Green, Paul Verlaine

2109597007.JPG

Pour le plaisir des yeux et celui des oreilles, quelques photos de fleurs de lys prises hier et ce matin pour illustrer ce beau poème de Verlaine, Green, comme un interlude de douceur…

 http://www.annagaloreleblog.com/wp-content/uploads/2009/01/1454606283.mp3
Green

Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous.

1807583841.jpg

Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu’à vos yeux si beaux l’humble présent soit doux.

54473540.JPG

J’arrive tout couvert encore de rosée
Que le vent du matin vient glacer à mon front.

860846211.JPG

Souffrez que ma fatigue à vos pieds reposée
Rêve des chers instants qui la délasseront.

1961820755.JPG

Sur votre jeune sein laissez rouler ma tête
Toute sonore encor de vos derniers baisers ;

1088277759.JPG

Laissez-la s’apaiser de la bonne tempête.
Et que je dorme un peu puisque vous reposez.

anti

15 Replies to “Green, Paul Verlaine”

  1. ramses

    Ce petit point bleu, en bas à gauche de l’avant-dernière photo, est-ce l’âme de Verlaine ?

    Merci, anti, de si bien habiller ses vers.

  2. anti

    L’âme de Verlaine… c’est amusant que ces mots soient ceux de monsieur ramses à qui j’ai pensé aussi en faisant cette brève note car, en cherchant le poème, je suis tombée sur une introduction aux « Poèmes Saturniens » que j’aime tant, écrite par Léo Ferré.

    http://pagesperso-orange.fr/scl/verlaine.htm

    Contente que cette petite mélodie vous ait plue. Dorian y a vu une caverne. Moi un cocon de douceur effectivement et la beauté fragile de la vie.

    anti

  3. lison

    J’aime spécialement la première. J’aurais envie de m’y lover. Très belle photo anti, merci. Bisous.

  4. ramses

    Merci mille fois, anti (pas de « monsieur » entre nous!), de cette belle préface de Léo Ferré.

    « Votre âme est un paysage choisi.  »

    La « chute » est particulièrement réussie :

    « Les anges, par là-bas, couchent avec des anges, et l’on imagine qu’il n’est pas interdit dans ce pays où les étoiles n’ont pas de sexe, où les enfers n’ont plus de saisons, où l’anneau des fiançailles tourne la tête à Saturne. »

    Georges Brassens a célébré Saturne à sa façon :

    http://www.deezer.com/track/1104642

  5. anti

    L’âme de Verlaine… c’est amusant que ces mots soient ceux de monsieur ramses à qui j’ai pensé aussi en faisant cette brève note car, en cherchant le poème, je suis tombée sur une introduction aux « Poèmes Saturniens » que j’aime tant, écrite par Léo Ferré.

    http://pagesperso-orange.fr/scl/verlaine.htm

    Contente que cette petite mélodie vous ait plue. Dorian y a vu une caverne. Moi un cocon de douceur effectivement et la beauté fragile de la vie.

    anti

  6. Emma

    Oh non ! pas « une petite mélodie », mais une très grande merveille ce poème de Verlaine !
    Merci de m’avoir fais signe en attirant mon attention sur ces photos splendides. Je crois que je vais aimer encore davantage les lys, ces fleurs majestueuses ! J’ai l’impression de respirer leur parfum devant mon écran plat…
    Savez-vous que Serge Lama, qui n’a pas chanté que « Je suis malade », a emprunté, très joliment et avec beaucoup de respect, un quatrain de cette « Romance sans paroles » pour sa chanson « Voici des fleurs, des fruits » (dégustez l’accordéon langoureux, la trompette qui pleure et l’évocation du train qui file) et pendant que vous y êtes, écoutez attentivement « Les poètes » issu du même CD Feuille à feuille. C’est de la beauté pure.
    http://www.deezer.com/#music/result/all/lama%20voici%20des%20fleurs
    et
    http://www.deezer.com/#music/result/all/lama%20les%20po%C3%A8tes
    Merci beaucoup de m’avoir fait rêver et de m’inciter à poser quelques fleurs dans mon blog (celles-ci sont destinées aux enfant). J’y vais !
    Je vous fais des bisous.
    Emma (qui a jadis habité une Rue Paul Verlaine, en Normandie)

  7. anti

    Coucou ! Me revoici de retour de week-end ! Contente que ces photos t’ait plu. Je ne connaissais pas la version de Lama qui vaut l’écoute. Merci beaucoup pour les liens Emma !

    anti, bonne nuit les petits.

  8. Sampang

    « Moi un cocon de douceur effectivement et la beauté fragile de la vie. » 🙂
    Et la sublime et envoûtante odeur dont ils parfument l air ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *