Poème à la Vénus de Lespugue

Mon ami Eric Fabre-Maigné a retrouvé un cahier dans une vieille malle avec des poèmes écrits de sa main en 1963 (il avait 14 ans à l’époque), dont celui qui suit, « Lespugue », en hommage, m’a-t-il précisé, à une dame mûre bien en chair.

La Vénus de Lespugue est une statuette de 14,7 cm de hauteur, en ivoire de mammouth, découverte en Haute-Garonne et exposée au Musée de l’Homme à Paris.

Eric ne sait plus si ces poèmes ont été recopiés de livres ou s’ils sont sortis de son imagination : passionné par la préhistoire, il lisait déjà énormément. Il a fait par la suite de brillantes études à l’Ecole du Louvre, avant de se lancer à corps perdu dans le spectacle vivant.

Un recueil édité en 1966 du poète vénézuélien Robert Ganzo s’intitule également « Lespugue ». Comme il semble épuisé, si quelqu’un en a un exemplaire, Eric serait très intéressé d’en prendre connaissance.

Quoi qu’il en soit, le poème est très beau et le voici.

_________________________

LESPUGUE

Dans mes mains lorsque je bois
C’est ton visage que je vois
Premier de tous les visages
Surgi du fin fond des âges

Chemin d’un seul geste frayé
Mon silence t’a dévêtue
Et mes mains émerveillées
Volent autour d’une femme nue

Vals que l’été gorge de sève
Je sens tes seins s’épanouir
Et soudain ton ventre frémir
Comme un sol chaud qui se soulève

Première et fauve quiétude
Où je bois tes frissons secrets
Pour goûter la saveur rude
De tes océans et forêts

Ta chair immense que j’étreins
Allume des échos dans ma moelle
Et je sens au fond de mes reins
La chute sans fin d’une étoile

Quand j’aurai rendu à la Terre
Mes parts de rêve et de mystères
Je vivrai encore dans ta chair
Comme un ruisseau d’argent très clair

Tu es ma Vénus callipyge
Ma déesse de fécondité
Mon désir préhistorique
Et mon avenir illimité.

_________________________

Très belle journée à tous

L’illustration de cette note a été réalisée avec une photo d’archive de la Vénus de Lespugue et une de mes photos de la Lune prise il y a quelques mois.

2 Replies to “Poème à la Vénus de Lespugue”

  1. Henri-Étoile

    Bonjour,

    Je voudrais entrer en relation avec votre ami, ou bien avec vous même à propos de ces textes retrouvés et autres textes poétiquesrelatifs à la préhistoire….

    Merci à vous pour la réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *