Li-Cam, la lumière de l’ombre

Pour Noël, Anti m’a offert L’ombre de l’arbre abattu, un très beau petit livre écrit par Li-Cam et remarquablement illustré par Philippe Aureille.

« Et si les ombres avaient peur de nous et non l’inverse ?
Et si elles en avaient assez d’être clouées au sol par notre mépris, alors qu’elles rêvent de voler ?
Et si elles se battaient tous les soirs contre la nuit pour nous sauver de l’oubli, pendant que nous dormons paisiblement ?
Et si…
Et si, au détour d’une balade, une ombre qui n’appartient à personne te proposait de l’écouter ? Le ferais-tu ?
Elle te raconterait l’histoire d’un arbre millénaire régnant sur une plaine vaste comme le monde et d’un petit homme armé d’une machette.
Accepterais-tu de baisser les yeux pour te contempler dans ce miroir sombre en contrebas ?»

1542647421.jpgAnti m’a fait découvrir Li-Cam en avril dernier, en postant une présentation de son livre et de son univers sur le fil de Voiedorée. J’étais alors en pleine écriture de mon roman « Le septième livre ». L’article qui présentait Li-Cam sur le site d’Evene m’avait fascinée.

J’avais intitulé le chapitre 7 « Même les ombres » d’après une phrase de « L’ombre de l’arbre abattu » qui circulait sur le web, phrase que je cite en ouverture du chapitre, bien entendu :

« Sais-tu que, la nuit, même les ombres ont froid? »

Li-Cam a eu l’extrême gentillesse de me dédicacer l’exemplaire qu’Anti lui a commandé pour moi, avec entre autres ces mots :

« Croire que les ombres aiment les ténèbres, c’est oublier qu’elles meurent à la nuit tombée ».

Je la remercie très sincèrement.

Et je vous recommande l’achat de « L’ombre de l’arbre abattu » qui, bien plus qu’un livre, est une véritable oeuvre d’art, tant poétique que graphique.

Tout a été choisi avec autant de soin que de goût. Le papier, les encres, la mise en page, les mots à la fois sombres et lumineux, les illustrations à chaque page, véritables chimères entre le végétal et l’animal, tout concourt à faire de cet ouvrage un objet magnifique et un voyage fascinant.

Je reviendrai dans une note séparée sur le travail époustouflant de Philippe Aureille, le photo-graphiste dont les oeuvres sont en symbiose parfaite avec les mots de Li-Cam.

Je pense m’offrir prochainement le nouveau roman de Li-Cam, « Lemashtu, chronique des stryges », dont le titre ne peut qu’exciter mon imagination – Lamashtu étant l’un des avatars les plus sombres de Lilith.

810439553.jpgLemashtu Dracul, futur Roi de Walachie, a dû fuir la Roumanie et l’oppression dont sont victimes les siens. En exil à Londres, il a pour seuls compagnons deux stryges : Féhik, un prêtre dont la sévérité n’a d’égale que la propension aux sarcasmes ; et Aratar, un maître enseignant suspicieux et moralisateur. Lem étouffe sous la surveillance constante de ses aînés et les innombrables règles de sécurité édictées par le Vatican. Il aimerait pouvoir vivre comme les autres adolescents et découvrir le monde à sa guise.
Mais Lem n’est pas humain. À l’aube de ses quinze ans, il sent monter en lui des pulsions obscures et commence à prendre la mesure de sa véritable nature. L’arrivée de Liéga, un jeune strigoï, vient bousculer son morne quotidien et le confronter à la vérité. Et si Lem se trompait, s’il était infiniment plus précieux qu’il l’imaginait…
Si c’était lui qui était en danger…

Le site officiel de Li-Cam

13 Replies to “Li-Cam, la lumière de l’ombre”

  1. sapotille Post author

    mon coeur a bondi hors de cette journée, le battement de mon coeur me précède …et voilà que maintenant je ne peux que tenter de le suivre … cette note était une porte, à peine effleurée elle s’est ouverte si grande et maintenant je n’ai plus de retour possible…
    merci

  2. anti Post author

    Tout est en ordre Sapotille comme dirait Voie.

    « bien plus qu’un livre, est une véritable oeuvre d’art, tant poétique que graphique. »

    Effectivement. Difficile d’ajouter un commentaire à ta note déjà bien complète.

    Après avoir découvert ses petites bulles d’univers, je suis devenue vite fan de Li-Cam.

    Li-Cam a aussi un myspace à découvrir ici : http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendID=178989339

    Une belle journée s’annonce, sur son 31.

    anti, ombre et lumière.

  3. Anna Galore Post author

    Ce matin, dans un demi-sommeil (ou un demi-réveil, c’est comme vous voulez), je réfléchissais au titre que j’allais donner à cette note, écrite hier soir.

    Voici ceux auxquels vous avez échappé:

    – Ici l’Ombre
    – L’ombre by night
    – Li-Cam parie l’ombre en première classe
    – L’ombre ne s’est pas faite en un jour

    Bon, je retourne prendre un café (noir).

    Anna, marche à l’ombre

  4. Ness Post author

    Ben écoute, je l’ai rencontrée plusieurs fois sur des salons, elle est vraiment très gentille (un peu timide, j’ai l’impression) et très douce. Et franchement, je trouve que ses « Petites Bulles d’Univers » sont un concept original et très très réussi !
    J’ai acheté « Tête à tête », car le thème me plaisait particulièrement. Mais je les ai tous feuilletés, ils sont magnifiques !

  5. anti Post author

    Oki. Merci pour les explications. Elle me disait effectivement lors des quelques échanges que nous avons eu, qu’elle faisait pas mal de salons. Elle viendra peut-être à celui de Nîmes qui sait ?

    Ce qui est amusant, c’est qu’hier soir, pendant que Anna me parlait de sa note, j’arpentais les sentiers des deux maisons d’éditions de Li-Cam et je pensais à toi, notamment pour celle du roman.

    anti, si je pense, tu me suis ?

  6. Ness Post author

    Tu parles de Griffe d’Encre ? Je les connais super bien 🙂 Une sympathique équipe, motivés, chaleureux.
    (faut dire que maintenant, je commence à connaître un peu tout le monde, dans le milieu de la littérature de l’imaginaire)

    Et à part ça, peut-être que je viendrai aussi au salon de Nîmes, hein ^^ Le dernier week-end de janvier. Faut que je voie la gueule des tarifs de la sncf…

  7. anti Post author

    Y’a des bugs dans le cyber espace je crois. Ca ne peux être que ça. Ou Alzheimer. J’hésite. Bien sûr que tu seras là patate ! C’est même toi qui m’en a parlé. J’te jure.

    Griffe d’encre et Organic Editions, mais surtout griffe d’encre bien sûr.

    Finallement le monde est petit et la Suisse proche de la France.

    anti, promesse faite en décembre, t’es morte en janvier si tu l’as pas honorée.

  8. eMmA Post author

    Je vais aller voir ce livre de plus près.
    Le visage de cette femme dégage une parfaite douceur et je ne sais dire pourquoi, une fine intelligence…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.