Encens : fume, c'est d'la bonne !

40184451.jpgSuite à une enquête d’évaluation des effets et du potentiel de dépendance que représentent certaines substances contenues dans des mélanges vendus comme encens sur Internet sous le nom de « Gorilla », « Spice » et « Sense », le ministère de la santé a classé comme stupéfiant plusieurs de ces substances. Un arrêté a été publié au Journal officiel du 27 février 2009.

Ces mélanges, qu’on peut acheter sur différents sites Internet, sont utilisés comme substitut du cannabis, précise un communiqué de l’Afssaps et la Direction Générale de la Santé (DGS) qui ajoute que si la présence de delta-9-THC, principe actif du cannabis, n’a pas été révélée dans les échantillons collectés ou saisis en France, certains cannabinoïdes de synthèse, qui agissent « avec une intensité d’action aussi importante voire supérieure à celle du delta-9-THC » ont, quant à eux, été mis en évidence.

D’autre part, l’Afssaps et la DGS précise qu' »un potentiel d’abus et de dépendance » a été « mis en évidence par des études expérimentales chez l’animal ».

La France n’est pas la seule à se préoccuper de la nocivité de ces substances, l’Allemagne et les Etats-Unis ont également annoncé avoir pris des mesures de contrôle. « Aucun cas d’exposition ou d’intoxication n’a fait l’objet d’un signalement en France actuellement », notent toutefois les deux organismes de santé.

Source : Metro
Photo : laelew.canalblog.com

11 Replies to “Encens : fume, c'est d'la bonne !”

  1. ramses Post author

    Anna,

    – A quoi reconnait-on les avions d’Alitalia ?
    – Ils ont du poil sous les ailes…

    Encore un travers de l’évolution… Le poil n’est plus « in » (les Italiennes ne font pas exception).

  2. Anna Galore Post author

    Il est vrai que nous sommes moins velus que nos ancêtres préhistoriques. L’expression « se mettre à poil » signifie de plus en plus « montrer qu’on n’en a pas (trop) ».

    Sur un corps de rêve, pas de risque de panne des sens quand domine la peau lisse.

  3. ramses Post author

    Voidoree,
    En Orient, comme tu le sais, les femmes sont intégralement épilées. Il y a des femmes spécialisées en la matière, qui se rendent chaque semaine dans les foyers aisés pour faire disparaître la moindre réminiscence… On appelle cela « faire la pâte »… Et tout le monde y passe, même les jeunes filles… (les hommes ne sont pas admis à la séance, hélas…)

  4. Anna Galore Post author

    Oooooh tu me rappelles un très ancien souvenir d’enfance, quand je vivais en Tunisie et qu’une dame du coin venait faire fondre de la cire. Je devais avoir maxi 4 ou 5 ans et je me souviens qu’un jour où il n’y avait qu’elle et moi à la cuisine pendant qu’elle « faisait la pâte » comme tu dis, elle m’a dévoilé son énoooooorme poitrine en éclatant de rire ! Elle a tout « remballé » juste à temps avant que ma mère, intriguée par son rire, n’arrive dans la pièce.

  5. anti Post author

    Marquant comme souvenir !

    A lire les souvenirs de Tunisie de Michel Martini dans (curieusement) « Chroniques des années algériennes », elles étaient plutôt très libres les femmes de Sfax dans les années 50.

    anti

  6. voiedoree Post author

    a un poil près j’ai failli avoir une ptite amie Algérienne (malheureusement elle avait des frères)

    merci ramses

    une question : qu’est ce qu’ils font des poils après ?

  7. Sampang

    je me suis demandée à quel post j étais rendue… avec tous vos  » poils ou pas d’poils  » ! et bizarrement je me retrouve sur le post de l encens… y’en a qu en consomment trop ! mdr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.