Du monde sur les marches

Hier, au moment de l’éclipse, il y avait du monde sur les marches : nous, bien sûr, avec nos appareils photo pour immortaliser ce rendez-vous céleste extraordinaire, mais aussi nos chats, venus en nombre nous voir lorsque nous nous sommes levés au milieu de la nuit.

D’emblée, ils étaient toute une petite bande à me rejoindre à la cuisine lorsque je m’y suis rendu pour préparer le premier double-café d’Anti à 3 h 30. S’attendaient-ils à ce que je leur serve à manger ou était-ce juste par curiosité ? Toujours est-il qu’une fois dehors, nous avons même croisé Maoré et Gus (et aussi des hérissons mais ça, c’est normal). Remarquez, ils sont peut-être là toutes les nuits, après tout. C’est nous qui ne le sommes pas. Maoré était encore là en milieu de matinée, pas pressé de repartir dans sa seconde maison.

174140

Quoi qu’il en soit, cette animation aussi joyeuse que discrète était fort sympathique. Heureusement qu’on n’a pas de chiens, les voisins auraient moins aimé qu’ils saluent avec force aboiements notre intermède nocturne. Lorsque nous nous sommes recouchés pour grappiller une paire d’heures de sommeil complémentaire, plusieurs de nos minous sont venus nous rejoindre sur le lit. Deux nuits la même nuit, et deux levers aussi, ce n’est pas tous les jours. C’est aussi ce que s’est dit Anti quand elle a eu à nouveau son double-café au lit vers 9 h.

La photo qui illustre cette note a été prise bien plus tard dans la journée, comme vous l’avez compris. Pendant toute la durée de l’éclipse, nos objectifs ne regardaient que la Lune, même si nous, nous regardions aussi nos chats.

Très belle journée à vous

2 Replies to “Du monde sur les marches”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.