La veuve obscure

Mon huitième roman, « La veuve obscure », aura pour toile de fond un point commun récurrent que partagent plusieurs religions ou mythes: celui du prophète, dieu ou messie qui n’a jamais connu son père.

Il en est ainsi d’Hiram, dont la Bible dit qu’il est le fils d’une veuve de la tribu des Nephtali (l’une des douze tribus d’Israël). Les Francs-Maçons se nomment entre eux les « enfants de la veuve ».

Horus est le fils d’Isis la déesse-mère et d’Osiris, le dieu mort ressuscité par elle le temps de la féconder.

Sargon fondateur de la dynastie d’Akkad en Mésopotamie, était le fils illégitime d’une prêtresse qui le déposa dans une corbeille confiée au fleuve Euphrate. Il fut récupéré par un jardinier et le mythe raconte que la déesse Ishtar (Lilith) le prit sous sa protection et l’amena jusqu’au titre de roi.

Moïse, fils de veuve avec un début de vie quasiment identique, a été celui qui a libéré les Juifs de l’esclavage où les tenaient les Egyptiens. Il a conduit son peuple jusqu’à la Terre Promise.

Mithra, fils d’Anahita la déesse vierge immaculée, a donné naissance à une religion qui a sérieusement concurrencé le christianisme dans les premiers siècles de notre ère. Il était considéré comme un dieu de lumière qui combattait les forces obscures. Son culte était particulièrement célébré au solstice d’hiver, une fête qui a ensuite été récupérée et transformée en Noël par l’Eglise.

Hannah (la Grâce), mère de Marie, est stérile et veuve. Elle conçoit la mère du Christ sur intervention de Dieu.

Marie met au monde Jésus tout en restant vierge, malgré le couple (non consommé donc) qu’elle forme avec Joseph, ce qui veut dire que Jésus est également né d’un père qu’il n’a pas connu – sauf après sa propre mort.

« En termes de psychanalyse, la figure du père inhibe : elle représente la loi, la domination des forces instinctives et l’autorité traditionnelle. Privés de père, les « fils de veuves » (ou de vierge) sont des novateurs ; ils représentent les forces nouvelles de changement. » (Wikipedia).

Un dernier mot sur la photo qui illustre cette note: je l’ai prise au musée Rodin à Paris, en compagnie d’Anti. Ainsi détourée et assombrie, elle servira d’illustration de couverture pour « La veuve obscure », dont le premier chapitre est déjà bien avancé dans ma tête.

Cette sculpture plutôt étonnante par ses mélanges de textures est intitulée « Le Sommeil », un élément important de l’intrigue dans « Le septième livre », qui sera à nouveau exploité dans sa suite. Le sommeil peut conduire en effet au rêve (ou au cauchemar), à l’éveil (à tous les sens du terme) ou à la mort: dans la mythologie grecque, Nyx la Nuit a deux enfants, Hypnos le Sommeil (qui a pour enfant Morphée le Rêve) et Thanatos la Mort.

12 Replies to “La veuve obscure”

  1. anti Post author

    Purée ! C’est dingue quand même ! Un livre même pas fini de relire sous le coude et déjà envie de lire celui qui n’existe pas encore…

    Le sujet me passionne ! Trop bien !

    J’t’ai déjà dit que t’étais une graine de génie toi ? Ah oui ! Ben, je le pense vraiment 😉

    anti, en route pour de nouvelles aventures !

  2. sampang Post author

    Anna tu écris des livres aussi vite que je fais le ménage ou à manger, c est fou ça ! 😉

    Avec Anna c est : apprendre encore et toujours comme il aurait été bien que ce soit à l école… Une facilité à lire et à comprendre…. Une simplicité dans le choix des mots, cependant précis et justes. C est l Histoire d un monde et de ceux qui y vivent. C est la violence, la volupté, l Histoire, l Amour, la mort et la poésie…conjugués avec aisance…
    C est à volonté et à force de… cette détermination de désirer encore donner…
    Merci Anna ! ^^

  3. Zaza Post author

    Anna tu écris plus vite que ton ombre lol le titre de ce 8eme livre en dit long, il me tarde de le lire.
    Je ne peux que te féliciter.

  4. Adele Riner Post author

    C’est une très belle idée… Comme toujours ces conjonctions entre les religions n’ont pas fini de nous faire cogiter.
    Comme pour Anti, j’ai déjà envie de le lire ce futur livre !

  5. Anna Galore Post author

    Merci pour vos premières réactions (je ne les vois que maintenant, j’étais en déplacement toute la journée mais quel retour !)

    Confidence pour confidence, moi aussi il me tarde de le lire, ce livre 🙂

  6. stephanie cornelia Post author

    Je trouve ke vous ecriver très bien et que vous nous tenez en haleine tout au long de la lecture de vos romans.Vous avez l’art du suspense

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.