîmes. Quant à nous, nous lui avons raconté nos petits secrets de fabrication pour rendre le blog aussi attractif que possible. La soirée est passée trop vite, au fil des anecdotes et des rires.

Au moment où Kathy et Miss sont reparties, Anti a entendu un chant d’oiseau absolument magnifique et vite identifié : un rossignol. Après celui qui regarde le soleil, celui qui chante la nuit a ainsi terminé la soirée.

Très belle journée à tous

5 Replies to “Le regard du soleil, le chant de la nuit”

  1. kathy dauthuille Post author

    La lune en croissant, le rossignol (que j’ai entendu aussi en sortant), les rires en ruisseaux, les bols tibétains de toutes parts, le gâteau au chocolat… Oh que oui ! que cette soirée était belle, lumineuse et vivante à souhait !
    Merci infiniment pour l’accueil chaleureux de Anna et de Anti, merci à Miss qui a eu la gentillesse de me véhiculer.
    Merci pour ces échanges riches à tous les niveaux.

    Et quelle photo !
    Le titre et la sublime dernière phrase de Anna sont particulièrement émouvants.

  2. anti Post author

    Bonjour ! Oh ! Oui ! Une belle soirée qui s’est terminée sur le magnifique chant de l’oiseau de nuit, symbole de l’amour…

    C’est vrai que le blog permet de bien belles rencontres et tant d’apprentissages.

    Merci à vous 😉

    anti

  3. ramses Post author

    C’est beau ces rencontres initiées sur internet.

    Grâce à ce blog, je découvre tous les jours plein de choses intéressantes, voire passionnantes. Merci de me les faire partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.