D’humeur bof, bof…

Peut être une image de texte

Hello la compagnie !

Donc, c’est au tour d’Anna d’être HS, alors qu’Enzo et moi commençons à remonter doucement la pente. Si nous n’avons plus de fièvre, nous restons à 2 de tension. C’est d’un pénible !

Décidément, depuis la rentrée, j’accumule les problèmes de santé. Septembre : vertiges positionnels bénins (mais bien chiants) pendant plusieurs semaines, octobre : côte cassée et déplacée, novembre : suites côte cassée + rééquilibrage traitement thyroïdien avec effets secondaires nouveau médoc, reprise de l’autre et yoyo émotionnel, décembre : syndrome grippal qui n’en fini pas… et, depuis deux semaines maintenant, mon meilleur ami a contracté le Covid et est hospitalisé depuis mardi pour complications avec embolie pulmonaire. Je suis peinée bien évidemment, mais surtout je suis extrêmement en colère, et curieusement les ampoules électriques autour de moi pètent et la tuyauterie de la maison aussi (on est encore en galère ce week-end : fuite, eau coupée, plombier indispo avant lundi…).

Ce qui arrive à mon ami est triste, mais était prévisible de longue date. Nous l’avons mis en garde depuis le début de la pandémie, d’autant qu’on connaît tous son attrait pour les voyages et son aversion pour les douches et le fait de changer de vêtements régulièrement ; il a préféré écouter les complotistes et antitout de son entourage (que j’ai envoyé chier d’ailleurs, je ne veux plus en entendre parler, à mes yeux ce sont des assassins en puissance) que je considère comme responsables directs de l’état dans lequel il se trouve actuellement. Bien sûr, il y a le libre arbitre de chacun, mais quand on encourage une personne qui ne renoncera pas à voyager à surtout ne pas se faire vacciner, qu’on le fait chier à chaque fois qu’il organise une activité parce qu’il faut un passe sanitaire (ben oui, c’est la loi, et on est en pandémie mondiale) quitte à traiter les organisateurs de « nazis » (ça vole tellement bas, mon Dieu mais qu’ils sont cons !…) alors qu’on sait qu’il cherche toujours à être conciliant et bienveillant avec tous et en particulier avec les personnes bien engluées dans l’ignorance, ben, on assume sa responsabilité.

Je déteste ces journées qui n’en finissent pas, pendant lesquelles on attend des nouvelles en espérant en même temps ne pas en avoir de peur qu’elles soient mauvaises… cela me rappelle de biens mauvais souvenirs et me replonge dans des émotions désagréables. On ne peut que lui souhaiter de s’en sortir et avec le moins de séquelles possibles et de s’éloigner de ces personnes nuisibles qui gravitent autour de lui.

Sinon, ce matin j’ai sauvé une petite souris.. Elle était pétrifiée de peur en haut d’un mur, et Bianco la regardait avec envie. Je l’ai attrapée et mise en sécurité, ça m’a fait ma journée.

La bise chez vous,

Anti

 

4 Replies to “D’humeur bof, bof…”

  1. Terrevive

    Oh l la la !! Que de choses pas faciles du tout !
    Je souhaite que tout aille mieux à tous les niveaux et je compatis.
    Et les discours dont tu parles sont une plaie. (Nous en avions parlé au téléphone il y a un bon moment de cela).
    J’ai trouvé un homme réunionnais sur YouTube qui s’appelle Amédée. C’est un sage et il s’exprime de façon sensée sur la question ; ça me fait du bien.

  2. Valentine

    Prenez bien soin de vous et on espère que ton ami se sortira d’affaire.
    Nous vivons tous une période difficile au moment de l’année où on se souhaiterait d’avoir le coeur léger.
    Perso, je suis en overdose d’infos qui me rendent malade et me courent circuitent (?) le cerveau aussi j’ai pris la décision de me sevrer de tout ce qui ne rentre plus dans mon disque dur.

  3. Anti

    Merci les filles. Merci Terrevive pour la reférence, je chercherai des vidéos de ce monsieur.
    Nous attendons toujours le plombier qui devait venir ce matin à 9 h, mais qui ne passera finalement que vers midi… J’ai tellement envie de prendre un bain !
    Anna va mieux ce matin, tant mieux ! Hier soir, j’ai rappelé le SAMU vers 22 h, car SOS médecin n’était toujours pas passé. La personne qui m’a répondu a transféré mon appel à un médecin coordinateur et là ! Joie !!! J’ai reconnu sa voix dès les premiers mots ! C’était le Dr Charles ! Notre ancien médecin de famille, aujourd’hui retraité, mais dont nous savions qu’il fait toujours de la régulation au SAMU. Que cela nous a fait du bien d’entendre cette voix amie, rassurante et bienveillante, d’une personne qui nous connaît. Ce clin d’œil de l’Univers tombait à pic ! Gratitude !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.