10 Replies to “Gould, variations Goldberg”

  1. lison Post author

    Vraiment excellent. On sent qu’il s’amuse avec son piano. La bouche travaille presque autant que ses doigts. Chapeau M. Gould.

  2. ramses Post author

    Merci d’avoir mis en ligne cet extrait des Variations Goldberg (en fait l’Aria de début et les 7 premières variations).

    L’enregistrement numérique de 1981, chez CBS, a une durée d’environ 50 minutes et a ceci de particulier qu’il ne forme qu’une seule plage. Une bande video a été réalisée en même temps.

    L’attaque de la 1ère variation, à 3:00 est particulièrement remarquable de puissance. Gould fait « sonner » le piano comme un clavecin, il chante en même temps qu’il joue (pas facile d’enregistrer dans ces conditions !) et sa chaise a les pieds sciés, ce qui amène son visage presque au niveau de ses mains. Son dos est courbé en permanence.

    Une biographie très détaillée sur ce pianiste « hors normes » est proposée par Wikipedia :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Glenn_Gould

    Gould a consacré sa vie aux studios d’enregistrement, il a quitté définitivement la scène à l’âge de 32 ans et est décédé à l’âge de 50 ans d’un accident vasculaire cérébral.

    Ce sont ses enregistrements qui l’ont rendu célèbre, mais les « puristes » considèrent qu’il « massacre » le piano… Pour ma part, il avait un « toucher » très personnel, ce qui le rend unique. Je suis un « fan » inconditionnel !

    Un autre pianiste « hors normes » est Michel Petrucciani. Lui était un pianiste de jazz, que vous connaissez probablement. Il souffrait d’une grave maladie dégénérescente, il mesurait moins d’un mètre (on le portait sur le tabouret) et est mort à l’âge de 37 ans. C’était un homme d’une simplicité et d’une générosité hors du commun.

    J’ai eu la chance de l’écouter en concert, il avait une virtuosité époustouflante :

    http://www.dailymotion.com/related/x25rci_michael-petrucciani_music/video/x25pz2_michel-petrucciani-take-the-a-train_music

  3. anti Post author

    Pour celles et ceux qui ont le câble :

    Ce soir à 20 h 30 sur Mezzo :

    Glenn Gould plays Beethoven

    Genre : Concert Classique
    Durée : 00h 58min
    Réalisateur : Mario Prizek

    Concert (1970, 59min)
    réalisation : Mario Prizek
    Production : CBC Oeuvres au programme :
    – Concerto pour piano n°5  » Empereur  » de Ludwig van Beethoven
    – Bagatelle n°3 opus 26
    – Variations en fa mineur opus 34 L’Orchestre Symphonique de Toronto est dirigé par Karel Ancerl.

    La presse avait surnommé Glenn Gould :  » Le génie qui ne voulait plus jouer.  » Avant de quitter la scène pour se consacrer entièrement à une carrière discographique, il a donné une série de concerts mémorables, comme celui que Mezzo vous présente ce soir. Aux côtés de celui qui osa chantonner en jouant Bach sur un piano moderne, l’orchestre symphonique de Toronto est dirigé par l’un des plus grands chefs du XXe siècle : le Tchèque Karel Ancerl : ce programme est un événement historique.

    Autres diffusions : le 15/04 à 12h 30, le 24/04 à 19h 30, le 05/05 à 12h

  4. ramses Post author

    Ce Concerto de l’Empereur par l’Orchestre Symphonique de Toronto avec Glenn Gould (que je n’avais jamais vu) était une pure merveille. Merci encore, Anti de me l’avoir signalé, je me suis régalé.

    Il y avait une telle complicité entre Glenn Gould et le Chef Karel Ancerl… Et le tout sans aucune partition ! Quel travail de préparation gigantesque ! Glenn Gould était vraiment un pianiste fabuleux, quoiqu’en disent les « puristes ». Il en a apporté ce soir une démonstration éclatante.

    Heureusement, ses enregistrements demeurent, sans doute pour l’éternité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.