Virelangues et coquecigrues

Alerte, Arlette allaite ! Je veux et j’exige d’exquises excuses.

Sage chasseur âgé aux yeux chassieux, sachez chasser sans chien chose aisée, ce chat chauve caché sous ces six chiches souches de sauge sèche. Il faut qu’un sage garde chasse sache chasser tous les chats qui chassent dans sa chasse. Sachez, mon cher Sasha, que Natasha n’attacha pas son chat! Cinq chiens chassent six chats.

Qui sont ces six sages Suisses ?

C’est l’évadé du Nevada qui s’évada dans la vallée, dans la vallée du Nevada qu’il dévala pour s’évader sur un vilain vélo volé qu’il a volé dans une villa et le valet qui fut volé vit le vélo qui s’envola. Si l’évade du Nevada s’est évadé dans la vallée c’est qu’il pensait qu’on l’y verra. Il voulait pour se lever le divan de la Diva qui vit l’évadé s’affaler mais quand le valet le vit là, il se mit là pour l’éviter… Et l’évadé du Nevada fut délavé dans la vallée par toute l’eau qui tombait là et l’on vit l’évadé vanné s’avouer que la vie d’évadé ne valait pas la vie d’avant car en vélo quand il y a du vent on est vidé, c’est évident! Et l’évadé du Nevada a pédalé dans la vallée et l’évadé a dit là: « Là je dis que vous m’en voulez car toute l’eau qui m’a lavé, et toute l’eau que j’ai avalé m’a dégoûté de m’évader dans la vallée du Nevada ».

Et voilà.

Plein d’autres virelangues à articuler.com

Très belle journée à tous

5 Replies to “Virelangues et coquecigrues”

  1. anti Post author

    Trop mimi ! Encore une bonne idée de petit cadeau amusant, les livres « ARTICULER » pour 3 francs, 6 sous, on s’amuse bien en famille avec ça :

    (livre.fnac.com/a1991789/Laurent-Gaulet-800-phrases-pour-bien-articuler)

    D’ailleurs, hier soir, on s’est payé de bons fous-rires !

    anti, sans plaie aux nasmes.

  2. anti Post author

    Ah ! Et en parlant de langue… euh… donc, en parlant français, j’étais en train de lire ceci que je trouve très intéressant :

    « Mais mon préféré est le mot « vout », du latin vultus (le visage). D’emploi très général également, il n’existe plus que dans un dérivé verbal, et pas n’importe quel verbe :

    envoûter !

    Vout était en effet employé par les magiciens pour désigner cette figurine de cire ou de terre glaise représentant le visage de la personne à laquelle on entendait nuire, une représentation à laquelle on inflingeait toute sorte d’actions désagréables, comme par exemple, y planter des clous.

    Envoûter, par suite, a pris le sens de soumettre une personne à une action magique, l’ensorceler, et l’envoûtement est un sortilège où ne se reconnaît plus le vieux mot vout !
    Comme vous le voyez, il s’est passé des choses étranges dans l’histoire du vocabulaire
    français … 🙂

    (Texte basé sur les études de l’éminent linguiste Bernard Cerquenglini)

    lanas.centerblog.net/6380176-Etymologie-du-mot-ENVOUTER

    anti

  3. anti Post author

    C’est amusant parce que je pensais que l’envoûtement avec des statuettes était essentiellement vaudou.

    Comme quoi, il faut que je révise mes classiques.
    Bon, je vais lire ça :
    larcenciel-forum.com/spip.php?article210

    anti

  4. fourchelangues Post author

    J’ai trouvé également quelques virelangues sympatiques !

    Chez les Papous il y a des Papous papas et des Papous pas papas et des Papous à poux et des Papous pas à poux. Donc chez les Papous il y a des Papous papas à poux et des Papous papas pas à Poux et des Papous pas papas à poux et des Papous pas papas pas à poux.

    (assez dur celui là! :x)

    Gisèle gèle des aisselles sous l’échelle chez elle à Courchevel.

    Tu t’entêtes à tout tenter, tu t’uses et tu te tues à tant t’entêter. – Tas tout un tas de tics et tu t’éteins ;

    amusez vous bien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.