Les perturbés profonds

Après celle que je vous ai racontée samedi dernier, une autre anecdote qui s’est produite pendant notre exposition anticorrida à Béziers le weekend dernier…

Deux hommes d’âge mûr arrivent, visages fermés. Ils passent devant tous les panneaux, l’air de plus en plus mécontent avant de prendre le chemin de la sortie. Il s’agit de toute évidence d’aficionados. Thierry Hély, président de la FLAC, les interpelle au moment où ils passent devant nous :

– Alors, vous pensez quoi de ce que vous avez vu ?

L’un d’entre eux répond sans arrêter de marcher en regardant droit devant lui :

– Pas grand-chose.

– Vous voulez qu’on en discute ?

Ils sortent sans ajouter un mot. Visiblement, le dialogue n’est pas du tout ce pour quoi ils sont venus. Intrigués, nous allons voir quel est le dernier panneau devant lequel ils se sont arrêtés. C’est une citation d’Albert Jacquard : « Maltraiter un animal n’est pas le seul résultat d’un désordre mineur de la personnalité. C’est le symptôme d’une perturbation mentale profonde. »

Les perturbés profonds n’ont pas dû aimer…

Très belle journée à vous

PS : un compte-rendu détaillé de l’expo peut être lu en cliquant ici.

One Reply to “Les perturbés profonds”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *