La fonte des glaces s’accélère

PARIS (AFP, 31 août) – Les scientifiques n’écartent plus désormais la perspective d’une fonte à grande vitesse des glaces du Groenland, qui entraînerait alors une montée des eaux qui submergerait une grande partie des régions littorales du globe.

Dans une étude publiée dimanche en ligne sur le site de la revue Nature Geoscience, une équipe américaine rapporte qu’à l’ère glaciaire, la grande banquise des Laurentides qui recouvrait alors la majeure partie du continent nord-américain avait fondu beaucoup plus rapidement qu’imaginé, déversant des milliards de tonnes d’eau dans les océans.

Cette découverte soulève de graves interrogations sur la pérennité future du Groenland, puisque la fonte des Laurentides avait été provoquée par une hausse des températures qui pourrait bien se reproduire d’ici la fin du siècle, expliquent ces chercheurs.

« La fonte des glaciers était toujours apparue comme un processus extrêmement lent. Mais ces nouvelles preuves surgies du passé, couplées avec les modèles climatiques, nous montrent qu’il est tout sauf lent! », rapporte la climatologue Allegra LeGrande de la New York Columbia University.

« Par le passé, les banquises se sont montrées très réactives aux changements climatiques, laissant entendre qu’il pourrait en aller de même à l’avenir », ajoute-t-elle.

Dans son 4è rapport publié en 2007, le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC: expertise croisée multinationale mandatée par l’ONU, Prix Nobel de la Paix 2007, NDR), a renoncé à chiffrer la hausse possible du niveau des océans au 21è siècle du fait des inconnues pesant sur l’évolution du Groenland et sur l’Antarctique, les deux principales réserves de glaces du globe.

Selon les estimations, une fonte totale du Groenland provoquerait une élévation de la mer de sept mètres.

L’équipe du Pr Carlson a recherché des marqueurs radioactifs laissés par les déchets organiques dans les sédiments afin d’établir le rythme et la cartographie de la fonte, puis d’en comparer les données avec les niveaux historiques des océans relevés sur les coraux.

Selon ces observations, la banquise a fondu en deux phases très rapides: la première il y a 9.000 ans a provoqué une hausse du niveau des océans de sept mètres – à raison de 1,3 cm par an. La seconde, il y a 7.500 ans a rajouté cinq mètres d’élévation (0,4 cm par an).

Par comparaison, le niveau des mers augmente aujourd’hui de 3,3 mm chaque année.

8 Replies to “La fonte des glaces s’accélère”

  1. sampang Post author

    je regardais pendant les vacances avec mon petit fils les épisodes de Petit Pied le petit dinosaure, ou cela est très bien expliqué : ce perpétuel changement…

    S il est vrai que nous nous affolons à juste raison de cette fonte des glaces et de tout ce qui en découlera, il ne faut pas oublier non plus que même si nous en accélérons le processus, le monde, depuis qu il est, à ce cycle là…

  2. Anna Galore Post author

    Oui, tu as raison, le cycle glaciations-périodes interglaciaires est aussi vieux que l’apparition de l’eau sur Terre. Mais la différence entre les temps préhistoriques et aujourd’hui, c’est qu’aujourd’hui (1) l’agravation de la situation est dûe à 100% à l’activité des humains et (2) nous sommes 6 milliards d’humains dont plusieurs dizaines (centaines?) de millions directement concernés par une montée des eaux.

    Regarde, à titre d’exemple concret, l’inondation qui frappe l’Inde depuis deux semaines – 3 millions de personnes touchées et ce n’est qu’une petite partie de l’Inde. Le Bengla Desh, région extrêmement peuplée, serait rayé de la carte si le niveau de l’eau montait d’un mètre.

    Ca, c’est pour l’excès d’eau. Le dérèglement climatique va aussi entraîner une augmentation dramatique de la désertification et, même si ça semble paradoxal, un refroidissement tout aussi dramatique d’autres régions du globe. C’est pour cette raison qu’il est réducteur d’utiliser le terme « réchauffement » climatique et qu’il vaut mieux dire « dérèglement » ou « changement » – ce que font les climatologues.

    Voir à ce sujet un excellent dossier sur le site de Météo France « Le changement climatique »: http://climat.meteofrance.com/

  3. LilieSlay Post author

    Je suis d’accord avec Sampang, et le plus marrant c’est que je viens d’écrire un petit article sur mon blog sans même être venu ici.

    L’homme accélère le processus, il a sa part de responsabilité, mais d’une façon ou d’une autre, le réchauffement climatique aurait eu lieu.

  4. Anna Galore Post author

    Ben oui, de même que d’une façon ou d’une autre, nous allons tous disparaître un jour (moi, toi, l’humanité et la plupart des espèces vivantes aujourd’hui).

    Mais est-ce une raison pour accélérer volontairement le processus en se disant « boh, c’est pas si grave puisque le résultat est le même » ?

  5. LilieSlay Post author

    non j’ai jamais dit ça, et j’en parle sur mon blog. 😉

    Mais dire que l’homme est « responsable » du réchauffement climatique est faux, c’est tout. Ce qui est le plus inquiétant c’est surtout la vitesse à laquelle le réchauffement a lieu, et ça, oui, l’homme est responsable.

    Bien avant, quand il y a eu des changements climatiques, les choses se sont faites progressivement, et la nature a tjs, jusqu’alors, réussi à reprendre ses droits. Là, au rythme où vont les choses, pourra-t-elle s’en remettre ???

    C’est plus ça qui m’inquiète. Sans respect des animaux, de la nature, de l’environnement, une renaissance est-elle possible ?

    C’est plutôt notre façon d’appréhender le monde qu’il faudrait changer, et surtout pas culpabiliser les gens. La culpabilité détruit plus qu’autre chose. Et les pouvoirs politiques culpabilisent le pauvre citoyen parce qu’il achète un paquet de couche pampers qui pollue (c’est un ex.)…

    Alors que oui, des couches à 99% biodégradables existent, mais à quel prix ??? En parle-t-on ? Non. Pourquoi ? Trop d’intérêt financier derrière… Il y aurait bien d’autres exemples.

    Un truc que je trouve très bien, désormais, je vais de tps en tps à ED, et il commence à vendre de la farine « bio », c’est une très bonne chose, car là, au moins, on rend ça accessible au « peuple ». Et en observant, bah les gens ils préfèrent prendre du bio !

    Je pense que ce ne sont pas les gens qu’il faut culpabiliser, ils font ce qu’ils peuvent, mais les grosses entreprises qui cherchent uniquement à faire du profit sans penser à l’environnement.

  6. sampang Post author

    bah Anna… ( je te sens un peu remontée ;)) , je n ai pas voulu dire qu il ne fallait rien faire bien au contraire. Je disais juste que c est un cycle normal. Mais j entends bien ton message

  7. Anna Galore Post author

    Je n’avais pas d’inquiétude sur ce que toi ou Slay voulaient dire, je voulais juste que ce soit exprimé plus clairement pour éviter de donner une impression fausse à d’autres qui ne vous connaissent pas.

    Je viens de mettre un petit post qui illustre concrètement ce que veut dire la montée des eaux prévue avant la fin du siècle dans la région où j’habite.

    http://www.annagaloreleblog.com/archive/2008/09/02/le-petit-deluge-illustre.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.