Constantin Brancusi, l’esthétique de la simplicité.

1282227261.jpg

Un artiste qui m’extasie totalement : Constantin Brancusi, le plus grand sculpteur roumain et, à mes yeux, le plus grand scuplteur tout court. Symbolisme. Arts premiers. Exacerbation de la féminité. Pureté des lignes…

721725541.JPG
The beginning of the world, 1916

Loin de moi l’idée de faire un article sur l’homme, on trouve quantité d’informations sur lui, notamment sur la wikipédia et surtout sur le site du centre Pompidou où son atelier a été complètement reconstitué, mais juste de poser ici quelques photos de ses oeuvres si sublimes, de me promener en douceur, comme on observe une minute de silence dans les moments solennels.

Bonne visite…

709611011.jpg
La muse endormie, 1910
1134260354.jpg
« J’ai voulu évoquer non seulement le souvenir de ce couple unique mais celui de tous les couples du monde qui ont connu l’amour avant de quitter la vie »
94164472.jpg
1038373742.jpg
Mademoiselle Pogany, 1912-1913
697847651.jpg
L’oiseau dans l’espace
2121930138.jpg
1074147090.jpg
La table du silence
630857997.jpg

La colonne sans fin à Târgu Jiu.

La Colonne sans fin (ou Colonne de l’infini) (Roumain: Coloana fără sfârşit ou Coloana infinitului) est une sculpture créée par Constantin Brâncuşi et inaugurée à Târgu Jiu (Roumanie) le 27 octobre 1938.

Cette sculpture, basée sur le symbolisme de l’axis mundi, a été fabriquée pour honorer les jeunes roumains morts lors de la Première Guerre mondiale contre l’Allemagne. C’est une œuvre stylisée faisant référence aux piliers funéraires utilisés dans le Sud de la Roumanie.

Dans les années 1950, le gouvernement communiste roumain a considéré l’art de Brâncuşi comme étant un exemple de sculpture bourgeoise et avait donc planifié sa démolition. Ce plan n’a finalement jamais été exécuté. L’œuvre a été restaurée de 1998 à 2000 grâce à une collaboration du gouvernement roumain, du Fonds mondial pour les monuments, de la Banque mondiale ainsi que de d’autres groupes roumains et internationaux.

La colonne sans fin fait 29,33 mètres de haut et est composée de 17 modules en forme de losange fait de modules en fonte.

L’œuvre d’art fait partie intégrante des armoiries de Târgu Jiu. (Wikipédia)

539915718.jpg
« La simplicité n’est pas un but dans l’art, mais on arrive à la simplicité malgré soi en s’approchant du sens réel des choses »
1768992483.jpg

Un très bel article est à lire sur le site de Evene paru à l’occasion du 50 anniversaire de la mort du sculpteur en 2007, ici, riche en explications sur l’oeuvre de l’artiste.

1027574259.jpg

Bonne journée,

anti

9 Replies to “Constantin Brancusi, l’esthétique de la simplicité.”

  1. sapotille

    Brancusi, Calder, et Henry Moore, sont mes trois sculpteurs phares. A côté de leurs oeuvres, je n’ai plus peur de moi, et me sens vivre sans fin.

  2. anti

    Pfiout ! Mon commentaire a disparu ! Tant pis ! Je recommence.

    Sensualité, oui, sensualité. En rédigeant, je n’ai cessé d’avoir Marcel moreau à l’esprit. Moreau est un écrivain absolument sidérant, du même acabit que Brancusi. C’est simple Moreau, c’est le Brancusi des mots. Faut vraiment que je fasse quelque chose sur lui. En fait, j’en ai parlé une fois : La jeune fille et son fou. Mais bon, je vais récidiver.

    Sinon, hâte de voir tes photos Voie, as usual et Sapotille, je ne connais pas bien, quasiment pas du tout Calder et Moore. A découvrir donc !

    anti

  3. voiedoree

    comme promis quelques photos des oeuvres du sculpteurs.

    Il s’appelle Klein et habite sur l’ilet Alcide pratiquement au milieu de la rivière St Etienne là ou il n’a pas de mal à trouver sa matière première : la pierre mais il travaille aussi le bois:
    http://i65.servimg.com/u/f65/11/65/82/93/dsc06610.jpg
    http://i65.servimg.com/u/f65/11/65/82/93/dsc06611.jpg
    http://i65.servimg.com/u/f65/11/65/82/93/dsc06612.jpg
    http://i65.servimg.com/u/f65/11/65/82/93/dsc06613.jpg
    http://i65.servimg.com/u/f65/11/65/82/93/dsc06614.jpg

  4. anti

    Merci m’z’elle Sapo. Calder, je connais un peu son cirque et Moore a un quelque chose de Dali ou inversement, Dali a quelque chose de Moore.

    Merci Voiedo pour les photos !

    anti

  5. sapotille

    Alors là.. alors là…C’est merveilleux.
    merci Miss!

    Ceci dit, une rétrospective de Calder.. çà brasse des milliers de tonnes de métal et des centaines de millier d’oeuvres..on comprend que çà ne soit pas encore au point…

    Kandinsky… Puisque c’est le contenu qui crée la forme (ce qu’il s’est employé à incarner dans sa peinture) et bien… ses toiles sont plus « vivantes » que certaines personnes qui les contemplent..
    Vous allez donc à la rencontre de ses oeuvres comme un paradis ou des entités abstraites vous parlent le langage subtil de l’intériorité..mmmmmmmmm

    sapofile sur les ailes d’un ange..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.