12 Replies to “Le combat de rock (Gotainer)”

  1. Anna Galore Post author

    Et en plus, au micro en face, c’est Bernie Antisociaaaaaaaaaal !!! Super collector !!!

  2. BloodyBanana Post author

    Yessss ! Y avait bien trop longtemps que je ne l’avait vu ce clip ! j’adore !
    C’est bien bernie qui double mais c’est l’excellentissime Django Edwards qui joue le méchant !
    Pour la bonne bouche, les paroles ici :
    http://www.bide-et-musique.com/song/7240.html

    enjoy !

    Bloody au delà du dôme du tonerre

  3. Anna Galore Post author

    Haaaaaaaaaa d’accord ! Jango Edwards, quel délire ce mec, je l’ai vu une fois sur scène à Paris dans une petite salle, c’était un éclat de rire permanent pendant presque deux heures. So, tu as vu le sketch où il fait un rocker, justement? Et celui du camionneur qui se bourre à la bière?

    Lorsque les lumières se sont rallumées, tout le monde a commencé à faire la queue pour sortr et il était là, devant la porte, à dire au revoir à chaque personne. Je me souviens que j’avais un petit blouson cuir prêté par ma soeur avec un col en fausse fourrure (euh… oui, j’ai vraiment porté ça mais c’était il y a longtemps, heinG). Quand Jango l’a vu, il a crié « Hiiiiiiiiiiii ! My dog !!!!!!!!! » et il a essayé de me l’arracher.

  4. boudufle Post author

    oui, oui…c’est c’la… »petit blouson cuir prêté par ma soeur avec un col en fausse fourrure  » …et félix il avait un petit kiki ???

  5. Anna Galore Post author

    Je te jure que c’est vrai. J’étais mince à l’époque, bouhouuuuu… Même que mon frère voulait le même. C’était les 70’s, on était glam slam, un autre monde.

  6. anti Post author

    Trop bien les paroles SoBloodquejattenktapelledetaracequitue !!! Du coup, je les recolle ici des fois qu’elles disparaitraient ailleurs :

    Paroles :

    (gong)

    À qui j’arrache un bras ?
    À qui j’éclate un genou ?
    Et celui qui va manger sa guitare, il est où ?
    Où il est le minus ?
    Où il est le charlot ?
    À qui je vais faire avaler son micro –ooOo- !

    Un, deux, trois, un !
    Quand je vois Marylin faire le hully-gully,
    C’est elle la plus jolie. (very pretty)
    Mais lorsque Marylou déboule sur un cha-cha,
    C’est elle la plus sympa (very very sympa)

    Ouééérrrr !
    Vous êtes une bande de ploucs,
    Et votre chanson elle pue !
    Dégagez, faces de rat,
    Avant qu’on vous chie d’ssus !

    Stoooop ! (gong gong gong)
    Messieurs s’il vous plaît restons corrects.
    Pas de coups bas, je vous en prie. Pas de coup bas.
    Allons-y !

    (gong)

    Et un, deuz-et trois !
    Je suis très malheureux, il me faut faire un choix –aaaaha- (lalala la la)
    J’hésite entre les deux, la belle et la sympa –ahaahaaa-

    Raaaaah !
    Faut-il pour qu’ils comprennent,
    Les deux poings sur les yeux ?
    Faut-il qu’on leur explique ou qu’on les casse en deux ?
    Bande de chacals puants,
    Raclures, vomis de porc !
    Remballez vos poubelles et allez jouer dehors !
    Allez jouer dehors !
    Allez jouer dehors !
    Dehors !
    Allez jouer dehors !
    Dehooooors !

    (Dans la gueule !) (Dans la gueule ! Dans la gueule !…)

    (gong)

    (tchou tchou tchou tchou-tchou-tchou)

    Quand je vois Marylin avec son houla-hop,
    L’ambiance est au be-bop ! (houla, be-bop)
    Mais lorsque Marylou arrive à mobylette,
    Mon cœur est à la fête ! (dring dring pouet pouet pouet)

    Ta gueule ! Mais ta gueuuuuule !
    Ta gueule face de rat !
    Vos gueules les vers de terre !
    Vous êtes que des pédés,
    Retournez chez vos mères !

    M’sieur ! M’sieur ! M’sieur ! M’sieur ! M’sieur !
    On peut pas déconner, c’est dans le règlement.
    Ni avec les affaires, ni avec les parents. (M’sieur ! M’sieur ! M’sieur !)
    Poussez pas dans les orties ! (poussez pas mémère !)
    Plus doucement vous êtes gentils (voulez-vous vous taire ?)
    Reprenons messieurs s’il vous plaît.
    Mais au fait, où, où est-ce qu’on en était ?
    Ah, oui !
    Marylin ou Marylou (whouu-tou-tou-tou-tou-tou-tou)
    Sont dans un baba, (ba)
    Sont dans un toto, (to-to-to)

    Roaaaaahh !
    Vous êtes que des connards !
    Vot’ chanson elle cocotte !
    Vot’ musique pue du cul, allez la faire aux chiottes !
    Allez jouer aux chiottes !
    Allez jouer aux chiottes !
    Aux chiottes !
    Allez jouer aux chiottes !
    Aux chioooooottes !

    (gong gong gong gong)

    (aux chiottes ! aux chiottes !…)

    (gong)

    Quand je vois Marylin dormir en babydoll,
    C’est elle ma seule idole (Va-zy popol !)

    Hou hou ha ! Hou ha !
    Ta gonzesse elle est moche,
    Et c’est un mauvais coup !
    Elle a des p’tits nichons,
    Elle a des poils aux genoux !
    (prout) (pouet)

    Grrrrr !
    Mais lorsque Marylou me fait des spaghettis,
    Je suis ravi aussi (ravi, ravi au lit)

    Hou hou ha ! Hou ha !
    Pour se faire ce gravos,
    Il faut de l’appétit !

    Rouaaaah ! Rouaaaaaarrhh ! (Whooooo)
    J’vais t’éclater la gueule,
    J’vais t’arracher les cou-ou-ouilles !

    Stooop ! (gong gong gong)
    Messieurs, nous restons corrects !
    Pas dans les couilles, c’est bien précisé dans le règlement,
    Pas dans les couilles, c’est absolument interdit !

    Hé, toi, ça fait déjà un moment que ça m’chatou-ou-ouille !
    (ouyouyouille ! aïe ! ouille ! ayaïe ! ouyouyouille ! aïe ! ouille ! ouille ! ayayayaïe !)

    Ma-ma-ma-Marylin ou Marylou-ouuu ? (ma-ma-Marylin ou ma-ma-ma-Marylou ?)

    Hé, dis, ta’ ta’, qu’est- ki ya ? (ça va pas la tête ta’ ?)
    Qu’est-ce que t’as dit ? Qu’est-ce que t’as ? (ça va être ta fête ta’ !)
    Qu’est-ce que t’as t’as t’as…
    Qu’est-ce que t’as t’as t’as t’as t’as t’as t’as t’as
    Qu’est-ce que t’as t’as t’as…
    Ma-ma-ma-ma-Marylin ou Marylou-ouuu ? (ma-ma-Marylin ou ma-ma-ma-Marylou ?)

    Ma-harylin ou Marylou (whouu-tou-tou-tou-tou-tou-tou)
    Sont dans un baba, (ba)
    Sont dans un toto, (to)
    Sont dans un bateau (qui qui qui qui qui qui)
    Qui c’est qui tombe à l’eau ?

    (fiiizzz) (pouet pouet) (triiit) (pouet pouet pouet…)
    (gong gong gong gong gong gong)

    — Merci Pilot !

    anti, qui ne perd pas son sang froid

  7. Anna Galore Post author

    Ha enfin des paroles qui ont du sens et de la profondeur.

    Anna, soupape bielle clapet clapet manivelle

  8. Bloody shame on mi Post author

    Gasp ! damned !
    Mille excuses princesse, je cherchais le mode d’emploi du téléphone (excuse bidon N°1), je l’apprenais (N°2), je cherchais le téléphone (N°3 ad lib)…
    Bref ! Je pense que c mort pour qu’on vienne, surtout que cet aprem je leur ai promit la plage (pensez donc ! depuis 4 jours qu’ils n’y sont pas allés, il sont en manque) donc si tu as envie : 1ere baie de carnon apres la capitainerie ! Suis la barque blanche à roulettes je ne serais pas loin 😉
    SOwwy vraiment, j’ai la tête comme un compteur à gaz ces derniers temps 🙁
    Anna pour django j’avais vu le routier ouichhh, et le coup de la kikette en plastoc ki dépasse de son froc me fait toujours marrer (suis bon public yé sais, lol)…
    Sur ce, je vais relever le compteur de ma tronche…
    kissss tutti

  9. Anna Galore Post author

    « le coup de la kikette en plastoc ki dépasse de son froc me fait toujours marrer  »

    Pareil ! Un rien nous amuse 🙂

    La princesse est repartie en expédition à l’assaut de l’inspection d’académie. Elle a dit qu’elle ne reviendrait qu’une fois son fils inscrit. Avec un peu de bol, ce sera avant midi !

  10. Anna Galore Post author

    BloodyBénieMaVoisine? Tu peux arrêter d’essayer de poster ton com sur Jango et Bernie, tu l’as déjà fait le 28 août et ça a très bien marché.

    Anna, du balai

  11. Bloody au plafond Post author

    Anna Galainer ? ou Kalénerfs d’ailleurs… C’est le 28 que j’ai posté 2000 fois, ça s’affichait pô !
    Au lieu de te laisser pousser la touffe, laisse toi pousser les lorgnons ! :p

    Bloody, Epeire dûment qui pique…

  12. Anna Galore Post author

    Pour le balai, ce n’était pas la manifestation d’un nerf plus haut que l’autre, BloodySweetie. Je faisais juste allusion au charmant couvre-chef de notre ami Gotainer 🙂

    Bon, ben écoute, si j’en vois (res)sortir d’autres, je les efface sans moufter, promis !

    Anna, touffeur moite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.