Rouge douceur

C’est samedi.

Réveillez-vous doucement, vous avez le temps. Grasse matinée, câlins tendres, murmures.

Tiens? Cette sensation, là, c’est la faim.

Levez-vous, prenez une bonne douche.

Passez à la cuisine, attrapez un petit bout de poireau, un oignon frais, une lamelle de poivron rouge, hachez le tout en petits morceaux, faites revenir à feu doux. Battez six oeufs en omelette, ajoutez de l’origan, des herbes de Provence, du ras el hanout, du sel, du poivre, versez dans la poële, laissez prendre.

Servez le tout bien chaud, sur la terrasse, avec deux grandes tasses de café, du jus d’orange, du pain grillé.

Choisissez de préférence un ciel bleu, une température extérieure de 26° pour que les cigales se mettent à striduler.

Accompagnez d’un CD de Gorillaz.

I ain’t happy, I’m feeling glad
I got sunshine, in a bag
I’m useless, but not for long
The future is coming on
I ain’t happy, I’m feeling glad
I got sunshine, in a bag
I’m useless, but not for long
The future is coming on
It’s coming on
It’s coming on
It’s coming on

C’est samedi.

Très belle journée à tous

11 Replies to “Rouge douceur”

  1. anti Post author

    Mmmmm… BLONK !

    Ca doit être trop bien !!! Putain, qu’est-ce que je raconte moi ! « The future is coming on It’s coming on ». Je n’avais jamais porté attention aux paroles qui collent tip top moumoutte là 😉 et la photo… mmmm…
    merde ! Les poivrons dans le four !!! Gnnnnnnnnnniooooooooooonnnnn

    anti, Klimt ist Wood (? Ben ouais !)

  2. Anna Post author

    Nous interrompons notre émission pendant qu’Anti sort les poivrons du four avant qu’ils ne soient tout noir.

    ding ding ding ding…

  3. anti Post author

    Rouge et noir. Couleurs du stade rennais. Tout est normal et les poivrons sont cuits, juste cuits, pas cramés !

    anti, à la Mas

  4. Anna Post author

    Aaah, le jus de canne…

    Euh… non, de Jeanne… je veux dire, le c… hum, enfin bref.

    Anna, qui glisse dans la piscine

  5. Ness Post author

    Et c’est bon votre truc ? (vous connaissant tous les deux et sachant comment vous faites la cuisine, je n’ai AUCUN doute là-dessus, mais je demande quand même, on sait jamais ^^)

  6. anti Post author

    « Anna, qui glisse dans la piscine ». Mdrrr !!! Tu pédales dans la semoule oui !!! Voire même, tu rames dans l’Aveyron…

    « Et c’est bon votre truc ? »

    MDRRRR !!! Ah ben oui, c’est du bon !!! Vise le résultat !

    Anti, ça fait peur quand même des fois…

  7. anti Post author

    La preuve, quelques extraits de cet air du tonnerre qui swinge dans la maison en ce moment, intitulé « Youpi la France » par Ramon (le cochon en espagnol) Pipin’s Odeurs (1979), paroles Costric 1er musique Ramon Pipin.

    « Nos Bretons sont un peu têtus,
    Et nos Auvergnats économes,
    Mais tout le monde s’aime tant et plus,
    On est de bons français en somme !
    Dans notre beau pays de France,
    Les soucis sont sans lendemain.

    Oh oh oh oh
    Oui oui oui oui
    Je suis content de vivre en France
    Oh oh oh oh
    Oui oui oui oui
    Je me sens bien dans mon pays

    Chaque semaine a son dimanche,
    Tous les douze mois on a un an ! (…)
    La tour Eiffel c’est bien d’Eiffel,
    Et dans Paris coule la Seine !
    Dans notre beau pays de France,
    Les soucis sont sans lendemain.

    Les femmes françaises, elles sont jolies
    Elles sourient toujours quand elles marchent,
    Les milliardaires de Miami *
    Pour les ach’ter se les arrachent !
    On est les plus forts en amour
    Et on a vachement d’esprit
    Ici c’est la Gaule* tous les jours,
    Les étrangers nous en-envient !
    Dans notre beau pays de France,
    Les soucis sont sans lendemains. »

    anti, plus fort, toujours plus fort !

  8. Anna Post author

    « tu rames dans l’Aveyron »

    Bon, puisqu’on est lancé vers Maux, allons-y carrément:

    J’aime ton cou fin, ton corps beau, ta peau lisse, ton sein doux, ta main tenant, ton dos minot et ton cil en cieux.

    Anna tout mis

  9. anti Post author

    Jeu set et match.

    « Anna tout mis »

    et anti anna tout pris ! allez zou ! Let’s go !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.