Losar – Nouvel an Tibétain

726613972.jpg
Lungta chez Sapotille. Photo Anna.

Après demain, mercredi 25 février 2009, sera une journée particulière pour nos amis tibétains. En effet, ce sera le losar, c’est-à-dire, le nouvel an tibétain qui, avec la Grande Prière (Monlam), est l’une des deux fêtes les plus importantes au Tibet.

Cette année, nous entrerons dans l’année du bœuf de terre femelle.

J’ai trouvé un texte qui explique particulièrement bien l’importance et le sens de cette fête.

Le sens du Losar selon le Dharma

232648010.jpg Tashi delek !

Tout d’abord, à l’occasion de cette célébration spéciale pour le Nouvel An tibétain, ce vieillard vous souhaite à toutes et à tous, du fond du cœur, une très Bonne et Heureuse Nouvelle Année.

Puisque nous nous sommes réunis ici aujourd’hui pour fêter le Losar, il serait intéressant pour vous de mieux connaître sa signification.

On appelle Losar le moment de l’éclosion d’une nouvelle fleur. C’est une image qui peut être reconnue, sans risque de confusion, à travers le monde entier.

Que signifie-t-elle ? En fait, l’image de l’éclosion de la fleur de Losar est liée aux coutumes nationales, à la culture et à la tradition, et à la spiritualité.

2056544777.jpg

On ne sait pas exactement quand la journée du Losar elle-même a été introduite, ou quand elle a reçu son nom. Nous l’ignorons, mais ce que nous savons, c’est qu’il existe un endroit sublime en ce monde que tous voudraient voir s’ils savaient seulement combien il est merveilleux. Et savez-vous quel est cet endroit ? Il est sur le toit du monde. Si vous le voyiez, vous ne pourriez faire autrement que d’être tout à fait ébahis. De douces brises apportent un air propre et frais qui revigore votre force vitale. Votre santé est parfaitement rééquilibrée lorsque vous buvez l’eau des sources naturelles et même des torrents.

1342677149.jpg

Toute maladie peut être guérie par les abondantes plantes médicinales qui poussent partout à l’état sauvage et leurs doux parfums semblent imprégner la région toute entière. Il y a des montagnes et des forêts naturelles, des cimes enneigées, des rivières et des saillies rocheuses où différentes sortes d’oiseaux et leurs petits parlent la langue des humains. Une grande variété d’animaux sauvages se déplace paisiblement sur les pentes des montagnes, dans les forêts, à travers les prés et les vallées, jouant avec insouciance.

Les femmes et les hommes qui vivent là se sentent en harmonie avec le Dharma. Ils sont honnêtes et de caractère doux. Ils sont très généreux. Ils restent ensemble longtemps. Ils sont faciles à vivre. Les hauts placés témoignent d’un amour bienveillant envers les plus humbles, et les plus humbles respectent les hauts placés.

442048970.jpg

Ils considèrent les hommes et les femmes comme égaux et n’ont pas le défaut de juger les autres comme étant bons ou mauvais, de les discriminer selon leur classe ou leur fortune, selon qu’ils soient de naissance noble ou humble, qu’ils soient riches ou pauvres, humains ou animaux. Chacun est serviable et honnête envers les autres. Chacun est sincère et tolérant. Chacun est confiant et digne de confiance. Chacun témoigne d’un amour bienveillant. Chacun est croyant et fidèle. Chacun, sans exception, est supérieur.

Cette contrée, qui semble être le royaume des dieux transféré dans le royaume des humains, est appelée Tibet, magnifique Tibet, le Pays des Neiges. C’est ainsi que nous comprenons le Losar, en harmonie avec le Dharma et avec la culture du Tibet, magnifique Tibet, le Pays des Neiges.

La raison de cette compréhension spéciale est la résonance du rugissement du dragon qui imprègne l’espace entre le ciel et la terre. La venue du lion parmi les humains, l’être véritable et authentique, celui qui est connu comme le Bouddha, est renommée dans le monde entier.

A travers ses enseignements il nous montra la différence entre les phénomènes et la vraie nature des phénomènes, et il réalisa la vraie nature des phénomènes. Il sut quelles étaient la fonction de l’esprit et la fonction de la vraie nature de l’esprit, et réalisa la vraie nature de l’esprit.

2081719922.jpg
Tibet au cœur du Losar © 2008 Éditions cBARRAUD Tous droits réservés. Création graphique, rédaction et photographies : Caroline BARRAUD.

Il analysa la vérité et la fausseté et réalisa ensuite ce qu’était la vérité. Ainsi, rien n’échappa à sa connaissance. Rien n’échappa à sa connaissance. A travers le chemin droit, il a réalisé la vérité droite extraordinaire. Il s’engagea dans des actions sensées, et réalisa parfaitement ce que sont les actions sensées et les actions dénuées de sens.

Des actions sensées sont par exemple les six paramitas, c’est-à-dire la générosité, la discipline, la patience, la diligence, la concentration méditative et la sagesse.

Des actions dénuées de sens sont par exemple les dix actions négatives, c’est-à-dire tuer, voler, une mauvaise conduite sexuelle, mentir, semer la discorde, prononcer des paroles dures et bavarder inutilement, la jalousie, la malveillance et les vues fausses.
Il devint le protecteur des dieux et des humains. Il devint leur guide, leur espoir, et l’état qu’il avait accompli devint ce que chacun voulut et s’efforça d’atteindre.

2077819470.jpg

C’est ainsi que les bouddhas, lions parmi les humains, indiquent la conduite de ceux qui s’activent pour leur propre bien et celui des autres. Lorsqu’ils agissent en accord avec ses enseignements, leurs actions sont bénéfiques et sensées, et les résultats qu’ils souhaitent s’accomplissent. En accord avec les paroles du Bouddha, Losar signifie quelque chose de complètement nouveau, ou une répétition de ce qui était nouveau auparavant.

Une année n’est pas une période de temps définie. Elle est comme l’espace. L’espace n’est pas défini non plus. Il n’a ni circonférence, ni centre.

Vous n’arriverez jamais aux confins de l’espace, et aucun point ne peut être désigné comme son centre. L’espace n’a ni haut ni bas, ni zénith ni nadir.

De la même manière, le début, le milieu et la fin de l’année ne peuvent être établis comme une constante. Ils ne représentent pas un temps défini.

Mais en tout cas, c’est Losar aujourd’hui ! Et nous pourrions aussi regarder le Losar d’une autre manière. Comment est-il né ? En fait, il est né du mouvement des quatre éléments.

Le Losar, en tant que mouvement des quatre éléments, a trois aspects, et est appelé le Losar du mouvement des quatre éléments intérieurs, extérieurs et secrets. En tant que mouvement des quatre éléments extérieurs, le Losar se réfère au commencement de ce monde. En tant que mouvement des quatre éléments intérieurs, le Losar se réfère au jour de notre naissance. En tant que mouvement des quatre éléments secrets, le Losar se réfère aux expériences et réalisations, et est appelé le Losar de la Nouvelle Expérience et Réalisation.

C’est le moment où vous réalisez la vraie nature des phénomènes, la vraie nature de l’esprit et la différence entre vérité et fausseté. On l’appelle le Losar du mouvement des quatre éléments secrets.

Aujourd’hui est un jour spécial parce que c’est le Losar, le Nouvel An tibétain, et en tant que tel, il a une signification particulière. Voir la journée d’aujourd’hui comme un Losar extérieur ordinaire n’est qu’un concept.

Si nous ne l’acceptons pas comme Losar juste parce que d’autres disent que c’est Losar, mais qu’au contraire nous comprenons réellement sa signification, nous savons donc qu’aujourd’hui c’est le Losar et qu’il s’accorde avec les mouvements des éléments extérieurs, le soleil et la lune, les planètes et les étoiles.

Ainsi, le soleil et la lune, les planètes et les étoiles sont nouveaux. A un niveau intérieur, nous comprenons que le Losar s’accorde avec la connexion qui existe entre les quatre éléments et la santé physique. Ainsi, nos corps sont nouveaux.

Ensuite, nous comprenons aussi qu’il y a également un Losar qui s’accorde avec les quatre éléments secrets, en témoignant des mouvements de réalisation dans l’esprit. Ainsi, les mouvements de nos esprits sont nouveaux.

Toutes choses extérieures et intérieures, tous les phénomènes, surgissent uniquement en interdépendance. Rien n’arrive juste par lui-même. Tout arrive en interdépendance avec autre chose. Il n’y a rien qui ne dépende de causes et de conditions.

En ce moment de bonne constellation de causes et de conditions, quoi qu’il arrive ce sera très bénéfique et pertinent. Ce sera pur et doté de bonnes qualités, donc, selon l’astrologie tibétaine, commençant aujourd’hui avec le Losar, vous tous qui êtes venus ici, et tous les autres qui accomplissent une activité sensée, développeront une attitude utile.

Quoi que vous fassiez pour le bien des êtres sera accompli avec succès.

Vous aurez une longue vie sans maladie. Vos actions seront accomplies, et vos souhaits exaucés, parce que les quatre éléments extérieurs et intérieurs sont dans une nouvelle constellation, et que la constellation des causes et conditions est excellente. L’année est nouvelle. Le temps est nouveau. Les gens sont nouveaux.

Tout est nouveau. L’activité est nouvelle. Les richesses et les possessions sont nouvelles. Les pensées et les idées sont nouvelles.

C’est ainsi que je vous offre la nouveauté de la fleur du Losar aux trois cent soixante, ou trois cent soixante cinq, pétales en pleine floraison.

Puisse-t-elle vous réjouir! Puissent tous vos souhaits être exaucés.

Je vous souhaite à tous Losar Tashi Delek !

Je ne suis plus un vieillard maintenant. Je suis nouveau aussi !

Ecrit par Dzogchen Ranyak Patrul Rinpoché à l’occasion du Losar Tibétain 2134 sous le signe du Cochon de Feu.

Copyright 2007 Wisdom Treasury

766012756.jpg

Cela étant, le gouvernement tibétain en exil a décidé de ne pas célébrer le losar 2009 en signe de protestation contre la répression violente ayant eu lieu eu Tibet l’an dernier.

Par ailleurs, cette année sera le triste 50e anniversaire du 10 mars 1959, date à laquelle la Chine a envahi le Tibet.

Le centre Bouddhiste Drikung Kagyu Rinchen Pal propose quant à lui une grande récitation de mantras de Padmasambhava :

« OM AH HOUNG BADZRA GOUROU PEMA SIDDHI HOUNG  » du 25 février au 25 mars 2009 pour le peuple tibétain mais aussi pour tous les êtres qui emplissent l’espace.

249142820.JPG

A Nîmes, mercredi 25 février, à 16 h et 20h méditation au centre de la culture tibétaine – 52 rue Pierre Curie – assurée par Jampa Legdhen Lama . Il donnera aussi une conférence à Paris le samedi 28 février sur le Losar à 18 heures au restaurant tibétain Norbulinga, 118, rue Amelot, dans le 11e arrondissement.

CONFERENCE RITUEL DEBAT ET REPAS TIBETAIN TRADITIONNEL

Conférence 18 h – 20 h 30

 » La culture tibétaine : Le patrimoine du peuple tibétain » : Présentation de la culture tibétaine bouddhiste fondée sur l’amour altruiste, la compassion, la tolérance et la sagesse.

 » Introduction à l’astrologie tibétaine » : Introduction à l’astrologie tibétaine et l’importance de celle-ci dans les différentes étapes de la vie : naissance, mariage, éducation, travail, etc. Explication du « Kham dzhi », les 4 éléments et les 12 signes animaux dans le calendrier tibétain et leurs symboles et influence dans la vie. Description des jours auspicieux…

Il vous sera offert le « Tchémar » (« Tsampa, farine d’orge au beurre) comme le souhaite la tradition bouddhiste pour formuler les voeux de l’année, pour la santé, la prospérité et le bien être.

20 h : Démonstration des oblets rituels tibétains et explication de leurs symboles :
La Trompette, les cymbales, les bols chantants tibétains, les tambours, les cloches, vajras, etc.

A partir de 20 h 30 : repas traditionnel tibétain.

(Participation 23 euros, réservation recommandée tel : 01 47 00 90 18 )

A lire enfin, l’article de Swadisthana sur Paix des âmes, les informations diverses sur le site de Aide à l’enfance tibétaine ou encore, sur celui du guide du routard.

Quoiqu’il en soit, que cette nouvelle année vous soit bonne !

anti

Les photos viennent principalement du site de Zogotounga, site génial qui m’avait déjà servi a illustrer la note « Les Funérailles Célestes« .

23 Replies to “Losar – Nouvel an Tibétain”

  1. Anna Galore

    « Une année n’est pas une période de temps définie. Elle est comme l’espace. L’espace n’est pas défini non plus. Il n’a ni circonférence, ni centre. »

    Magnifique, comme l’est tout ce texte !

    Pour nous qui avons déjà rencontré Jampa à plusieurs reprises dans le rôle de traducteur pour de très grands lamas, le voir en tenue de foot c’est… euh… le pied !

  2. ramses

    Merci de ces explications, riches d’enseignements, sur le Nouvel-An Tibétain. Le texte est rempli de sagesse et le sourire qui illumine le visage de Jampa est à lui seul un message de Paix.

    Pierre Bergé a proposé officiellement à la Chine de leur faire cadeau des 2 têtes de la collection qu’elle revendique, en échange d’une véritable reconnaissance des Droits de l’Homme… Silence radio du côté de Pékin…

  3. anti

    Je viens de rajouter le programme (retrouvé en rengeant) de la conférence et de la soirée de samedi à Paris. Ca à l’air trop bien !!! (STARTINE !!!)

    Excellente initiative de Pierre Bergé ! J’ai ententu que la vente avait lieu ce soir… petite pensée pour toi qui en parlait dernièrement.

    Jampa a un sourire fabuleux et aussi des mains !!! mon dieu !!! magnifiques ! Je ne peux pas m’empêcher de les photographier à chaque fois qu’on le rencontre.
    Il a un parcours impressionnant aussi. Né en 1974, il a étudié 17 ans au monastère de Sera Dje dans le sud de l’Inde auprès des grands maîtres tibétains.

    Bonne soirée !

    anti

  4. anti

    On s’est croisées la Miss. Oui, l’idée de confier les mots au vent. C’est rigolo, je chantais cet après-midi la chanson de Pocahontas, « l’air du vent » que j’adore mais vraiment !

    Allez, on se fait plaisir :

    http://www.youtube.com/watch?v=dRqlUN3HyX8

    Par ailleurs, je suis en train de lire « La montagne ensommeillée » tout à fait dans l’air du temps, du vent et des esprits de la montagne.

    anti

  5. anti

    Excellent ! Bon, ben c’est pas ça qui va nous nourrir ! C’est que je me suis bien habituée à avoir tout plein à manger moi !

    anti, toujours pas dans la cuisine…

  6. startine

    Coucou Anti, merci pour le lien vers la soirée du 28/2.

    Je ne sais pas encore si nous serons sur Paris ce week-end (ma fille fête son anniversaire et il faut dégager le plancher) mais si c’est le cas, why not : en plus, nous aimons bien la cuisine tibétaine et le thé au beurre rance !

  7. Apostille

    Dewatchennesque!

    Spotetlentilles

    (Il y a beaucoup de lentilles dans la cuisisne Tibétaine, par contre la vision spirituelle Tibétaine tente de s’en passer..tous les filtres et les voiles doivent disparaître et la Claire Vision se déployer librement.. Quelle merveille!)

  8. anti

    La nouvelle année commence bien. Nous avons eu la joie de retrouver Jampa et de faire la connaissance de Aimé et de Vitoria. Nous sommes revenus les bras chargés de cadeaux matériels et immatériels, avec un immence merci dans le coeur. Le bonheur.

    Très belle nuit à tous.

    anti

  9. Tsering Lhamostille

    Jampa a aussi une voix.
    Il chante les mantras.
    Le son traverse l’espace, et nous sommes faits d’espace.
    Nos corps subtils s’harmonisent

    Nous participons à l’offrande de la soupe. (Tsam)
    par cette offrande, les obstacles de cette annnée seront éliminés.
    A nous de suivre la voie ouverte, la voie juste. La joie enveloppe nos coeurs.

    Jampa enseigne.
    Nous avons deux jambes l’une est celle de l’interdépendance, l’autre celle de la non-violence (vis à vis de nous-même comme vis à vis des autres)
    l’une engendre l’autre et ainsi nous avançons.

    L’homme est inscrit, comme toutes les créatures dans le cycle des années et des saisons… Les activités importantes des hommes peuvent être influencées par ces cycles qu’il est important de bien connaître. Chez lz qtibétains, cette connaissances peut être transmise soit par un cursus d’études sanctionnées par un diplôme, soit par transmission de « lignée »… Jampa, quant à lui, tient ses connaissances de son père.
    Cette année est celle de la vache, c’est une année « obstacle » pour les prersonnes nées sous ce signe, c’est à dire qu’elles devront faire particulièrement attention à leur santé et aux grandes prises de décisions.. (mariage, divorces, création d’entreprise par exemple). Elle font des pujas pour améliorer la situation

    Pour vous faire une idée des pujas:
    http://www.nalanda-monastery.eu/Puja,82.html

    Il y a des jours fastes et des moins faste pour chaque signe: Le jour faste en premier, le bon en second et le difficile en dernier, les autres étant dits « neutres »

    souris (rat chinois) mercredi, mardi, samedi
    vache boeuf chinois) samedi, mercredi, jeudi
    tigre et lièvre: jeudi, vendredi, samedi
    dragon: dimanche, mercredi, jeudi
    cheval et serpent: mardi, vendredi, mercredi
    mouton (chèvre chinoise): vendredi, lundi, jeudi
    oiseau (coq chinois) et singe: vendredi, mardi, jeudi
    chien: lundi, mercredi, jeudi
    cochon: mercredi, mardi, samedi

    Mais attention il ne faut pas être superstitieux. Et puis comme disent les tibétains, un bon jour est un bon jour, et un autre, on peut le rendre bon.
    A propos de bon, connaissez vous la saveur si douce et fruitée de « Changphu » premier cru de bière d’orge et de l’eau dans un récipient, prépaarée spécialment à l’occasion du Losar et qui symbolise la lignée ininterrompue de la famille comme une source qui coule sans interruption, non?
    domaaaaaaage..
    Vous auriez été là….
    bien, çà c’est fait.. reprenons..

    Continuez, continuez… (à manger..) nous exhorte Jampa. Cà çà veut dire: Laissez moi réciter les mantras de bénédiction pendant ce temps.

    Il tourne son mala avec dextérité l’enroule une fois sur son pouce de droite puis une fois sur son pouce de gauche. Oui, Anti il a de belles mains. le mouvement est vif et doux à la fois, délicat et affirmé, rapide et comme suspendu. Le tantrisme c’est aussi un son, un corps et un esprit liés. démonstration.
    Mangez, mangez.. manger est un besoin essentiel. Il est à la base de l’interdépendance.
    Combien de gens ont faim sur cette terre?
    Combien ont travaillé pour une bouchée que nous intégrons, qui va nous vitaliser?

    DHARA MOMOK TSELMOK PAYTSEL TINGMO SHARIL TSEL..

    ben non c’est pas le mantra que chantonne à mi voix Jampa!!! c’est la liste des plats qui nous sont proposés.
    Corps et esprit sont liés C’est une sagesse sage.

    Cette année, nous allons changer d’état d’esprit. Tout simplement.
    Nous allons réduire nos pensées négatives et devenir heureux. c’est inéluctable. Pensées et actions positives= bonheur.

    Trop fastoche. (en tibétain)
    Tout le monde rit.

    Le patron du restaurant nous fait une démonstration , il soufle le bonheur et le son du dharma dans le coquillage. Il a eu du mal au début et puis le souffle s »est levé et tournoie dans la salle, une brume de bonheur nous enveloppe.
    Jampa prend les clochette (symbole de sagesse) elles tintent. Tournées comme ceci, on chasse les négativités.
    Elles tintent. Tournées comme celà, elle attirent le positif.
    Fastoche.

    Et puis si vous voulez attirer les prétas et les nourrir d’offrandes vous faites comme ceci continue Jampa lama:

    ..

    et puis vous pouvez méditer sur la vacuité et l »attachement – détachement »

    Simplissime.
    Et maintenant les bols. Alliance, quand ils sont correctement faits de sept métaux , ils servent pour les offrandes aux défunts et aux esprits comme çà.. et aussi pour soigner comme çà et puis pour la méditation c’est plutôt comme çi et puis là c’est plutôt les moines zen qui font des méditations comme çà…
    Etre là. Voir, sentir, faire, vouloir, oser, se taire.

    Et voilà.
    Merci Jampa,
    Merci aux restaurateurs et aux participants et aux défunts et aux vivants et à tout ce qui existe partout. ;-))

  10. Tsering Lhamostille

    Et puis aussi: Grande manifestation en soutien pour le Tibet le 10 mars à Paris.

  11. anti

    Coucou toi ! Un grand merci du fond du coeur pour ce récit de la soirée de samedi !

    Je compte faire une note sur le 10 mars et parlerai des manifestations qui auront lieux de part le monde.

    Merci, Merci, merci !

    En tout cas, une chose est sûre, la nouvelle année commence sur les chapeaux de roues…

    anti

  12. anti

    « Jampa a aussi une voix.  »

    Oui ! Je l’ai entendue pour la première fois mercredi ! Waouh ! Les mantras accompagnés des vibrations des bols étaient fantastiques ! Mais quand même, ses mains… Une chose amusante s’est passée quand on s’est retrouvés tous ensemble mercredi soir. Nous étions tous très heureux de nous retrouvés et Jampa et moi, comme tout le monde, nous sommes fait l’accolade rituelle et nous sommes donnés les mains. Ca n’est qu’en voyant le regard étonné de Vitoria en face de nous que j’ai réalisé que nous étions restés main dans la main tout en parlant avec la tablée… Ce qui est curieux, c’est que c’était normal. Il n’y avait rien de bizarre ou de tendancieux là-dedans.

    anti, quand lama content, lui toujours faire ainsi.

  13. Sapotille

    Mci! Ce fut un réel plaisir.
    Quelle joie de revivre ces moments.. je comprend mieux qu’on puisse écrire..et faire lire..finalement!

  14. jampalama

    TASHI DELEK
    je vous retrouve ici sur ce blog grace a une amie
    je ne suis pas tres doué a l’informatique gardons contact et continuons a donner et echanger belles choses
    pour le bonheur et la paix de tous

  15. anti

    Tashi Delek Jampa ! Très heureuse de te lire ici ce soir alors que je suis en train de préparer la note de demain sur le 10 mars suite au prospectus que tu nous as remis lors de notre dernière rencontre et de boire le thé de Aimé que nous avons rencontré hier sur son stand « Culture Tibétaine » 😉

    Continuons à garder le contact avec grand plaisir.

    Très belle soirée à toi, bonheur et paix.

    Stéphanie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.