Coup de coeur au Kala Nag

Un jour de 1979, Thierry et Jeanne décident d’acheter leur bateau en kit et de partir ensuite voyager partout avec. La pub disait: « Trois jours pour monter la coque ». Début 2004, 25 ans et trois enfants plus tard, le bateau est « presque » fini. Emma et Loïc prennent le relais et terminent le Kala Nag en 2005. Depuis, ils parcourent le monde et le racontent avec verve et humour sur leur très beau blog.

Extrait:

Bon et bien j’ai oublié les photos au bateau, qui se trouve à 5 heures de pirogue de ce cyber-café poussif de la connexion et étouffant de chaleur. Alors cette fois ci vous n’aurez qu’une petite histoire, toute petite parce que le clavier à quelques caries qui entravent la fluidité du texte…

Tout d’abord quelques news des asticots de pied : Loic en a eu aussi mais nous nous en sommes définitivement débarrassés après quelques jours de traitement intensif (comprimé de vermifuge écrasé dans du Vicks pour ouvrir les pores de la peau, puis pommade antibiotique) et des démangeaisons en pagaille.


Arrivée en Casamance

La saison des pluies semble terminée pour de bon et nous avons rangé le système de récupération d’eau et réouvert les capots. Le linge peut sécher tranquille, il ne pleuvra plus avant Juin prochain !

Nous nous baladons dans les petits bolons tranquilles et… oubliés de la civilisation car une embrouille générale entre voiliers étrangers et douaniers locaux nous oblige à rester au frais. Nous sommes plus de trente voiliers à ne pas arriver à nous mettre en règle car les autorité semblent obstruer l’émission des papiers, malgré des dépôts de dossier en Janvier (!) et le versement d’une somme assez conséquente. Bref, si ça chauffe on s’en ira dans un autre pays !

Mais pour l’instant tout est paisible et on attends avec patience africaine que les papiers soient délivrés.


Une rencontre féérique: Physalis, la méduse à voile

Je suis donc de passage à la ville pour faire un coup d’internet, le plein de biscottes, boites de sardines et vache qui rit, m’envoyer un poulet frite et hop me voici repartie vers les bolons sauvages où se cachent pythons de 10 mètres, fauves et oiseaux multicolores. Bon d’accord on les voit jamais mais ça fait rêver les lecteurs !!!

La bise à tous et à la prochaine.

____________________

Les photos viennent du blog d’Emma et Loïc.
La suite est ici: kalanag.blogs-de-voyage.fr/
L’histoire de la construction du Kala Nag est ici: www.kalanag.com

5 Replies to “Coup de coeur au Kala Nag”

  1. anti Post author

    Sont bien ces bretons !!! T’as le chic pour nous faire découvrir de ces blogs toi alors !

    Trois ans de navigation on dirait ! La vache !

    Allez hop ! Je retourne en plongée !

    anti, plouf !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.