Hommage à Machado

Eric Fabre-Maigné donnera son prochain récital le 23 février à l’Instituto Cervantes à Toulouse.

Hommage à Don Antonio Machado El Bueno

Il sera accompagné de Claire Pradal, qui dira les poèmes de Machado en espagnol, et de Sylvie Canno à la guitare (doublement médaillée d’or par le Conservatoire de Montpellier).

192875899.jpgIl m’a envoyé pour l’occasion le poème qui suit avec ces mots: « Le 14 avril 1936 est la date de la proclamation de la République espagnole et le 14 avril dernier à Collioure, j’ai écrit ce poème, mais ce n’est qu’après que Claire Pradal m’a fait remarquer la similitude de date ! »

Dans la plaquette qui annonce le récital, Eric s’adresse à Antonio Machado, le poète disparu en 1939, et lui dit: « En guise d’hommage affectueux, je glisse quelques-uns de mes vers, dans votre boite aux lettres. Pardonnez-moi s’ils sont naïfs et maladroits, mais j’ai aussi appris grâce à vous, qui êtes avant tout un Maître en ce domaine, qu’au pays des Poètes, nul n’est interdit de séjour. »

Ces vers, les voici…

AVRIL SOURIAIT A COLLIOURE

À l’ombre du château
Où s’entraînent les commandos
Dans l’Hôtel des Templiers
Le temps a suspendu son sablier
Les peintures des amis défient les années
Éclairées par le sourire
Chaleureux de Manée
Je me sens bien pour écrire

J’écoute les petites âmes de ces toiles
D’artistes si peu distants
Le murmure doré du Banyuls
Qui fait des terrasses pour le rêve
Comme les vignes Berta Maillol

Je récite à voix basse
Les vers du grand poète espagnol
Qui repose ici en terre d’exil :
« Les pluies d’avril tombent par mille
Pluie est soleil. La campagne
Tantôt s’obscurcit et s’éclaire »
« Avril souriait. J’ouvrais les fenêtres… ».

Et j’ajoute :
Que vive toujours la République des Poètes !
Se souvenant des patios d’Andalousie
Le citronnier et l’oranger généreux
Tendent leurs fruits à portée de main
Tandis que le mandarinier en fleurs
Embaume l’air avec entêtement

La rue Antonio Machado
A mis ses habits jaunes et violets
Et le camélia a peint le sol en rouge
Ce lundi 14 avril 2008

© E. FABRE-MAIGNÉ Collioure

ABRIL SONREÍA A COLLIOURE

Al amparo del castillo
Donde se entrenan los comandos
En el Hotel de los Templarios
El tiempo suspendió su reloj de arena
Las pinturas de los amigos desafían los años
Alumbrados por la sonrisa
Calurosa de Manée
Je me siento bien para escribir

Escucho las pequeñas almas de estas telas
De artistas si poco distantes
El murmullo dorado de Banyuls
Qui hace terrazas para el sueño
Como las viñas a Berta Maillol

Recito en voz baja
El hacia del gran poeta español
Que reposa aquí en tierra del exilio:
 » Las lluvias de abril derriban por uno mil
Lluvia es sol.
El campaña
Por la tarde se oscurece y se alumbra  »
 » el abril sonreía. Abría las ventanas « .

Y añado
¡ Qué viva siempre la República de los Poetas !
Acordándose patios de Andalucía
El limonero y el naranjo generoso
Tienden sus frutos al alcance de la mano
Mientras que el mandarino en flores
Embalsama el aire con terquedad

La calle Antonio Machado
A puesto sus vestidos amarillos y morados
Y la camelia pintó el suelo en rojo
Este lunes 14 de abril de 2008

© E. FABRE-MAIGNÉ Collioure

2 Replies to “Hommage à Machado”

  1. anti Post author

    Mmmagnifique. Ca donne envie d’aller les écouter.

    Machado… Eric… Pfiou ! Quel beau programme en perspective.

    anti, chemin faisant.

  2. Anna Galore Post author

    Eric vient de me préciser un point qui m’avait échappé quand j’ai écrit ma note: en dehors du poème ci-dessus qui est d’Eric, tous les autres qui seront lus durant le récital du 23 février sont d’Antonio Machado.

    Leur version française a été écrite par Eric en collaboration avec Claire Nadal pour la traduction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.