Les dunes qui chantent

Suite à la très belle note d’Anti hier, voici comme promis quelques mots sur les dunes qui chantent.

Le chant des dunes est le nom donné au bruit émis par certaines dunes dans les déserts lorsque les grains de sable qui les composent entrent en résonance. Ces dunes sont nommées dunes mugissantes ou dunes musicantes.

Marco Polo mentionne dans ses écrits le phénomène, inquiétant pour certains, merveilleux pour d’autres :

« Les sables qui chantent parfois remplissent l’air avec les sons de toutes sortes d’instruments de musique, et aussi le bruit des tambours et du choc des armes ».

Une trentaine de dunes chantantes ont été recensées dans le monde, principalement en Chine et en Amérique mais aussi dans le Sahara, toutes les dunes n’étant pas sujettes à pareil phénomène.

Le chant des dunes a été récemment étudié et expliqué en partie. Le son est émis lorsqu’une avalanche (naturelle ou déclenchée artificiellement en marchant sur la dune) se déclenche dans la face la plus pentue de la dune (appelée de ce fait face d’avalanche).

Une des théories tentant de décrire de manière plus complète le phénomène, notamment en essayant d’identifier le mécanisme à l’origine du son, précise que le son est émis en raison du chevauchement périodique des différentes couches de grains de sable, qui conduit à un fondamental et des harmoniques clairement définis.

La fréquence fondamentale varie entre 60 et 105 Hz selon la taille des grains. La puissance sonore semble être de l’ordre de 110 dB à la surface de la dune.

Source: Wikipedia

Pour mieux vous rendre compte du son produit, voici un mini-documentaire sur les dunes qui chantent :

6 Replies to “Les dunes qui chantent”

  1. ramses Post author

    Excellent documentaire. Non seulement les dunes « chantent » avec le vent, mais elles se déplacent constamment, en effaçant les traces, ce qui rend la navigation particulièrement délicate dans le désert.

  2. anti Post author

    Pour moi, le chant des dunes évoque deux choses : le bruit de cet instrument aborigène : le didgeridoo, ou yidaki d’une part et ensuite, un moteur d’avion, d’autre part. Un avion dans le désert est forcément celui de Saint Exupéry.

    Le murmure du désert est le secret du Petit Prince :

    « On ne voit bien qu’avec le cœur ».

    anti

  3. Catherine Post author

    Excellent ce documentaire ! Je n’avais jamais entendu le chant des dunes… Et… C’est magique ! Et aussi, l’envie de l’entendre encore et encore… Une « déception » quand il s’arrête !

    Avant d’affronter le désert et aller écouter les dunes chanter, il me faudra m’affronter et dépasser ma peur des bébêtes en tout genre 😉 Pour moi, c’est le lieu du dépassement de soi…

    MErci !

  4. kathy dauthuille Post author

    ‘Le chant des dunes ‘ ! Une appellation qui fait rêver. C’est surprenant tout d’abord quand on l’entend, puis on s’habitue, et on peut même jouer de la musique avec les grains de sable ; c’est plein de mystère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.