Teotihuacan, le berceau des dieux

Teotihuacan est l’un des plus sites archéologiques que je connaisse. Immense, inspiré, inondé de soleil, aux origines aussi mystérieuses que son abandon, plusieurs siècles avant l’arrivée des Aztèques et la fondation de la ville lacustre de Tenochtitlan, rasée par Cortès et sur les ruines de laquelle a été bâtie Mexico.

Je vous recommande la lecture de l’article de Wikipedia qui lui est consacré. Le site, dont l’une des étymologies pourrait signifier « le berceau des dieux », se trouve à une cinquantaine de kilomètres au nord de Mexico. Il est organisé autour de l’immense Allée des Morts, longue d’environ deux kilomètres, avec le temple de Quetzalcoatl à un bout, la pyramide de la Lune à l’autre et, sur un côté, l’imposante pyramide du Soleil. Teotihuacan était la plus grande ville de tout le continent américain, avec environ 150 000 habitants.

Notre chauffeur s’étant trompé de route, nous avons pénétré sur le site par le côté, juste à l’arrière de la pyramide du Soleil. Vue saisissante, avant de rejoindre l’Allée des Morts, puis d’aller vers la pyramide de la Lune et de visiter le reste des lieux dans une promenade inoubliable…

Stéphanie a pris de nombreuses autres photographies extraordinaires, j’espère qu’elle vous les montrera ici.

Très belle journée à vous

 

 

One Reply to “Teotihuacan, le berceau des dieux”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.