Zorro kebab

Hier soir, après un grand bain mousse bien mérité, nous avons fait une petite surprise à Dorian (une idée de sa maman), vu qu’on l’avait un peu délaissé de tout le weekend, entre le jogging, le jardinage et une balade très zen au Parc des Expos où se tenait le salon du bien-être dans une ambiance d’une très grande douceur sur tous les stands et dans les travées.

Hop dans la voiture, droit sur le centre ville, direction le Bosphore Kebab. Parce que, voyez-vous, Dorian est fou de kebab.

Coup de bol, c’était ouvert – à Nîmes, le dimanche soir, ce n’est pas couru d’avance. On en a même repéré un autre, à tout hasard.

On commande donc trois kebabs-frites à emporter. La clientèle est formée très majoritairement d’hommes, reflet sans doute de leur solitude même quand ils sortent à plusieurs.

1433696592.jpgDe retour à la maison, on fait péter les bières (pour Anti et moi, pas pour Dorian hein !), on s’affale tous les trois sur le canapé et là, délice suprême, en zappant, on tombe sur un épisode de, tenez-vous bien, Zorro, le vrai de vrai des années 60 avec le sergent Garcia, Bernardo et tout et tout.

« Un cavalier qui surgit hors de la nuit
Court vers l’aventure au galop »

Quand j’étais môme, je n’en ratais aucun. Sauf que là, pour la première fois de ma vie, je l’ai vu en couleurs, si si, et même flêtries. Du coup, ça faisait encore plus vieil alcool hors d’âge.

Pour vous dire à quel point on s’y sentait bien sur ce canapé, c’est qu’ensuite nous avons enchaîné sur L’Arme Fatale 4, où Mel Gibson et Danny Glover nous ont faits sourire plus d’une fois (avec même quelques grands éclats de rire de Dorian). Et Jet Li y joue un méchant vraiment méchant, avec quelques très impressionnantes scènes de kung-fu, art martial que le monsieur manie à merveille.

Avant d’aller au lit, Anti a lu le sixième chapitre de « La veuve obscure », que j’avais terminé juste avant la virée kebab. Nous avons parlé jusqu’à tard du premier peuple chamane et des enfants de la nuit – sujets passionnants sur lesquels nous reviendrons ici.

Très belle journée à tous

8 Replies to “Zorro kebab”

  1. Sylvie Chéreau Post author

    « D’un Z qui veut Zorro… ZOOORROOOOOOO…. » J’en ai justement entraperçu un bout hier soir (de l’épisode, je veux dire, bien évidemment…) mais je ne me suis pas attardée. Maintenant, je comprends : ce sont les couleurs « flétries » qui ont dû me dissuader. Je préfère Zorro en noir et blanc : sa petite moustache fine ressort bien mieux !…
    « Son nom, il le signe à la pointe de l’épée… d’un Z… »

    Allez la ritournelle va me trotter dans la tête une partie de la matinée !…

    Bonne journée.

  2. anti Post author

    Je viens de finir de jardiner. Lire ce récit de soirée est un délice…

    anti, d’un Zzzz qui veut dire pas assez dormi…

  3. Netsah (Anna's son) Post author

    Khebab? o.O bonne idée je savais pas quoi mangé et il est déjà 14h42

  4. Georges-André Post author

    Elle a bien de la chance, Anti, d’avoir la primeur de « La veuve obscure ». Moi aussi j’attends la suite avec impatience ! Imagine un peu, Anna, si Zorro arrivait à Domérat parmi les sorcières… Quelle histoire !

  5. Anna Galore Post author

    Aaarrggghhh !!!! Georges-André, qui t’a mis au courant de mon intrigue ultra-secrète ???

    euh… non, j’déconne…

    Dans « La veuve obscure », pas de Zorro (les héros sont des héroïnes et n’ont pas de moustache), pas de Domérat (ça se passe aux Saintes Maries de la Mer) et pas (encore?) de sorcières. Par contre, il y a des Roms, un grand méchant de plus en plus méchant, une veuve (ah ben oui, quand même, et elle a un rapport très particulier avec l’obscurité) et par dessus tout ça, un mythe très ancien venu de Mongolie, qui s’est répandu partout autour de la Terre depuis plusieurs milliers d’années.

    Anna, bouh !

  6. anti Post author

    Eh oui ! J’en ai de la chance d’avoir la primeur de Anna 😉

    Bien le bonjour à toi Georges-André !

    anti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.