Marianne Chaud – Himalaya, le chemin du ciel

1848834113.jpg

Temple de Pibiting Zanskar

Née à Briançon en 1976, Marianne Chaud est originaire de Puy-Saint-Vincent, dans les Alpes. C’est là, dans son bastion familial au sud du massif des Écrins, qu’elle a grandi et réside, s’adonnant à l’alpinisme et à l’escalade, passions qui ne l’ont pas quittée.
À 14 ans, elle part découvrir d’autres montagnes : celles du Haut-Atlas marocain, où elle participe à une mission humanitaire.

En 1996, à 20 ans seulement, elle voyage en Inde dans le cadre de ses études littéraires et développe une curiosité et une attirance immenses pour ce pays ; aussi prépare-t-elle, en parallèle à ses études de lettres modernes, un diplôme d’études indiennes et apprend-elle le hindi, la langue nationale.

En 1998, elle séjourne une année entière à Bombay, chez une famille indienne, pour réaliser un mémoire universitaire sur les théâtres folkloriques indiens. Au cours de ce séjour, elle voyage dans l’Himalaya, découvre la culture bouddhiste et décide de centrer ses études doctorales à l’École des hautes études en sciences sociales de Paris sur le Ladakh-Zanskar.

336660618.jpg

Hauteurs du hameau de Yulsum Zanskar

En 1999, elle sillonne pendant six mois les vallées de ces anciens royaumes bouddhistes. De village en village, de maison en maison, elle collecte des informations sur le théâtre populaire ladakhi. Commencent alors une immersion profonde dans cette région et un attachement très fort pour cette culture et ces habitants. Pendant sept ans, pendant la rédaction de sa thèse, elle y retourne chaque année, de quatre à six mois, à toutes les saisons. Habitant chez des familles, elle apprend la langue locale, adopte les règles et les comportements autochtones, participe aux travaux agricoles et domestiques, observe et questionne, inlassablement.

En s’intégrant dans des villages, elle tisse des liens affectifs et son intérêt intellectuel pour cette région s’enrichit peu à peu d’une véritable expérience personnelle. Les habitants lui donnent le prénom ladakhi d’Angmo, qui signifie « Celle qui est capable d’agir », et il lui semble parfois avoir toujours vécu parmi eux.

En France, souhaitant faire partager son goût et sa connaissance pour le Ladakh-Zanskar, elle organise des conférences, publie des articles et des photos.
En 2004, elle participe en tant que spécialiste scientifique à l’émission Ushuaïa-Nature sur le Ladakh. Aux côtés de Nicolas Hulot, elle explique les fondements du bouddhisme, le mode de vie des nomades et des villageois ladakhis.

2082615383.jpg

Jeunes filles du village de Karsha

En 2005-2006, elle travaille avec une maison de production française, Zoologic and Ethnologic Documentary (ZED), à la réalisation d’un documentaire sur la vie des femmes au Zanskar. Coauteur du projet et assistante de réalisation, elle se passionne pour l’élaboration de ce film dont le sujet la touche particulièrement. Devenir une femme au Zanskar a été diffusé sur France 5 en mai 2007. Ce premier tournage lui fait prendre conscience de la richesse des images pour rendre compte des complexités culturelles et elle décide de réaliser seule un autre documentaire.

De juillet à octobre 2006, elle retourne au Zanskar, dans le village de Sking. Équipée d’une caméra et d’un micro, elle filme seule le déroulement des moissons ainsi que l’évolution des relations qu’elle noue avec les villageois. Ce documentaire, Himalaya, La terre des femmes, produit aussi par ZED, diffusé sur Arte en juillet 2008 (source : Transboréal).

Une interview de cette passionnante jeune femme d’une vingtaine de minutes est disponible sur Dailymotion, interview réalisée dans le cadre du cycle des conférences hebdomadaires « Regards de voyageurs » (Transboréal – Nature & Découvertes) :

Des Extraits vidéos de Himalaya, la terre des femmes sont aussi disponibles en cliquant sur les liens.

1713362890.jpg

Bâtiments du monastère de Karsha.

Bon, je vous laisse, je vais regarder son dernier documentaire qui vient d’être diffusé sur Arte. Pour celles et ceux qui le souhaitent, les dvd sont disponibles ici au prix de 12,99 € (Merci à Arnold pour l’info) :

Himalaya, le chemin du ciel
Himalaya Terre des Femmeset pour ceux qui pourront justifier leur demande, est disponible en DVD pour les professionnels :
Devenir une femme au Zanskar auprès de ZED Poducteur & distributeur

L’incroyable odyssée hivernale, à travers les montagnes himalayennes, de moines bouddhistes partis officier dans les villages. Une immersion inédite réalisée par une jeune ethnologue.

Au plus froid de l’hiver, dans les montagnes himalayennes du Zanskar, les moines bouddhistes de Phukthal quittent leur monastère. Pendant un mois, ils traversent des paysages de neige et de glace, empruntent des sentiers vertigineux, longent le lit des rivières gelées. Leur but : se rendre dans les villages situés à plusieurs jours de marche pour y effectuer des prières d’abondance dans chaque maison. Le petit Kenrap, moinillon âgé de seulement 8 ans, fait partie de l’expédition.

200762688.jpg

anti

Photos Marianne Chaud (sauf la dernière, source oubliée…)

82 Replies to “Marianne Chaud – Himalaya, le chemin du ciel”

  1. maylusine

    Bonsoir,
    Je viens de vous découvrir. J’ai regardé sur Arte 7, « Himalaya, chemin du ciel  » j’ai voulu en savoir plus sur Marianne Chaud et voilà, j’arrive sur votre blog ! Le Tibet est partout sur mon chemin… et l’Himalaya dans mon coeur. Je me permets de laisser le site de l’association dont je fais partie : http://www.solhimal.org
    En ce moment nous avons besoin d’un petit coup de main, pour des chantiers solidaires et du bénévolat ! En attendant, merci pour tout ! Je vais télécharger les livres…
    Tashi Delek !

  2. anti

    Tashi Delek Maylusine !

    Nous avons visionné le documentaire hier soir en famille via le site de Arte ! Quel bonheur ! Un film tellement… bouddhiste au fond dans sa quête de bonheur et de bien de tous les êtres.

    Et ces enfants, et ces sourires ! Pfiou !

    Tu trouveras sur ce blog sur lequel nous rédigeons à 3 (Anna Galore, Miss You et moi) plusieurs articles qui devraient te plaire sur le Tibet, l’Himalaya et le bouddhisme tibétain.

    Pour mieux t’y retrouver, tu peux cliquer en haut à droite sur « Comment vous retrouver sur le site ».

    Dans l’univers d’Anti outre « Marianne Chaud – Himalaya, le chemin du ciel » plusieurs, tu peux regarder :

    Vautours toujours !

    Les Funérailles Célestes

    Les Bols Chantants

    111.111/2

    111.111 / 1 (magasine de Lama Ole Nydahl)

    Le droit au bonheur

    Positive Attitude

    De l’eau tout autour (GAYATRI MANTRA)

    Je demande la nationalité tibétaine

    La Femme aux Semelles de Vent (Alexandra David-Neel)

    Association France Himalaya Tiers-Monde

    Ayu Lhamo

    Sylvain Tesson

    Info ou Intox ?

    Sacré Chat ! (membre d’une association de soutien au Tibet Belgique)

    Soirée Tibet sur Arte

    LA PREMIÈRE JOURNÉE INTERNATIONALE POUR LE TIBET

    Compassion

    Tibet – suite –

    Tibet: la Chine confirme avoir réprimé une…

    Offrandes, Danielle et Olivier Föllmi

    Les choses telles qu’elles sont, Lama Ole Nydahl

    Et suivre les liens indiqués dans les notes qui t’amèront sur d’autres très intéressantes et d’autres sites de la même teneur 😉

    Je vais de ce pas voir le site de ton association !

    Touk djé tché !

    anti

  3. maylusine

    Touk djé tché Anti, pour toutes les infos et les liens.
    Je vois que les synchronicités marchent bien ! Le film de Marianne Chaud est vraiment plein d’amour et l’on se sent en lien avec l’Univers ! Et puis l’Himalaya est tellement puissante ! Je suis allée en avril dernier au Népal rencontrer ma filleule, Lobsang, qui est nonne au monastère de Khari Gompa et qui étudie à Kathmandou. En fait, je n’ai qu’un désir y retourner ! Mais ce n’est pas un scoop, dès qu’on a mis le bout du pied là-bas, c’est pour toujours !
    Tashi Delek à toutes les trois !

  4. Jayshree

    C’est très intérésant… j’ai aimé beaucoup… je dirai il y a beaucoup français qui ont ajouté une charme dans la culture indienne… Merci mon amie pour ce partage…

  5. anti

    « Je suis allée en avril dernier au Népal rencontrer ma filleule, Lobsang, qui est nonne au monastère de Khari Gompa et qui étudie à Kathmandou »

    Une belle aventure que tu abordes là ! J’ai toujours eu envie de parrainer aussi loin que je me souvienne. Enfant, je découpais les annonces de parrainage dans le « Télépoche ». Aujourd’hui, je parraine la construction d’un monastère (http://www.annagaloreleblog.com/archive/2008/10/22/france-himalaya-tiers-monde.html) et si tout va bien, nous irons au Ladakh pour son inauguration.

    Si tu le souhaites, tu peux nous envoyer ton témoignage de marraine pour que nous fassions une note qui présenterait aussi l’association dont tu fais partie.

    Merci à toi Jayshree aussi pour ton point de vue très intéressant sur la touche française en Asie. Peux-tu nous en dire un peu plus de ce que tu ressens ?

    anti

  6. Jayshree

    OUi chère Anti,

    Je vais écrire un par un sur ces grand personalité… D’abord moi je vais étudier bien et puis je vais écrire… mais je le ferai bientôt… Merci mon amie de m’avoir donner cette chance… bisous et belle journée de dimanche à tous…

  7. Jayshree

    Bonjour mes amis,

    comme je vous ai promis, je vous fais lire tout d’abord la biographie de MIra Alfassa qui est très connu en Inde… je vous colle deux liens ici, un en anglais et l’autre en français…

    http://www.iloveindia.com/spirituality/gurus/mira-alfassa.html

    http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.mirapuri-enterprises.com/SriAurobindo-Mira-Biography/index.shtml&sa=X&oi=translate&resnum=3&ct=result&prev=/search%3Fq%3DMira%2B%252B%2BAurobindo%2BAshram%26hl%3Dfr

  8. Maylusine

    Anti, quel bonheur de faire construire un monastère dans la région qui a vu naître Padmasambhava ! Son mantra est très puissant. Etais-tu à Nantes, en août pour les enseignements de Sa Sainteté le Dalaï Lama ?
    Merci de me donner l’espace pour écrire un peu sur Solhimal et surtout sur le Tibet ! De mon côté, je vais parler de ton projet autour de moi.
    Bonne soirée à toi et… tous mes souhaits.

  9. anti

    Jayshree, une note paraîtra demain à 11h, un endroit où tu pourras mettre tout ce que tu souhaites sur ces français qui ont ajouté du charme à la culture indienne. Cela commence par Mira Alfassa.

    Maylusine, merci pour tes voeux et reçois les miens en retour !
    C’est un grand bonheur de participer à ce beau projet en effet ! Rimpoché et d’autres amis partent pour Noël sur place ! Ca promet d’être une belle aventure.
    J’aime particulièrement le mantra de Padmasembhava ;-).
    Je n’ai pas assisté à la venue du Dalaï-Lama en France l’été dernier. Ce sera pour une prochaine fois ! Et toi ? Y étais-tu ?

    Quand tu auras préparé quelque chose sur Solhimal, tu peux me le faire parvenir via Anna qui me le transmettra si tu veux, afin que je puisse le mettre en ligne.

    Antiochus vient de poster un article sur le Dalaï-Lama dernièrement. Tu peux le lire ici :
    http://www.antiochus.org/article-18622454-6.html#comment34937071

    Bonne soirée.

    anti

  10. Loïc

    Bonjour,

    Félicitations pour votre article sur ce super reportage de Marianne Chaud.
    J’ai découvert votre blog et je me suis empressé de faire un « copier-coller » de cet article sur mon blog sans vous citer. Je m’en excuse dès à présent. Je voulais simplement faire de la pub pour ce très beau documentaire sachant que je défends les valeurs du bouddhisme.
    Je vous souhaite un très bon week-end.
    Un « gentil » breton.

  11. anti

    J’accepte tes excuses et te souhaite vigilance pour l’avenir.

    Je mettrai un bémol dans ta phrase « je défends les valeurs bouddhistes », en fait, en vérité, je suis curieuse de savoir ce que tu entends par là et, partant, ce que tu fais pour les défendre ?

    Pour ma part, je suis très sensible au bouddhisme, à ce que je crois en savoir pour le moment mais je ne pourrais pas dire que je défends ses valeurs. Quelles sont-elles ? Elles sont nombreuses. Il y a entre autre : ne pas voler. On le fait parfois même sans le vouloir, pire, en croyant bien faire. Parfois on se prend même pour des Robin des Bois. Ca reste voler.
    Ne pas tuer. Ca veut dire ne pas contribuer à la mort de quelque être vivant que ce soit, ce qui signifie ne pas non plus manger d’êtres vivants. J’en mange.
    Bref, tout ça pour dire que je parle du bouddhisme, je tente de m’élever et d’agir pour le bien de tous les êtres mais ça n’est pas à mes yeux défendre les valeurs du bouddhisme. C’est les mettre en lumière, mais pour la défense, y’a encore du boulot dans l’agir et dans l’être.

    zantille, bretonen en chemin.

  12. Loïc

    Merci pour ta réponse.
    Je rejoins ton propos et lorsque j’écris que je défends le bouddhisme, je veux dire que je souhaite partager les valeurs de cette philosophie de vie du mieux que je le peux. Il ne fait aucun doute qu’involontairement, nous commettons des actions négatives. Mais, le principal, c’est de toujours aller dans le bon sens tant que nous le pouvons.
    Je crois que nous sommes sur le même chemin et j’espère que nous attribuons au bonheur de tous les êtres vivants.
    Il est important de vivre intensément le moment présent dans le bonheur. Il n’est pas interdit de penser à la mort et à la souffrance pour mieux l’affronter.
    Pour conclure, je dirais que nous devons vivre simplement en bonne harmonie avec nos proches.
    Je reconnais que j’ai énormément de travail à faire sur moi-même……
    A très bientôt.

  13. anti

    Si vous avez TV5 monde, sachez que la chaîne diffuse plusieurs documentaires de Marianne Chaud prochainement :

    dimanche 22 février – 19:00 – jeudi 26 février – 16:30 – Documentaire > Societe
    Himalaya, la terre des femmes avec Marianne CHAUD (Réalisateur)

    Situé dans le nord de l’Inde, à près de 4 000 mètres d’altitude, le village de Sking est l’un des plus isolés de la région himalayenne du Zanskar

    dimanche 1 mars – 19 h – jeudi 5 mars – 16:30 – Documentaire > Découverte

    Himalaya, le chemin du ciel
    avec Marianne CHAUD (Réalisateur)

    Au plus froid de l’hiver, dans les montagnes himalayennes du Zanskar, les moines bouddhistes de Phukthal quittent leur monastère pour officier dans les villages.

    anti

  14. Brault

    Chère Marianne Chaud,
    Vous avez donné la parole à celles qui ordinairement ne peuvent la dire. Vous m’avez permis de participer à ce voyage, dans ces montagnes lointaines. Je garde en mémoire ces sourires de femmes qui malgré leurs réalités complexes nous enseignent une certaine philosophie de la vie.Merci
    je travaille cette année sur une nouvelle publication qui à pour objectif de démarrer des feuillets à partir de phrase que m’offrent les femmes a qui je le demande; La consigne étant ; Pouvez vous faire une phrase sur votre philosophie personnelle ? J’aurai un grand plaisir à recevoir la votre.
    amicalement
    Monique Brault

  15. martine della croce

    c’est plus que tout l’amour que j’ai connu ou immaginé. C’est l’humain. la spiritualitè, les harmonies de couleurs, les visages d’enfants doux qui doivent etre forts., tout m’a ému de façon profonde et j’en ferai mon bagage pendant longtemps. Merci.
    J’aimerais bien te connaitre, j’aimerais partir avec toi. J’en ai tellement besoin.

  16. anti

    Bonsoir Martine,

    Vous n’êtes pas sur le blog de Marianne Chaud et je ne sais pas encore comment la contacter mais je tâcherai de lui faire part de votre profonde admiration.

    Pour ma part, je suis aussi très admirative de son travail.

    Je vous souhaite une excellente fin de journée,

    Au plaisir de vous lire.

    anti

  17. Françoise FLESCH

    Himalaya, chemin des hommes

    La beauté, le respect, l’enseignement contenus dans votre documentaire sont étonnants. Et l’émotion est absolue.
    Je vous remercie pour un tel travail qui enrichit ceux qui ne peuvent aller voir sur place !

    Je voudrais pouvoir regarder votre reportage avec mes petits enfants.
    Est-il possible de se le procurer ? Comment ?

    Et je serais très heureuse de découvrir « Terre des femmes ».

    Gardez la force et la fraîcheur de votre regard, magnifique.
    Cordialement

  18. Anna Galore

    Merci pour vos mots qui s’adressent à Marianne Chaud, mais comme indiqué sur le message juste au dessus du vôtre, elle n’est pas présente ici et nous ne la connaissons pas personnellement.

    L’article que vous venez de lire sur Marianne Chaud a été rédigé par Anti, l’une des rédactrices de ce blog, à partir principalement d’éléments trouvés sur différents sites web.

  19. Amitabh Pal

    Hi Marianne,
    Hw are you?… this is Amitabh from India Pune… does it ring a bell..:-)
    looks you have come a long way and looks like i have finally found you…. saw the videos and pic on the net…
    very nice… keep the good work going…
    am planin for a euro trip and spoke to ur mom… she is very sweet lady… but couldn’t understand ur email properly…
    so finally on net…
    i will be in pari in the 1st or 2nd week of May…
    see if we can meet up…
    regards
    Amitabh

  20. carnar

    Bonjour
    Extremement touchant, quelles lecons pour nos societes……………Continuez, vous nous remettez les cervelles et les tripes dans le bon alignement! Bravo

  21. Anna Galore

    Il y a eu hier une grosse affluence de visiteurs sur cet article. L’expression « Marianne Chaud » a, en effet, représenté près de 9% des recherches par mot-clé qui ont conduit ce mois-ci à notre blog.

    Résultat : un très beau pic de fréquentation à 710 visiteurs, alors que notre moyenne quotidienne tourne autour de 450.

    Cette note est, d’ailleurs, celle qui attire le plus souvent du monde chez nous depuis 8 mois et demi qu’elle est en ligne.

    Bravo, Anti !

  22. anti

    Merci Anna.

    Je suis ravie de contribuer à aider les personnes dans leur recherche d’informations quel que soit le sujet. Je suis particulièrement touchée pour cette note car elle m’avait demandé pas mal de travail. De plus, je trouve Marianne Chaud remarquable !

    Ravie qu’elle soit utile, des mois après sa parution.

    anti

  23. anti

    Merci pour elle Virginie. Je viens de passer sur votre blog, j’ai bien souri aux citations de Coluche et de Desproges 😉

    Bonne continuation,

    anti

  24. Isabelle

    Bonjour,
    Je cherche comment et où acheter les DVD des documentaire de Marianne CHAUD, “Himalaya, terre des femmes” et “Himalaya, le chemin du ciel”
    Merci pour votre aide,
    Isabelle

  25. anti

    Je suis étonnée Isabelle. Quand je suis le lien il donne sur http://www.artevod.com/programDetails.do?emissionId=2752 site de Arte sur lequel on peut soit louer le film pour 48h – 2.99 € ou le télécharger de manière définitive pour 8,98 € (cliquer sur voir la vidéo pour accéder à la page).

    Pour ma part, il me semble que c’est la seule façon d’obtenir ces documentaires qui n’existent pas en format DVD.

    Bonne journée,

    anti

  26. iSABELLE

    Vraiment dommage, parce que là où j’habite, en Polynésie, le débit n’est pas suffisant pour télécharger le film. Donc, je ne pourrais plus le revoir. Je suis vraiment déçue, parce que j’ai beaucoup apprécié ce reportage. Si un jour il existait en DVD, je l’achèterais de suite.
    Merci quand même
    Isabelle

  27. jawad

    slt Marianne, je sui jawad, je sui marocain, j’ai vu votre reportage sur la chaine ARTE, et j’ai vraiment aimer ton travaille, j’ai souhaitai d’etre avec vous dans ces moment la avec les femme des montenge. ce que je veu vous dir c’et que je sui quelqun qui aime ce genre des traveaux, et j’ai aussi une petite camera avec laquelle j’ai boukou filmer des bon lieux dans mon paye et surtou ma region oriontale, Je veux aussi te les montrer, non seulement les video mai aussi ma region. ok prend soin de toi

  28. julie

    Bonjour à tous,

    Nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie en salle de notre film : Himalaya, le Chemin du Ciel.
    Il s’agit du premier film produit par ZED porté au grand écran. Alors, venez nombreux pour nous soutenir et pour partager avec nous « un moment privilégié, hors du temps, époustouflant » (Télérama).

    Le film sera projeté le samedi 28 novembre à 11h au Cinéma l’Arlequin (6e) et sera suivi d’un échange avec Marianne Chaud, la réalisatrice, qui sera présente pour répondre à vos questions.
    Vous trouverez ci-joint un flyer de présentation. En attendant, vous pouvez visionner la bande démo du film : http://www.zed.fr/fr/catalog/view/126
    Rendez-vous donc le 28 Novembre, nous comptons sur vous!

    N’hésitez pas à faire circuler l’information auprès de vos contacts et à venir accompagnés!

    A bientôt,

    L’équipe ZED

    Retrouvez-nous également sur Facebook:
    http://www.facebook.com/groups/edit.php?customize&gid=181466836671#/group.php?gid=181466836671
    Et Dailymotion:
    http://www.dailymotion.com/video/xaxmxp_himalaya-le-chemin-du-ciel-extrait_creation
    (Pour que les sous-titres soient lisibles, il faut configurer le lecteur et remplacer “SD” par “HD” ou “HQ”)

  29. anti

    Coucou Julie !

    Merci pour toutes ces informations que nous n’hésiterons pas à faire circuler d’ici peu. On vous tiendra au courant de notre côté aussi.

    anti, fan de la première heure.

  30. Lopez

    Hello Everyone!

    I just discovered Marianne. Her work is so pure, honnest and respecful.

    Does anyone know if Marianne has her onw website there we can purchase videos picture etc…?

    Merci!
    François

  31. privat sabatti andrienne

    J’ai vu le film Hymalya de Mariane Chaud hier soir et je suis très touchée par ce beau témoignage de la vie monastique de ce petit garçon déjà si sage…merci à la réalisatrice qui a su par son regard pur et vrai nous faire vivre au coeur du bouddhisme et au sommet du monde , j’aimerai savoir comment se procurer cette vidéo pour la faire voir à mes amis ?
    Merci d’exister et à bientôt peut-être sur les chemin de la vie. Andrienne

  32. Ahmed

    Il est 00h14 le 4 Décembre je regarde votre doc sur Arte je voulais vous dire juste MERCI milles fois MERCIS pour ce beau document cet exemple de courage et de lutte, je regarde autour de moi livres,DVD, ordi, tv etc et je trouve ça désuet enfin je n’arrive pas a expliquer tout ces sentiments qui sont entrain de m’envahir en regardant ce bouleversant morceau de vie sur terre.
    Ahmed Barcelone

  33. Gérard B

    Je viens moi aussi de voir votre documentaire sur Arte. Un regard touchant sur une « civilisation », un mode de vie; un regard qui plus qu’une invitation au voyage m’apparaît comme une invitation à une réflexion sur la vie… une invitation à poser sur notre civilisation, sur notre mode de vie « moderne » un autre regard… critique celui-ci… une invitation à nous interroger sur nos valeurs et à repenser nos fondamentaux.

    MERCI !

  34. jean pierre

    Bonsoir;

    Merveilleux documents que je viens de voir sur Arte; la région du Zanskar quelle beauté.
    Ces femmes travaillant comme des hommes dans des conditions difficiles se contentant de l’amour comme sève.
    Que du bonheur,je réside dans une région de montagnes les Pyrénées d’Ariège ;ces montagnes qui m’attirent comme des aimants..Je pense que c’est là que je voudrai partir….Car tout est éphémère.

    Bravo,donnez moi encore du plaisir comme ce soir …
    Pierre

  35. Patrick

    Bonjour,

    C’est la deuxième fois que je me laisse envoûter et regarde le documentaire sur Arte, « Himalaya, terre des femmes ».

    Comment me procurer la musique ?

    Merci,

    Patrick.

  36. Marty

    Bonsoir.
    Impossible de rester insensible à votre film. Je crois le voir pour la deuxième fois.
    C’est au-delà du plaisir. J’étais avec vous, auprès d’elles, auprès des enfants, auprès de la grand-mère au bout du chemin. Je vous accompagnais. Une forte émotion m’envahit et je pleure. Quel paysage. Quelles essenti’Elles. Comment oublier la P’tite Ramasseuse de pommes de terre, qui « avance comme une chenille ». (J’ai retrouvé mon Kwadjasap du pays Lissou et sa katou -quelque part de ce côté peut-être ?) La p’tite glaneuse qui ressemble à un p’tit hérisson vert. La Femme qui s’inquiète pour son mari. Cet instant où ils fanent et le soleil qui s’y met. Tsetelle la p’tite bergère et les grandes aussi. Plus que des images, un texte sans mots ou si peu. On voudrait s’arrêter sur chacune, sur chacun de leurs sourires. Tout est éphémère. Peut-être pas votre ouvrage. A vous suivre.
    Amicalement

  37. JPB

    C’était vraiment magnifique, je suis tombé dessus par hasard et trés vite je n’ai plus décroché.
    Des personnalités trés attachantes avec des vies si difficiles et pourtant si pleines. Un documentaire réellement bouleversant, autant par la mélancolie qui nous serre le ventre à plusieurs reprises mais aussi par tous les bons cotés que ce film arrive quand même à retranscrire en seulement 1h20 ! (pas évident à apprehender pour des occidentaux comme nous)
    Des conditions proche de la survie, certe … mais des vies liées les unes aux autres et dotées d’une incroyable humanité !

  38. arnoldi

    Bonjour

    A la suite de votre reportage du 3/11 /2010 j’aimerai pouvoir situé sking sur la carte
    Car jai fait un treeking de Padum à Manali
    Ala vue des paysage je pense situer sking entre Table et Shanka
    Merci de me le confirmer
    Sinceres amites

  39. Anna Galore

    Bonjour,

    « A la suite de votre reportage du 3/11 /2010 »

    Je crois que vous faites une petite confusion. Nous ne sommes ni Marianne Chaud, ni Arte. Ce n’est pas notre reportage, mais un documentaire de Marianne Chaud rediffusé par Arte hier, après avoir été déjà diffusé en 2008 (voir l’article complet en haut de page).

    Ainsi que cela figure en haut de page, nous sommes trois à écrire des articles pour ce blog sous les noms de Anna Galore, Anti (auteur de l’article sur Marianne Chaud) et Miss You.

    Je crains donc que personne ici ne soit en mesure de vous en dire plus sur la question que vous posez, à part peut-être si un internaute qui connaitrait Sking passait sur le blog pour vous répondre.

    Bien cordialement

  40. Bernard & Jaqueline

    Dès que nous avons vu le programme d’Arte du 3 décembre nous l’avons suivi de bout en bout avec un profond plaisir malgré l’heure tardive et nos âges » vénérables « .
    Il y a trois ans, pour mes 8o ans, nous avons eu le bonheur de visiter le Ladakh où nous avons la joie de parrainer la scolarité et la pension d’une petite Zanskari : Lobsang Zesma , à la Lamdon Secondary School de LEH. Nous voulions la rencontrer avant qu’il ne soit trop tard et nous ne sommes malheureusement pas passés par le Zanskar. Alors pensez à ce que votre film nous a apporté! Entrer de façon si intime dans la vie de personnages comme ceux entourant certainement notre petite protégée nous a profondément touchés et confortés, s’il en étais besoin, dans notre aide. Ces enfants des hautes vallées de l’Himalaya sont non seulement adorables mais intelligents et votre merveilleux film a su, fort bien, nous le montrer. Ils ont envie d’apprendre et de connaître. Pouvoir permettre à l’un d’entre eux de suivre une scolarité est extrêmement gratifiant surtout quand notre petite Zesma qui a maintenant 14 ans nous envoie ses bulletins de fin d’année scolaire en étant première de sa classe.
    Nous aimons profondément ces peuples himalayens et nous avons beaucoup appris d’eux durant notre trop court séjour au Ladakh. Votre film nous a permis de revivre dans ces paysages si forts et si beaux et nous vous en remercions de tout coeur.
    Avec toute notre amitié.
    Bernard et Jaqueline

  41. Anna Galore

    Merci pour ce très beau témoignage, que nous essayerons de faire parvenir à Marianne Chaud, ainsi que les autres commentaires que nous avons reçus sur le blog depuis hier après la rediffusion de son documentaire.

  42. Jean-marie Benceny

    L’humanité est bien inscrite dans la terre du Ladakh. Vie communautaire, harmonie, ce qui est emprunté à la nature permet de vivre sans bouleverser les équilibres. Les rires, les émotions, les inquiétudes, la grand mère aveugle toujours dans son foyer, participant à la vie de tous. Toutes ces images, des raisons de se questionner et de faire vaciller en nous nos certitudes.

  43. Aymon

    Bonjour,

    J’ai également beaucoup aimé le film Himalaya, la terre des femmes. J’aimerais beaucoup acheter la musique mais n’est trouvé sur Itunes que un album du compositeur Olivier Bernet ( Persepolis ) que j’ai acheté.
    Si quelqu’un a une idée ce serait fort sympathique.
    Merci d’avance.
    Aymon.

  44. Jacques Alliod

    Au cas où Marianne Chaud passerait par là: Bonjour,
    J’ai vu (par hasard) votre film sur ARTE. Superbe. Nous nous sommes rencontrés à Padum et nous avions discuté un peu dans l’atrium de l’hôtel Ibis. J’étais à l’époque responsable de l’école allemande de Raru, the Jamyang Ling School. Dans le film vous parlez de ce garçon que je connaissais et qui se serait pendu dans son village. Personnellement je n’ai jamais pu avoir le fin mot de ce drame. Tous m’ont affirmé que cela s’est passé en jouant, un accident en somme. Dans le film on comprend plutôt suicide. En savez vous plus ? J’avais été choqué par cette nouvelle, encore plus par le silence dont on a entouré ce fait. J’étais à l’école la même année et pas moyen de savoir quoi que se soit. Mais peut-être que l’occidental veut trop savoir, finalement il a rejoint le Samsara, c’est ainsi. Pas la peine d’en faire un plat.
    D’un autre côté j’ai, tout de suite après la diffusion sur ARTE, reçu un mail d’une téléspectatrice outrée qui me reproche d’avoir arraché brutalement un enfant à son milieu familial en l’inscrivant à l’école de Raru et tout ça pour satisfaire un soi-disant « confort de mon âme » damnée de sponsor irresponsable.
    J’espère que ce mail vous parviendra, amicalement.

  45. anti

    Bonjour Jacques,

    Votre message a été transmis. J’espère aussi que Marianne en prendra connaissance…

    Merci à tous de votre passage sur notre blog et de vos commentaires enthousiastes sur le travail de cette réalisatrice.

    anti

  46. Daniel Gilmont

    « Himalaya, la terre des femmes » vu sur ARTE le 3 décembre 2010.
    Très éloquents vos témoignages sur les qualités de ce documentaire. Intervenant un peu tard, je ne pourrais rien y ajouter et, tant mieux, je n’aurais pu le dire aussi bien. Je voudrais quand même noter ceci : Coup de chapeau à la réalisatrice !
    Elle a eu la volonté et la force d’engranger SEULE images et sons, et cela, dans un environnement difficile, sans notre confort… Garder sa sensibilité et la tête froide dans ces conditions rudes, force l’admiration !
    Continuer à être capable de discerner l’essentiel dans le choix des scènes à capter, tout en respectant toujours l’autre, c’est un prix qui mène à ces images authentiques : un contact exceptionnellement vrai avec ces populations et qu’elle réussit à nous faire partager; un ravissement, bien décrit dans vos messages qui ont suivi l’émission d’ARTE.
    Une grande unité se dégage du reportage, jamais la moindre gêne, on est toujours à l’aise dans l’approche de Marianne Chaud.
    Le choix de l’accompagnement musical sobre, parfait l’ensemble de ce documentaire composé avec sensibilité et intelligence. Ce film devrait être présenté à des concours. Sans doute fait-il, aussi, faire un pas au documentaire ethnographique ?…

  47. christiane

    J’ai regardé hier soir ce magnifique reportage sur le monastère du Zanskar. Magnifiques par les images mais aussi par la simplicité et l’amour qui transpirent à chaque instant. j’ avais déjà vu le premier et gardé le souvenir de cette vieille femme qui continuait, bien qu’aveugle ,à participer aux travaux quoidiens en coupant les herbes. J’y pense trés souvent. Merci à Marianne. Quand pourras t’on se procurer le DVD avec les 2 films?

  48. anti

    Merci pour le partage !!! Quelle bonne nouvelle qui devrait en ravir plus d’un et d’une ! Je vais ajouter l’information de ce pas dans le corps de la note.

    Très joyeuses fêtes à vous 😉

    anti

  49. arnold86

    Ravi d’avoir pu aider et de faire plaisirs aux demandeurs.
    Je suis sûr que voir et revoir ces documentaires ne peut qu’avoir des effets bénéfiques!
    Aucune contre-indication!

    Joyeuses fêtes de Noël et de fin d’année à tous!

    Cordialement

    Arnold86

  50. mireille

    moi vous me faites chier, j’ai été agressée par des connards de puy saint vincent à qui on aurait dit que le bouddha n’était pas né en france à cause de moi, et qui se réclamaient de vous marianne chaud!
    quand on balance une telle certitude, alors qu’elle est fausse, je crois qu’on a un sérieux manque d’analyse d’objectivité et que l’on est prête à croire n’importe quoi
    les bourges seront de partout des bourges n’importe où n’importe quoi qu’ils fassent
    votre expérience m’emmerde

  51. anti

    Bonsoir Mireille,

    J’ai du mal à comprendre ce que vous voulez transmettre exactement comme message à Marianne Chaud et/ou aux personnes qui s’en réclament (là, j’avoue que j’y perds mon latin, cette dame est réalisatrice de documentaire et non gourou…) mais vous êtes ici sur un blog tenu par des personnes qui traitent de sujets divers et variés et non sur un vulgaire forum où l’on peut s’insulter à tout va. Libre à vous d’exprimer un désaccord quelconque mais dans les limites de la politesse.

    A bon entendeur.

    anti

  52. Monique MAILLET

    Votre film « Himalaya, le chemin du ciel » a été une révélation.
    Les mots et la vie de Kenrap sont maintenant présents pour toujours. Personne n’est ou ne parle pour lui. Sa personnalité nous fait vivre la neige, la marche, le chorten. Et sa sagesse dépasse, bien sûr, là où chacun de nous croit être arrivé.
    Pourriez-vous me dire où se trouve Kenrap maintenant et si vous avez des nouvelles de lui. Merci de me donner un maximum de détails à propos de lui, son lieu, son chemin, et peut-être comment le contacter.
    Votre film est vraiment exceptionnel.
    Merci à vous.

    Monique

  53. Anna Galore

    Bonjour Monique,

    L’article ci-dessus, consacré à Marianne Chaud, n’a pas a été écrit par elle mais par l’une de nous. Nous n’avons pas de contact direct avec Marianne Chaud mais nous allons essayer de lui faire parvenir votre message.

    Merci de votre passage ici.

  54. Monique MAILLET

    Bonjour Anna,

    Merci de votre gentil « go beetween », j’espère vraiment entrer en contact avec Marianne Chaud à propos de Kenrap.
    Je vous suis vivement reconnaissante de pouvoir m’y aider.

    Monique

  55. Anna Galore

    Bonjour,

    Quand vous dites « rentrer en contact avec vous », à qui s’adresse votre demande de contact ?
    1 – à Anti qui a écrit l’article sur Marianne Chaud ?
    2 – à Anna Galore dont c’est ici le blog ?
    3 – à Marianne Chaud ?

    Si c’est l’une des deux premières réponses, merci de le confirmer.

    Si c’est la troisième, je vais devoir vous dire ce que nous avons déjà dit et redit à toutes les autres personnes qui, malgré tous les indices prouvant le contraire, pensent que ceci est le blog de Marianne Chaud (non, ceci n’est pas « Marianne Chaud Le blog » mais « Anna Galore Le blog » et Anna Galore n’est pas Marianne Chaud) ou que c’est Marianne Chaud qui a écrit cet article (non, cet article parle d’elle à la troisième personne et il est signé par Anti qui n’est pas Marianne Chaud) ou même que nous connaissons personnellement Marianne Chaud (non, nous avons répété à de multiples reprises tout au long des 75 commentaires ci-dessus que nous n’avons aucun lien avec elle si ce n’est la sympathie que nous éprouvons pour son parcours).

  56. Nègre Hervé

    Bonjour Marianne,
    Je voulais vous écrire depuis un bon moment suite à votre film sur Arte « Chemins du ciel ». »terre des femmes ». J’ai retrouvé dans vos images la belle présence des gens, vibrant leur terre dans la simplicité première. Le simple dans les regards qui embrassent tout le paysage, le mot et le geste posés comme évidences. Le cœur se fait chantant, ensemble et non isolé, le quotidien l’exige et la joie l’accompagne.
    Quand vous naissiez en 1976, j’étais jeune et je foulais pour la première fois le sol Afghan et celui de l’Hindu-Kush dans les montagnes du Nuristan côté Nord-Pakistan et côtoyer ce peuple de bergers, les Kalash. Je ne m’arrêterai de les retrouver régulièrement qu’en 2007 car la région dans ses abords est trop dangereuse avec les talibans. Je ne suis pas un homme de mots m’exprimant en images puisque photographe. Aussi j’aurais aimé vous faire passer par mail quelques images, pour mon plaisir. Si ces mots ne vous ont pas ennuyés, je serais heureux de quelques lignes de votre part. Chez les Kalash on se souhaite une bonne route en se disant « TAY PON, SUORUM KAREU DEI » « que ton chemin soit pavé d’or », ici on parle du cœur. Hervé

  57. MAURIT Pierre

    Salut Marianne Chaud .. les gens qui vous reçoivent sont heureux de votre aide , mais qui sait si leur mode de vie .. leur est hostile pas sûr …
    MP

  58. Anna Galore

    Petite précision, déjà faite souvent depuis presque six ans que cet article consacré à Marianne Chaud est en ligne sur le blog : nous (auteurs de ce blog) n’avons aucun contact direct avec elle. Nous n’avons fait que parler d’elle, comme des milliers d’autres personnes qui admirent son engagement et ses actions.
    Il n’y a aucune certitude qu’elle lise vos commentaires lorsque vous venez ici pour vous adresser à elle (si tant est qu’elle ait un accès internet là où elle se trouve, ce qui est loin d’être certain).

  59. CHIESA Jocelyne

    c’est la deuxième fois que je regarde le documentaire sur ce « petit moine » boudhiste.Je suis saisie d’une telle émotion d’admiration face à ce bonhomme de 8 ans aussi courageux, adulte, perséverant et sur de lui qu’il faudrait rendre obligatoire de montrer ce documentaire dans toute les écoles , quelque soit le niveau . Je me suis sentie tellement petite en le regardant. Je remercie Marianne CHAUD d’avoir su mettre en valeur la vie des moines sans trop parler et laissant la camera fleurter avec les moines d’une façon très naturelle;De plus le chant et la musique à la fin du doc était d’une beauté que j’ai rarement entendue jusqu’ici, il m’a pris aux tripes; MERCI INFINIMENT.

  60. Yves LE CORRE

    une superbe réalisation, magnifique et je crois aussi le plus beau village que je connaisse entouré de montagnes splendides, découvert par moi en 2000 avec une photo de la grand mère que j’ai prise alors occupée à traire un dri ( ou drimo, ou nak, ou driyak) près de sa maison

  61. Pierre MAURIT

    Salut Marianne CHAUD ! Alors on ne vous voit plus ,depuis un moment sur les chaines TV ‘ Arte , Tv 5 Monde , la 5 ‘ou Ushuaïa ., revenez nous svp …, moi vous me manquez .. Amicales salutations à vous
    Pierre Maurit
    en Auvergne ‘

  62. Anna Galore

    Merci pour votre message mais ce blog n’a aucun lien avec Marianne Chaud, nous nous sommes contentés de rappeler sa biographie et de parler de ce qu’elle a fait.
    Il ne nous est donc absolument pas possible de transmettre votre message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *