Est-ce que rien n’est sacré ?

Aaaaah, combien de vieux rockers parmi vous ont-ils eu un demi-sourire et un regard rêveur en lisant le titre de cette note ? Je vous parle d’un temps que ceux qui n’ont pas connu l’élection de Mitterrand (pas Frédéric, François) (hein ? Frédéric François ?) ne peuvent pas connaître. Allez, je donne votre langue à nos chats : « Is Nothing Sacred? » est bien sûr un album culte des regrettés (certains diront regrettables) Lords of the New Church, groupe post-punk des années 80.

is nothing sacred

A l’époque, rien que le titre de cet album m’avait donné envie de l’écouter. Je ne suis pas très sûr que ce genre de chose puisse encore se produire de nos jours. Et puis, un groupe qui s’appelle Les Seigneurs de la Nouvelle Eglise alors que ce sont tous de délirants hédonistes, ah ils savaient rire, les djeuns, en ce temps-là. Le chanteur venait d’un groupe nommé Dead Boys (les garçons morts) et le guitariste d’un autre appelé The Damned (les damnés), c’est dire s’ils étaient d’une haute élévation spirituelle.

Pourquoi je vous parle de tout ça ? Attendez, euh… ah oui, ça me revient ! Figurez-vous qu’Enzo nous a dit hier soir qu’au collège, les élèves fêteraient Halloween aujourd’hui. Halloween un 16 octobre ? Et pourquoi pas Noël le 22 novembre ou Pâques à la Trinité ? Non, j’vous jure, sérieux, est-ce que rien n’est sacré ?

Comme le chantait le grand Dutronc, en hommage au merveilleux Fred, trop tôt disparu :

Le fond de l’air est frais, la-i-ho, la-i-ho
Il n’y a plus d’saison, la-i-ho, la-i-ho

Très belle journée à vous

fred

One Reply to “Est-ce que rien n’est sacré ?”

  1. valentine

    Et ben tu vois, je n’avais même pas percuté que Fred était décédé. J’ai un excellent album de lui: « Le corbac aux basquettes ». Et lorsque j’ai rencontré Fred à un salon du livre à Genève, je lui ai bien évidemment demandé de me dédicacé l’album. Un homme extraordinaire, et l’incroyable, son corbac lui ressemble trait pour trait!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.