La grammaire est une chanson douce, Erik Orsenna

La Grammaire est une chanson douce, c’est un livre et c’est un conte à la fois, de Erik Orsenna, magnifique de tendresse et d’instruction fait revivre les mots sous nos yeux éblouis :

954498516.jpg

La Grammaire est une chanson douce.

Jeanne, dix ans, voyage beaucoup avec son frère aîné Thomas, quatorze ans. Leurs parents, divorcés, vivent chacun d’un côté de l’Atlantique. Un jour qu’ils se rendent en Amérique, le frère et la sœur sont pris dans une tempête inouïe ; leur bateau fait naufrage. Seuls rescapés, Jeanne et Thomas échouent miraculeusement sur une île inconnue. C’est alors qu’ils réalisent qu’ils sont devenus muets, privés de mots : ils ne peuvent plus parler ! Accueillis par Monsieur Henri, un musicien poète et charmeur, ils vont découvrir un territoire magique, où les mots sont des êtres vivants, où ils ont leur ville, leurs maisons, leur mairie et leur… hôpital ! Une promenade à laquelle Jeanne vous convie.

Extrait…

 » Elle était là, immobile sur son lit, la petite phrase bien connue, trop connue : Je t’aime.
Trois mots maigres et pâles, si pâles. Les sept lettres ressortaient à peine sur la blancheur des draps.
Il me sembla qu’elle nous souriait, la petite phrase.
Il me sembla qu’elle nous parlait :
– Je suis un peu fatiguée. Il paraît que j’ai trop travaillé. Il faut que je me repose.
– Allons, allons, Je t’aime, lui répondit Monsieur Henri, je te connais. Depuis le temps que tu existes. Tu es solide. Quelques jours de repos et tu seras sur pieds.
Monsieur Henri était aussi bouleversé que moi.
Tout le monde dit et répète « Je t’aime ». Il faut faire attention aux mots. Ne pas les répéter à tout bout de champ. Ni les employer à tort et à travers, les uns pour les autres, en racontant des mensonges. Autrement, les mots s’usent. Et parfois, il est trop tard pour les sauver.  »

Le site de l’auteur est tout simplement génial et ludique (avec des activités découvertes pour les enfants) et beau (j’suis fan) :

http://www.erik-orsenna.com/grammaire_bienvenue.php

On peut y lire tout le Chapitre I en ligne et aussi, y découvrir ses deux autres opus : Les chevaliers du subjonctif et La révolte des accents ! A lire aussi, cet extrait délicieux sur le mariage des mots.

363873835.gif
1537794892.gif

9 Replies to “La grammaire est une chanson douce, Erik Orsenna”

  1. anti

    Et encore ! Faut lire la « Nommeuse » et comment les noms et les adjectifs se marient… c’est d’un poétique !!! Il existe en livre de poche, il ne faut vraiment pas se priver !!! Je pense que tu aimerais beaucoup, ça ressemble à du Prévert.

  2. anti

    « rien qu’une ?? »

    Ah ben ça, une nouvelle ça j’en suis sûre après, bien sûr, il peut y en avoir d’autres mais là, je ne m’avance pas sur ce que j’ignore 😉

    anti, le tout est plus que la somme des parties.

  3. anti

    Ajoutons que Erik Orsenna a obtenu le prix Roger Nimier pour son livre « La Vie comme à Lausanne »

    stéphanie Malakoffier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.