Des racines, pas après pas

53544457.JPGPremière grasse mat depuis… longtemps. Relative, certes, avec un lever à 7h30, mais comme on a fait l’extinction des feux à 21h30 la veille, ça compte comme grasse mat’, non ? De toute façon, à ce moment-là, Enzo s’est réveillé donc, fallait que j’y aille, même si tout est calme.

L’occasion de lire tranquillement mes mails arrivés hier dans la soirée (je n’avais pas rebranché mon PC depuis 17h) et de démarrer en douceur avant l’aller-retour à l’école du Cirque de 10 à 11 – le grand spectacle approche pour Enzo, ce sera début juin.

Hier, nous avons fini de TOUT rentrer dans la maison, une très grosse partie ayant déjà été faite par Anti dans la journée. La météo prévoit en effet de la pluie à partir d’aujourd’hui, donc nous n’avions plus le choix de laisser quoi que ce soit dehors, comme nous l’avons fait depuis l’arrivée des déménageurs.

Curieusement – et là je dis « chapeau, Anti » pour son coup d’oeil – ça rentre sans faire trop tassé. Voire même l’inverse, puisqu’une partie du mobilier consistait en rangements divers. La chambre des garçons est plus agréable, le coin télé aussi, la chambre de Gwlad est encore un peu en vrac mais va être très sympa une fois que tout sera mis en place. La buanderie est pleine comme un oeuf mais ça, ça ne nous gêne pas. Il ne reste plus qu’un grand débarras à ranger et au moins deux à trois rotations à la déchetterie (ah ben oui, on en jette aussi et c’est très bien) pour que tout redevienne normal.

Le weekend va donc être occupé mais sur un rythme plus posé que ces dernières semaines. Quand je pense que nous sommes rentrés de Bretagne il y a moins d’une semaine, c’est finalement allé très vite – sans parler de l’impression et de la réception de la trilogie en parallèle.

Tout se met en place et on avance. Pas après pas, nos racines se renforcent.

Très belle journée à tous

Photo Anti

3 Replies to “Des racines, pas après pas”

  1. anti Post author

    En fait, ce que Anna ne sait pas, c’est que quand elle n’est pas là, je sors mes autres bras ! Commes les branches sur le tronc que l’on voit sur la photo. Du coup, forcément ça va plus vite. Bon, ok, j’suis un peu claquée là, et surtout un peu raide au niveau de la nuque, du trapèze et des deltoïdes…

    Il reste le meilleur pour la fin : rangement de livres et enfin, LA part sympa : la déco…

    Merci à tous pour vos petits mots d’encouragement et de soutien auquel je répondrai un peu plus tard. Ca m’a fait du bien et donné du coeur à l’ouvrage.

    La photo qui illustre cette note a été prise à la chapelle Ste Anne. Juste devant, il y a un arbre gigantesque qui ressemble à un immense tipi quand on est dessous. Grande pensée pour Ré ce jour là.

    Sous cet arbre, je sentais la force, la puissance et en même temps la protection de maman Nature. Aucune envie d’en sortir. Anna était morte de rire en train de me photograhier photographiant l’arbre dans des positions qu’elle devait trouver rigolotes… allongée rasibus pour faire un plus grand angle par exemple. Là, pour le coup, pour faire cette photo, j’ai vraiment regretté de ne pas avoir de grand angle ! Imaginez-nous, Anna et moi dessous, debouts et on aurait pu y faire tenir une grande famille !

    Très belle journée à tous,

    anti

  2. ramses Post author

    Bravo, ces déménagements sont toujours une épreuve, mais vous avez été efficaces ! Rien de pire que des cartons qui trainent pandant des semaines et dont on ne connaît plus le contenu ! Personnellement, je me résouds difficilement à jeter, alors tant qu’il y a de la place, j’entasse !

    Belle photo de l’arbre élancé vers la lumière. Tout un symbole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.